AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 3.02- The secret tears of lonely hearts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Sam 20 Oct - 20:30










Comme le voulait la "tradition" à Wisteria Lane et à l'instar de tout nouveau voisin digne de ce nom, les cartons du nouveau couple installé dans le quartier débordaient non seulement d'affaires, mais aussi de rumeurs et de suppositions que chacun se plaisait à répandre et à décortiquer ...





Tiziano, Imanita et Yukinari qui n'avaient pas hésité à déployer des trésors de gentillesse en faisant preuve d'une efficacité rare et d'une conversation détendue et amicale, avaient vite fait de sympathiser avec les nouveaux arrivants. Tiziano, toujours aussi subjugué par la beauté de sa nouvelle voisine, semblait bien décidé à la faire parler, d'autant plus qu'il avait littéralement fondu pour son accent:



- Figure-toi que je suis italien, si tu as envie de parler, si tu as du mal à t'adapter, je serais là pour te soutenir, il est vrai que nous ne sommes pas en Europe...



- Attention à ce carton s'il te plait, c'est très fragile, l'interrompit-elle.



- Désolé... Au fait, je ne sais pas si tu te rends compte de l'extraordinaire coïncidence... Nous venons de pays voisins, et voilà qu'on se retrouve dans le même quartier, dans un tout autre continent... Le destin nous joue de drôles de tours parfois...



- Pierre, je crois qu'il reste encore des cartons dehors!!... Excuse-moi, tu disais?





Imanita et Yukinari, tous les deux saisis par un grand fou rire qu'ils s'efforçaient de comprimer, essayaient courageusement de ne pas se regarder pour ne pas éclater de rire devant la finesse de Tiziano qui égalait sans problème celle d'un éléphant dans un salon de thé.

Ce ne fût qu'au bout d'une heure qu'Imanita eu l'occasion de donner une leçon de subtilité à Tiziano, quand au moment de quitter leurs nouveaux voisins, elle dit dans un français irréprochable:



- Bien, j'espère vous revoir très bientôt pour une interview pour le "Fairview News", il parait que vous êtes des stars montantes en France, et les gens sont certainement curieux d'en savoir plus sur vous. Je vous contacterai dès que vous serez mieux installés.





Contente de voir que sa réplique avait favorablement impressionné le jeune couple, elle sourit largement avant de lancer un regard moqueur à Tiziano qui la regarda franchir la porte d'un air incrédule pendant que Yukinari sortait à son tour en éclatant de rire. Il se précipita vers la sortie sans plus de cérémonies et rejoignit les deux autres.



- Depuis quand tu parles français, toi? demanda le jeune italien d'un air mauvais.



- Depuis que tu fais honte à l'expression "savoir draguer", c'est-à-dire depuis toujours, lança t-elle sans lui accorder un regard.



- Ca n'a jamais eu l'air de te déranger pourtant, répliqua t-il d'un air cinglant.



- Tout en toi me dérange, à force je ne te vois même plus .



Yukinari pouffa, puis se tut devant l'expression meurtrière de son ami qui n'en revenait pas d'avoir été dupé.



- Tu le savais toi, qu'elle parlait français?



- Ben c'était évident, non? répondit Yukinari en haussant les épaules. Par contre, si tu voyais ta tête!!



- Oh ça va lâche-moi Yuki. On se retrouve à la maison...



Tiziano dépassa ses amis à grands pas en continuant à fulminer tout bas pendant qu'Imanita avait l'air de plus en plus contente d'elle.



- Ca c'était méchant ma n'Ima, fit remarquer Yukinari avec un sourire qui démentait ses paroles.



- Je ne vois pas de quoi tu veux parler, j'ai juste essayé de mettre nos nouveaux voisins à l'aise, c'est tout.



- En parlant des nouveaux voisins d'ailleurs, qu'est ce que tu essaies de faire exactement? demanda t-il d'un ton soupçonneux.



- Comment ça?



- Arrête de faire l'innocente, depuis quand tu aides les gens qui s'installent à porter leurs cartons?



- Viens-en au fait Smith, je déteste quand tu fais ça.



- Ce que je veux dire c'est... euh... tu n'essayerais pas de... comment dire..., balbutia t-il mal à l'aise.



- Laisse tomber, je n'ai aucune intention de jouer à la briseuse de couple, je ne m'appelle pas "Love", moi.



- Qu'est ce qu'elle vient faire dans cette histoire... tu penses encore à ça?



- N'importe quoi, je dis juste que je ne suis pas une traînée, je sais apprécier les beaux spécimens, mais c’est tout. Ca ne fait de mal à personne, non?



- Oui mais bon... Tu n'avais pas l'air de penser la même chose au sujet de Tiz et de sa camera pourtant..., fit remarquer Yukinari à mi-voix.



La jeune fille s'arrêta et regarda son ami d'un air interloqué.



- Ca n'a vraiment rien à voir Smith, je ne mate pas les gens quand ils prennent leur bain à leur insu !!



- C'est vrai oui, mais tu connais Tiz et son obsession pour Gabrielle, je crois que ça...



- Je rêve ou tu es en train de défendre ce dépravé? S’énerva t-elle.



- Non je ne le défends pas. Ce qu'il a fait est plus que nul, mais ça fait plus de quatre mois maintenant, tu ne vas pas lui en vouloir toute ta vie.



- C'est exactement ce que je compte faire.... Je crois que tu ne te rends pas compte à quel point ce qu'il a fait est irrespectueux et insultant, aussi bien vis-à-vis de moi que vis-à-vis de Gabrielle, c'est sa belle-mère quand même!!



- Tu ne vas pas me dire que tu te soucies de Gabrielle...



- Je m'en fiche d'elle, c'est de moi qu'il s'agit, Yukinari!! C'est vraiment humiliant!!



- Tu as raison d'être furieuse, mais...



- Il ne s'est même pas excusé, il croit qu'il n'y a pas de raison à ce que je sois en colère!! Ca me dépasse ce comportement de macho irresponsable...



- Oui bon, c'est Tiz quoi ..., dit-il comme si cela suffisait pour expliquer la situation.



Imanita lui jeta un regard noir et s'éloigna sensiblement de lui.



- Je croyais que tu étais de mon coté mais non, vous les garçons dès qu'il y a une affaire sordide, vous êtes solidaires, peu importe qui a raison!!



- Arrête ma n'Ima, tu sais que c'est pas vr...



- Dégage Yukinari, je n'ai aucune envie de me disputer avec toi, mais si tu continues à l'ouvrir je sens que je vais pas pouvoir me retenir!! (Ndlr : Oui, elle est très vulgaire quand elle est en colère -_-)



- Bon, je serais au Bar avec Lenou. Quand tu te seras calmée, on pourra en dis...



- C'est ça oui, va draguer Loïc et viens me faire la morale après !!! l'interrompit-elle encore avec humeur.



Yukinari pensa que pour quelqu'un qui ne voulait pas se disputer avec lui, elle était sacrément cinglante.



- Puisque tu y tiens tellement, c'est ce que je vais faire, dit-il agacé.



- Parfait !! Je suis sûre que ton pote mon-cerveau-est-perdu-quelque-part-dans-mon-pantalon sera ravi pour toi!!



Yukinari éclata de rire.



- Qu'est ce qui te fait rire?



- Rien, j'adore me disputer avec toi...



- Idiot..., répondit-elle avec un petit sourire.



- A tout à l'heure.



Dernière édition par le Sam 20 Oct - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Sam 20 Oct - 20:33



Saraluna n'arrivait toujours pas à réaliser que les choses avaient repris avec Brian, malgré que quatre mois se furent écoulés depuis leur réconciliation. Elle se pelotonna plus confortablement dans les bras de son amant, et sourit en pensant qu'elle devait peut-être écouter un petit plus souvent les conseils de sa cadette qui s'y connaissait manifestement mieux qu'elle dans les affaires de coeur. Elle sentit les doigts de Brian enlacer les siens et lui adressa un sourire radieux, heureuse de la tournure que prenaient les événements. En effet, peu après que les choses soient rentrées dans l'ordre, Saraluna était partie en Italie avec sa famille, plus détendue et plus "cool" que jamais. Ainsi, elle n'avait pas sourcillé quand Sayla avait proclamé haut et fort qu'elle partagerait sa chambre avec Gaël et qu'elle ne souhaitait être dérangée sous aucun prétexte tout au long du séjour. Quand à Tiziano, elle était tellement soulagée de voir qu'il allait bien malgré l'année difficile qu'il avait passé, qu'elle s'était efforcée d'ignorer ses nuits blanches dehors et ses soirées un peu trop arrosées à son goût.



De son coté, Brian estimait qu'il avait une chance exceptionnelle d'avoir Saraluna avec lui, d'autant plus que la crise familiale qu'il traversait ne s'améliorait pas. Voir son fils passer du jour au lendemain d'un étudiant ambitieux et intelligent à un prisonnier sombre et renfermé l'avait laissé hébété, à peine conscient de la tournure soudaine que prenait sa vie. Il avait l'impression d'être dans un mauvais rêve, d'assister à une scène extérieure à laquelle il ne pouvait rien changer... Mais surtout, Brian n'arrêtait pas de ressasser son unique conversation avec Corentin qui avait eu lieu le jour même de son incarcération, environ une semaine après sa tentative de meurtre sur ces trois voisins. Corentin n'avait d'ailleurs manifesté aucun regret, il semblait simplement furieux de s'être fait prendre aussi stupidement. Par ailleurs, il avait sèchement fait comprendre à son père qu'il ne voulait pas recevoir de visites autres que celles de son avocat, Fred Benson. Les demandes insistantes que Brian avait fait parvenir à son fils par le biais de son ami Fred s'étaient donc toutes heurtées à un mur de silence.



- Brian...?



- Désolé j'avais un peu la tête ailleurs, s'excusa t-il en embrassant distraitement Sara.



- Bon, dit-elle d'un air résolu en enfilant un peignoir, je vais faire du café question de te remettre les idées en place...



Brian lui sourit puis soupira une fois qu'elle eut franchi la porte. Les choses étaient certes rentrées dans l'ordre, mais Saraluna faisait comme si Corentin n'avait jamais existé, et chaque fois qu'il évoquait le sujet, elle trouvait le moyen de l'en détourner... Et à en juger par les vêtements du couple qui traînaient encore partout dans la maison, Sara avait brillamment réussi à éviter le sujet une fois de plus...









Tiziano claqua la porte des Solis avec humeur et monta dans sa chambre sans un salut à Gabrielle qui lisait son magazine dans le salon. Quelques secondes plus tard, elle entendit une exclamation indignée provenant de l'étage et se contenta de sourire, apparemment très satisfaite. Tiziano dévala les marches à toute vitesse et se dressa devant sa belle-mère :



- Où sont mes affaires?



La jeune femme lui fit un signe de la main lui indiquant qu'il n'aurait pas de réponse avant qu'elle ait fini de lire son article sur les bienfaits du yoga matinal.



-Tes affaires sont chez ta soeur depuis ton retour, répondit-elle sans daigner lever les yeux de son magazine.



- Quoi? Pourquoi faire?



- Il n'est pas question que tu restes une journée de plus chez moi espèce de petit voyeur, voilà pourquoi!! dit-elle en lui jetant son magazine à la figure.



- Mais ma petite mamouna, je croyais pourtant...



- Ne m'appelle pas comme ça!!



- Tu ne vas pas me mettre dehors pour ça tout de même? demanda t-il incrédule.



- Je ne vois pas pourquoi je te garderais ici. J'ai supporté ta présence en croyant que tu étais amnésique, j'ai eu la générosité de te garder même en sachant la vérité, mais tu n'es qu'un obsédé, le digne fils de ton père!! Estime-toi heureux que je ne te traîne pas en justice!!



Elle lui jeta un regard noir et se dirigea vers les escaliers lui signifiant qu'elle n'avait plus rien à lui dire.



- Je ne veux pas te voir ici quand je redescendrai, cria t-elle avant de s'enfermer dans sa salle de bains.



Tiziano se laissa tomber sur le fauteuil que Gabrielle venait de quitter, incapable de se faire à l'idée qu'il devait à nouveau vivre chez Saraluna. La liberté qu'il croyait avoir jusqu'ici acquise venait de lui être retirée de la plus soudaine et la plus horrible des manières ...









Eddie Britt n’était pas du genre très « famille ». Elle n’avait même jamais accordé beaucoup d’intérêt à son propre fils qu’elle ne voyait que deux semaines par an. Mais son neveu Austin avait toujours fait exception et même si elle ne le voyait que lorsqu’il avait commis une bêtise grave (ce qui arrivait souvent cela dit) elle était toujours très contente de l’avoir à ses cotés. Ce fut donc avec beaucoup de joie qu’elle l’accueillit chez elle ce matin là. Elle fut un petit peu moins enthousiaste quand elle appris que son neveu avait des problèmes avec son beau-père et qu’il voulait élire domicile chez elle. Elle avait toujours été là pour prendre sa défense vis-à-vis de sa mère, mais elle n’était pas sure de pouvoir être aussi indulgente s’il était sous sa responsabilité. Elle fit donc preuve d’une fermeté digne d’une mère responsable et lui fit promettre d’avoir un comportement irréprochable, sans quoi elle le renverrait sans pitié chez sa mère. Elle était loin de se douter que la présence d’Austin aurait bientôt une grande influence sur la vie de Susan Mayer et de sa fille…







A l’autre bout de la rue, Lynette s’apprêtait à rencontrer pour la première fois celle qui allait sans aucun doute bouleverser sa vie. Bien des choses s’étaient produites depuis que, brisée par la « trahison » de son mari, elle avait quitté la maison en emmenant ses enfants dans un motel. Alors qu’elle avait prévu de demander le divorce, l’un de ses fils avait eu un accident suite auquel elle avait eu l’occasion de revoir son mari. Une conversation des plus animées s’en était suivie. Conversation au cours de laquelle Lynette apprit que son mari ne l’avait jamais trompée avec la dénommée Nora chez laquelle il s’était rendu. Il lui révéla la vérité, c’est-à-dire qu’il avait une petite fille avec Nora. Il lui avait expliqué que cet « accident » s’était produit onze ans auparavant, bien avant qu’ils ne se rencontrent, et qu’il avait ignoré l’existence de cette enfant jusqu’à très récemment. Lynette avait eu beaucoup de mal à assimiler la nouvelle. Elle avait eu l’impression que sa vie prenait une tournure qu’elle n’avait jamais imaginée auparavant : elle se retrouvait du jour au lendemain sans emploi, avec un autre enfant qui n’était pas le sien, et pire que tout, elle ne pouvait se résoudre à pardonner à son mari, malgré le fait qu’il n’y soit pour rien au fond. Il lui avait fallu beaucoup de temps pour accepter de rencontrer sa belle-fille Kayla et Nora.

Quatre mois s’étaient écoulés depuis, et à présent, elle faisait les cent pas dans la salon, attendant avec appréhension de rencontrer celle qui était désormais la demi-sœur de ses enfants. Ces derniers étaient d’ailleurs exceptionnellement calmes, n’arrivant sans doute pas à se faire à l’idée d’avoir si soudainement une nouvelle sœur venue de nulle part.



- Ca va chérie ? demanda Tom.



- Non, mais ce n’est pas comme si j’avais le choix, non ?



Tom allait répondre, mais les enfants se précipitèrent dehors, et s’écrièrent :



- Papa !! Maman !! Y a une femme bizarre et sa fille qui sont arrivées !!!



Tom jeta un regard inquiet à sa femme qui détourna les yeux et alla rejoindre ses enfants. Il lui emboîta le pas, et sourit largement à sa fille qui se précipita dans ses bras sous le regard de Lynette.



- Je ne crois pas que nous ayons été présentées, fit remarquer Nora face au manque de réaction de Lynette.



- Oh… Je suis Lynette, dit-elle simplement en lui tendant la main.



Elle jugeait inopportun de dire qu’elle était ravie de faire la connaissance de Nora, et l’on voyait sans peine que le fait de la rencontrer ne l’enchantait guère.



- Voyons, nous sommes une famille maintenant, dit la jeune femme en la serrant dans ses bras, pas besoin d’être aussi froide.



Lynette préféra ne rien répondre et se retourna vers Kayla.



- Salut toi, dit-elle en essayant de prendre une voix enjouée. Je suis contente de te rencontrer.



La petite fille lui fit un petit sourire moqueur sans dire un mot et serra la main de son père.



- Ne restons pas là, dit Tom, on serait mieux dans le salon.



Tout le monde pénétra dans la maison, à part Lynette qui resta plantée devant la porte à regarder le taxi qui avait amené Nora et sa fille s’éloigner, vide.


Dernière édition par le Sam 20 Oct - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Sam 20 Oct - 20:34



Susan Mayer nageait dans le bonheur. Mike était toujours dans le coma, et elle continuait fidèlement à lui rendre visite et à lui parler pendant des heures, mais la présence d’Ian à ses cotés avait été plus que réconfortante. Ayant lui-même le même problème que Susan (sa femme était dans le coma aussi et n’avait guère d’espoir de se réveiller un jour) il savait ce qu’elle pouvait ressentir et la soutenait dans tout ce qu’elle entreprenait. Ainsi, au fil des jours, leur relation était devenue de moins en moins innocente, pour se concrétiser enfin lors d’un week-end à la montagne. Elle ne pensait pas être amoureuse de Ian, mais elle appréciait de plus en plus son coté romantique, le fait qu’il soit tout le temps aux petits soins pour elle, et se disait qu’elle pourrait se faire à cette façon de vivre sans trop de mal. Elle n’en aimait pas moins Mike cependant, mais elle essayait de ne pas trop y penser et de profiter du moment présent, d’autant plus que l’état du plombier ne présentait aucun changement… pour le moment du moins…







De son coté, Bree était resplendissante de bonheur. Ses amies s’accordaient pour dire qu’elles ne l’avaient jamais vu aussi épanouie, même du vivant de Rex. Il n’en était pas moins qu’elles désapprouvaient ses fiançailles avec Orson qu’elles jugeaient trop rapides. Aucune n’avait osé lui en parler, craignant de provoquer une colère mémorable, ou pire une impression de jalousie. Bree cependant était intimement convaincue qu’elle avait fait le bon choix. Orson était tout ce qu’elle attendait d’un homme : courtois, attentionné, tendre, charmant, cultivé, responsable, et ayant la même situation sociale qu’elle. Elle imaginait sans mal la vie heureuse et paisible qu’elle mènerait auprès de son futur époux. Elle le méritait plus que quiconque après toutes les épreuves par lesquelles elle était passée… Oui, avec Orson, elle savait qu’elle pourrait enfin avoir la vie à laquelle elle aspirait depuis qu’elle n’était qu’une enfant rêvant du prince charmant…









Tiziano entra dans le Bar, et se dirigea directement vers Yukinari et Lenou qui étaient en grande conversation.



- Je suis mal, Gabrielle m’a viré de chez elle, lâcha t-il sans préambule en se laissant tomber sur une chaise près de son ami.



- En fait Loïc voulait qu’on chant… Elle a quoi ? s’interrompit Yuki stupéfait.



- Elle m’a fichu dehors, répéta Tiz de mauvaise humeur.



- Mince…



- Ouais, je vais être obligé de retourner chez Sara.



- Tu l’as bien cherché en même temps, dit franchement Yukinari.



- Pas besoin de me faire la morale, hein…



- Je ne te fais pas la morale, mais bon, où est-ce que je vais habiter moi, maintenant ? Je ne peux pas rester chez Gabrielle…



- Tu sais bien que tu es le bienvenu chez moi mon mignon, je déteste être seule à la maison de

toute façon.



Imanita avait apparemment entendu leur conversation. Elle salua Lenou et s’installa

soigneusement le plus loin possible de Tiziano. Celui-ci se renfrogna et se leva :



- Je vais me chercher un truc à boire.



- Alors, ça t’intéresses ? demanda la jeune fille sans tenir compte de l’intervention de Tiz.



- Euh… Je veux bien oui, merci…



- Cache ta joie, ça fait peur.



- Non, c’est pas ça…En fait…Je me demandais si…, hésita Yukinari.



- Si ?



- Eh ben Tiz n’a pas trop envie de retourner chez Sara, ça serait bien de l’inviter à venir chez toi aussi…



Lenou lui donna un coup de coude et souffla «Tu serais pas suicidaire toi, des fois ? »



- Yukinari, je vais finir par croire que tu as reçu tous les gravats de ta maison sur la tête si tu continues avec tes propositions idiotes. Ne m’oblige pas à t’assommer à grand coup de sac à main pour te remettre les idées en place.



- S’il te plait, pour faire plaisir à ton mignon insista t-il malgré les coups de coude plus accentués de Lenou.



- Est-ce que mon mignon prend en compte ce qui me fait plaisir à moi ? demanda t-elle en essayant de rester calme.



- Laisse tomber Yuki, dit Tiziano en posant son café sur la table, je n’ai aucune envie d’habiter chez elle, je préfère encore retourner chez Sara.



Tiziano et Imanita se lancèrent des regards assassins sans décrocher un mot. Yukinari soupira bruyamment, alors que Lenou se sentit soudain mal à l’aise.



- Bon, c’est pas tout ça, mais la Lenou a encore des choses à faire… Je te retrouve plus tard Yuki, tu me diras ce qu’il en est pour la soirée au Bar…



Un long silence s’installa parmi le trio. Il aurait pu durer longtemps encore si Sayla et Gaël n’étaient pas venus se joindre à eux.



- Salut !! s’exclama joyeusement Sayla. On peut s’asseoir avec vous ? Le Bar est bondé aujourd’hui, il n’y a pas une table vide.



- Evidemment que vous pouvez !! s’empressa de répondre Yukinari, soulagé.



Le couple s’installa et Sayla sortit une page de journal de son sac. Tiziano fronça les sourcils, contrarié :



- Les annonces immobilières ? Vous allez quand même pas emménager ensemble ?



- Non, répondit Gaël, mais avec Florian, on ne pense pas rester chez Love.



Imanita se redressa, soudain intéressée.



- Vraiment ? Pourquoi ça ? demanda t-elle sur un ton dégagé.



- Flo et Love vont finir par s’entretuer, ils se disputent tout le temps, la rupture n’est pas loin à mon avis…



- Il faut être un couple pour parler de rupture, je ne pense que ça soit vraiment le cas pour eux, non ? fit-elle remarquer avec un air suffisant.



- C’est vrai oui, concéda Gaël avec un sourire amusé.



- Vous pouvez compter sur moi alors, je vous aiderais avec plaisir à trouver un appartement aussi rapidement que possible.



- Tu m’étonnes, souffla Tiziano, d’un air mauvais



- Faut que j’y aille, je suis pas en avance… Contente d’avoir bavardé avec vous, les tourtereaux. A plus tard mon mignon.



Imanita quitta le bar d’excellente humeur. Tout semblait rentrer dans l’ordre pour elle…





- Dis Yuki, ça vous intéresserait de chanter au Bar samedi prochain ? Je prévois une soirée pour finir l’été en beauté, et je me demandais si ton groupe et toi n’étiez pas trop fatigués d’avoir passé l’été à chanter, demanda Loïc alors que Yukinari payait sa consommation.



- Tu sais bien qu’on n’est jamais trop fatigués pour chanter au Bar.



Loïc lui offrit son plus beau sourire en guise de remerciement avant de prendre un ton plus professionnel :



- J’aimerais que vous commenciez la soirée, disons… à partir de vingt-deux heures.





- Commencer ? Tu prévois quelqu’un d’autre ?



- Oui, Gaël et Florian, et aussi ce couple qui vient d’emménager, il parait qu’ils sont très doués, je suis sûr qu’une touche frenchie, ça plaira à tout le monde…



- J’en parle à Lenou, et on viendra faire un essai, ok ?



- Pas besoin d’essai, je sais à quel point tu es doué… toi et ton groupe, se rattrapa précipitamment Loïc.



Yukinari sourit d’un air mystérieux, le salua et quitta le Bar à son tour en se disant qu’il n’était peut-être pas très malin de rejeter définitivement l’hypothèse de sortir avec son barman préféré…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Sam 20 Oct - 20:37



Comme l’avait prévu Loïc, la soirée était un succès. Tout Wisteria Lane semblait s’être donné rendez-vous au Bar ce soir là, de Brian et son ami Fred à Imanita et son carnet de journaliste toujours à l’affût, en passant par Lamita et Sabinouche, les cousines perverses qui n’auraient raté pour rien au monde l’occasion de faire tomber (ou du moins d’essayer) Gaël dans leurs filets.



On voyait bien que « Halo's Angels », le groupe de Lenou et de Yuki avait manqué à tout le monde, et bien qu’il n’ait pas eu souvent l’occasion de se produire au Bar, il semblait que tous l’avait adopté comme «le» groupe indispensable à ce genre de soirée.



Derrière son bar, Loïc regardait sans le voir le quatuor se produire, le regard perdu au loin, soudain envahi par une grande nostalgie. Il se souvenait de la première prestation du groupe à l’ouverture du Bar, un an auparavant. Ce soir là, Corentin était à ses cotés, ils étaient heureux ensemble, et pas une seconde il n’aurait pu penser que les choses prendraient une telle tournure. Bien des choses s’étaient produites en si peu de temps. Son regard arpenta la foule et se posa sur Gaël et Florian qui s’apprêtaient à monter sur scène, alors que le groupe de Yukinari quittait la piste sous les applaudissements plus qu’enthousiastes de tous. Ces deux là aussi avaient eu aussi leur lot de rebondissements… La présence bruyante de Lenou et de Yukinari le sortit de ses pensées.



- Waouh, on a assuré !! s’exclama Lenou, les joues rougies. Vous avez vu ça, on est des stars !!



- C’est le cas de le dire ma petite Lenou, je vais parler de vous dans mon article.



Imanita s’installa à son tour au bar, alors que Gaël et Florian entamaient un duo. Ils se turent le temps que dura la chanson, puis Imanita reprit sur le ton de la conversation :



- Alors mon petit Lolo, comme ça on est intéressé par mon mignon ?



Yukinari qui sirotait tranquillement son verre s’étouffa alors que Lenou lui donnait de vagues tapes dans le dos en souriant.



- Ca suffit Imanita, dit-il fermement sans laisser à Loïc l’occasion de répondre.



Elle haussa les épaules d’un air indiquant qu’elle ne comptait pas lâcher l’affaire pour autant, puis se pencha vers Lenou pour lui murmurer quelques mots à l’oreille. S’en suivirent de longs chuchotements ponctués de petits rires et de regards allant de Yukinari à Loïc qui ne comprenaient manifestement rien aux combines des deux filles.



- Je ne sais vraiment pas ce que vous nous faites, ni ce que vous avez bu ce soir toutes les deux, mais c’est vraiment pas drôle, dit Yukinari.



- Dis donc Yuki, intervint Lenou en prenant un ton malicieux, c’est pas toi qui craquait sur Loïc avant de sortir avec Andrew ?



Ledit Yuki rougit jusqu’à la racine des cheveux.



- Qu’est ce que ça peux bien faire ? dit Loïc sur un ton sec. Pourquoi vous lui ressortez ça maintenant alors que ça s’est passé il y a plus d’un an ? Il est assez grand pour décider tout seul s’il veut sortir avec moi ou pas, pas besoin d’essayer de l’intimider parce que je suis là…



- Elles ne m’obligent à rien Loïc, je pense juste qu’elles essayent d’accélérer un peu les choses. Je me dis qu’elles me connaissent mieux que moi-même parfois et…



- On vous laisse !!! l’interrompit Lenou en tirant Imanita plus loin. Loïc, si tu as besoin de t’absenter, compte sur nous, on te remplacera !!!



Imanita et Lenou allèrent se mêler à la foule, un sourire victorieux aux lèvres.



- Je m’aime, déclara Imanita. Tu vois que j’avais raison, je connais mon mignon mieux que moi-même, je sais comment le pousser à prendre des initiatives !! Au début je voulais pas trop qu’il fréquente Loïc, mais bon ça le changera des bad boys…



- On est trop fortes, résuma Lenou avant d’aller rejoindre sa sœur.



Imanita joua des coudes pour essayer de s’approcher de la scène quand un bruyant éclat de rire la fit instinctivement se retourner. Non loin de là, Lamita et Tiziano se livrait éhontément à un flirt plus que poussé, sous les regards incrédules de tous qui semblaient soudain plus intéressés par ce spectacle que par ce qui se passait sur scène. La jeune fille sentit son souffle s’accélérer. Elle ferma les yeux quelques secondes, comme pour mieux assimiler ce qu’elle venait de voir. Que Tiziano sorte avec quelqu’un d’autre ne l’étonnait pas, elle devinait sans peine qu’il n’avait pas passé ses vacances en compagnie de Saraluna, mais qu’il se laisse aller en public, alors qu’il savait pertinemment qu’elle le verrait, ça dépassait son entendement.



Non mais vraiment, quel rustre, pensa t-elle, qu’il attende au moins que je le plaque officiellement avant de se comporter comme un cochon !! Cependant, une phrase qu’elle avait dite quelques jours plus tôt lui revint soudain en tête : « Il faut être un couple pour parler de rupture ». Son regard s’assombrit alors que Lamita gloussait bruyamment, puis elle continua à s’avancer avec acharnement vers la scène. En un sens, se dit-elle, je suis contente que ça soit venu de lui, j’avais besoin de trouver une bonne raison pour me remettre avec Florian sans passer pour la méchante de service. Florian l’aperçut et lui adressa un large sourire. Imanita lui fit un signe de la main lui indiquant qu’elle voulait lui parler plus tard, et il hocha discrètement la tête. Elle rebroussa chemin et vit Lenou lui faire de grands signes de la main, lui indiquant les escaliers. Elle détourna la tête et vit Loïc et Yukinari monter discrètement vers les salons privés. Les deux jeunes filles se sourirent, et Lenou lui fit un clin d’œil complice.







A quelques mètres de là, Brian et Fred étaient accoudés au bar et semblaient également avoir remarqué la petite escapade des deux garçons :



- Et voilà, dit Brian avec lassitude, mon fils vient de perdre son petit ami. Il l’a bien cherché, mais tout de même…



Fred sourit avant de répondre sur un ton désinvolte :



- Il a de la chance d’avoir un père comme toi, je n’en connais pas beaucoup qui acceptent aussi facilement d’avoir un fils gay… Enfin, je suppose que parce que tu le comprends, tu aurais bien aimé avoir des parents compréhensifs à l’époque…



- Comment ça ?



- Allons Brian, ne fais pas celui qui ne voit pas de quoi je veux parler, je suis sûr que tu n’as pas oublié… Mets ça sur le compte de la jeunesse ou de l’alcool si ça t’arrange, mais toi et moi savons parfaitement que ce qui s’est passé cette nuit là n’était pas une erreur, sans parler de toutes les autres qui ont suivi… Ne fais pas cette tête, ça restera entre nous et Sara n’en saura jamais rien. Tu es mon ami avant tout et même si on s’était promis de ne jamais en reparler, je trouve ça un peu vexant que tu essayes de renier cette partie de ton passé… Je rentre, je commence à avoir sommeil.



Brian n’esquissa pas un geste, choqué par la tirade de son ami. Il vit défiler devant ses yeux certaines images de son passé : les années de fac, les beuveries hebdomadaires suite auxquelles il se réveillait toujours dans le lit de Fred, sa meilleure amie Mary qui l’avait couvert en prétendant sortir avec lui, son chagrin quand Fred était allé étudier à des milliers de kilomètres, comment il était tombé amoureux de Mary… Brian pensa à Saraluna avec un pincement au cœur. Il ne pouvait pas permettre qu’un autre événement vienne troubler leur relation, il devait persuader Fred de partir loin de Wisteria Lane. Oui, après ça tout rentrerait dans l’ordre, et il pourrait vivre auprès de Sara sans se soucier de ce secret qui planait comme une ombre sur son bonheur futur...







Sayla s’appuya sur le bar le cœur battant à tout rompre, ne pouvant pas croire ce qu’elle venait d’entendre. Elle pensa avec horreur que c’était elle qui avait poussé sa sœur à renouer avec Brian. Qu’allait-elle faire présent ? Tout dire à Sara et lui briser le cœur alors qu’elle recommençait à croire en l’amour et qu’elle était heureuse pour la première fois de sa vie ? Ou alors se taire, et regarder sa sœur vivre avec un homme qui n’était pas celui qu’elle croyait... ?




Il n'est pas aisé de comprendre les états d'âmes des autres en se basant sur les apparences. Ce couple que tous voient comme un idéal n'est plus qu'une femme dont la vie a été bouleversée, et son mari essayant de la raisonner. Celui que tous admirent en secret pour ne pas avoir quitté la mère de son enfant depuis longtemps décédé n'est qu'un homme malheureux ne pouvant à se pardonner son erreur. Cet avocat dont le mystère en intrigue plus d'un essaye en vain d'enfouir ses réels sentiments, et continue vaillamment à jouer son rôle d'ami fidèle. Le jeune homme dont les amies se félicitent de l'avoir casé n'arrive pas à noyer dans les bras d'un autre le chagrin du départ injustifié de son petit ami. Un autre regrette amèrement les conséquences de son acte irréfléchi, mais trop fier pour s'avouer son chagrin, se persuade que tout est pour le mieux... Oui, il est difficile de percer les états d'âmes des autres, mais encore faut-il qu'ils y arrivent eux-mêmes...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Sam 20 Oct - 20:40

Pour toute menace de mort, poursuite en justice pour escroquerie, lettres piegées, et autres jets de tomates et d'oeufs pourris, veuillez vous adresser à Tiz et Yuki, je ne suis en aucun cas responsable de l'episode ci-dessus Malin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Sam 20 Oct - 21:41

Rooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo In love

Il est cro bieeen ton épisode ma n'Ima, je vais pas en dire plus parce que tu as déjà eu mes réactions sur msn (et croyez-moi vaut mieux pas de copier/coller Malin) ... juste un grand merci, j'ai adoré Extase

Ah si sauf un truc, pourquoi je suis un tel coeur d'artichaud? capricieux

Tiz' à ta plume, n'Ima t'as laissé un super tremplin plein de nouvelles intrigues pour la suite ^^


SUGOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII:Heureux (je regrette pas d'avoir insisté pour que tu écrives un épisode Malin, d'ailleurs si un jour tu as envie de reprendre la plume, tu es la bienvenue Malin !!)

Edit : j'avais oublié de te féliciter aussi pour la rapidité alors bravo Héhé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Sam 20 Oct - 22:14

Oui bah rien d'étonnant qu'il soit géant son épisode à Imanita, je savais très bien qu'elle écrirait un truc génial sinon ......... on aurait pas pris le risque de lui demander pas vrai Yuki?:D On n'est pas fous quand même:D

Et franchement le résultat claque vraiment, drôle, bien écrit, des dialogues qui font mouches, de nouvelles intrigues... de nouveaux personnages ( au fait faudra que tu nous expliques Ima qui sont ces nouveaux voisins Gaëtane et Pierre:fier: ) ... Une ancienne histoire d'amour qui ressort de la nuit des temps:choc: .... Bref du vrai DH avec l'humour et les mystères de l'original.:dance:

J'arrêterai là les compliments, plus ça pourrait nuire à ma réputation et je n'y tiens pas... tu as eu mes réactions à chaud sur MSN de toutes façons. Oui rassurez vous je lui ai dit que c'était nul:choc: .

PS : Juste Ima peut lire ce qui suit : Bravo et Merci pour ce bon moment.... C'est quand que tu écris ton prochain épisode?

PS 2 Juste Yuki peut lire ce qui suit : Je me demande pourquoi toi Yuki tu as relevé la rapidité d'Ima.....Fier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Sayla



█ . AGE : 33
█ . EMPLOI/LOISIRS : Floga
█ . RAGOTS : 120
█ . DATE D'ARRIVEE : 22/08/2007

MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Dim 21 Oct - 20:39

Bravo Imanita pour cet épisode, tu n'as rien à envier aux garçons. Pouce Très bons dialogues, avec de bonnes réparties, et les différentes histoires avancent bien.
ça sera avec plaisir que je lirais de nouveaux épisodes sous ta plume ! :D



Imanita et Lenou, quelles entremetteuses ! mdr
"Lamita et Tiziano " : Choqué Alors ça c'est une surprise !!!
"Brian et Fred" : ça un peu moins... Malin Pauvre Sara encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Brian



█ . RAGOTS : 121
█ . DATE D'ARRIVEE : 10/08/2007

MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   Jeu 25 Oct - 23:29

Alors que dire…. Réfléchi , mais je vois que l’équipe de DH fun and more embauche …… :D Un épisode de Ima, rooooo je le crois pas. Le pire c’est qu’on s’y tromperait , la couleur, l’odeur, la tonalité une vraie contrefaçon… Bravo A se demander si cette Ima travaillait pas déjà dans l’ombre….. :suspect: Je sens qu’il va y avoir des investigations là-dessus. Elle va bien nous licencier les deux loustics;) . Bon voilà pour la forme……euuuh ... quelques mots sur le scénario , je ne m’y retrouve absolument pas….enfin je me comprends…… Choqué pour le reste tout le monde reprend du service. Donc Ima à poursuivre :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 3.02- The secret tears of lonely hearts   

Revenir en haut Aller en bas
 

3.02- The secret tears of lonely hearts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: F&M :: Les épisodes :: 
Saison 3
-
News Box !
█ . EPISODE 5.01 EN PREPARATION

...%

█ . BACK FROM THE TRIP,
Par I.


█ . IMANITA - APRES L'AVORTEMENT.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit