AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 2.08 - When The Nature Resumes Her Rights

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: 2.08 - When The Nature Resumes Her Rights   Dim 12 Aoû - 16:11

2.08 - When The Nature Resumes Her Rights


Lenou était terrorisée, elle savait qu'elle ne pouvait rien faire et que cet homme qui était complètement saoul prenait un malin plaisir à torturer ses victimes. Cela faisait cinq minutes qu'il lui expliquait atrocement la façon dont il allait procéder pour lui sectionner son doigt tout en gardant celui-ci entre les branches du sécateur, de plus l'état dans lequel se trouvait l'homme pouvait lui faire faire une fausse manœuvre à tout moment. La jeune fille savait qu'il le ferait au moment où elle s'y attendra le moins afin de voir l'horreur de la douleur sur son visage ... c'est pourquoi elle préférait ne pas l'écouter et penser à autre chose en fermant les yeux, même si penser à autre chose se révélait mission impossible à ce moment là ...
Comment avait-elle pu en arriver là ? Elle ne le savait pas elle-même ...Jamais elle n'aurait pu imaginer qu'en devenant ami avec Yuki, elle se retrouverai un jour enfermé au fin fond d'une cave sombre et froide en compagnie de rats à attendre qu'un homme dégoutant tant par son physique que par sa personnalité, et saoul également lui coupe tous ses doigts un à un pour s'attaquer ensuite à d'autres parties de son corps ... Ce qu'elle savait encore moins c'était comment son ami avait pu s'embarquer dans une histoire aussi sordide, elle qui le connaissait depuis plus de 6 mois et qui pensait le connaitre mieux que quiconque. Bien entendu elle n'était au courant de rien de l'affaire, les ravisseurs dévoile rarement à leur otage pourquoi ils sont ici et Lenou s'était bien gardé de leur poser la question, elle n'était donc au courant de rien, et donc ne savait pas que la réelle personne en cause dans tout ça était la mère du jeune homme et qu'il avait été entrainé dans cette histoire malgré lui. Le pire dans tout ça c'est que Lenou attendait sa mort prochaine ... ce n'est pas réellement qu'elle ne croyait pas en Yuki mais elle ne voyait pas très bien ce qu'il pourrait faire contre ces hommes qui étaient franchement fous ... et puis elle se demandait s'il viendrait réellement la sauver s'il pouvait, avec les récents évènements en compagnie d'Andrew, elle ne craignait que son ami ne lui en veuille toujours. Il faut dire que la situation dans laquelle elle se trouvait actuellement ne l'aidait pas vraiment à espérer quoi que ce soit. La jeune fille s'attendait bel et bien à mourir, et le plus tôt serait le mieux pour elle, elle ne supportait plus tout ça, elle voulait juste en finir au plus vite, quitte à mourir. Elle perdait complètement tout espoir, la situation était telle qu'elle était prête à mourir, comment avait-elle pu en arriver là ? ...
Elle n'eut malheureusement pas le temps de réfléchir plus longuement à tout ça car l'ivrogne voyant qu'elle ne l'écoutait pas, la frappa avec rage et violence au visage :

-Tu devrais te réjouir que je ne t'aie pas encore coupé le doigt et plutôt que de rêvasser, je te conseille de m'écouter si tu tiens à la vie, le patron ne m'a ordonné que de te sectionner un seul doigt mais si tu continues à être insolente, tu pourrais bien le payer de ta vie.

Lenou qui avait la tête tournée sur le côté suite à la violence du coup qu'elle venait de recevoir se tourna vers l'homme dont l'odeur répugnait toujours autant la jeune fille et tout en lui lançant un regard noir, lui cracha au visage.
Il semble que ce coup qu'elle avait reçu au visage lui est redonné la force de croire en elle et aux autres, si Yuki n'était pas capable de l'aider tout seul, il demanderait probablement de l'aide. Elle n'avait jamais été du genre à laisser tomber quelque chose avant, alors elle ne commencerait pas maintenant.

L'homme s'essuya de cette humiliation, et répliqua sévèrement avec une colère monstre à la jeune fille :

-Tu vas me le payer petite garce !!! ...

Pendant ce temps, à l'hôpital, il y avait eu des complications concernant l'état de santé de l'enfant de Florian et LPC. En effet, les médecins était venu le chercher en urgence dans la chambre stérile dans laquelle il se trouvait en compagnie d'LPC qui lui rendait sa visite quotidienne, la jeune femme l'avait donc vu partir précipitamment en compagnie des médecins qui marmonnait des trucs incompréhensibles mais qui semblaient par ailleurs très inquiets. Ils l'avaient de suite amené au bloc opératoire pour une opération d'urgence, c'était tout ce qui avait été dit aux jeunes parents.

Heureusement pour eux Gaël venait d'arriver en compagnie de Sabinouche et espérait pouvoir les soutenir dans l'attente qui se faisait interminable.

-Donc ça fait plus de deux heures qu'ils l'ont emmené au bloc et vous n'avez toujours aucune nouvelle ? leur demanda Gaël surpris d'entendre ça.
-Non, lui répondit son meilleur ami. J'ai essayé plusieurs fois de savoir ce qu'il se passait mais j'ai beau insister, ils ne veulent rien me dire ... Et puis, ajouta t-il en chuchotant à l'oreille de son ami, je m'inquiète pour le moral d'LPC.

En effet, la jeune femme n'avait pas décroché un mot depuis que les médecins était venus chercher son enfant. On sentait bien l'inquiétude dans son regard mais le fait qu'elle ne l'exprime pas par des mots sur le sujet faisait peur à Florian étant donné que la jeune femme était plutôt du genre bavarde et en aucun cas à se taire, surtout pour un truc aussi grave. Depuis deux heures elle soutenait un regard vide pointé vers le paysage extérieur offert par la large fenêtre de sa chambre de maternité.

Sabinouche qui n'avait pas tellement l'habitude de tout ça mais à qui cela faisait de la peine de voir son amie dans cet état lui prit la main même si LPC ne manifestait aucune réaction, et dit à l'attention de cette dernière :

-Ne t'inquiètes pas, tout ira bien, je te le promets.

Elle sentit une légère pression de la part de la main d'LPC et ne put s'empêcher d'être confiante en attendant de savoir réellement ce qu'il se passait.

Sabinouche était resté avec LPC et Gaël proposa à Florian qu'il aille prendre un peu l'air, ils descendirent donc à l'extérieur afin de fumer une cigarette et de prendre un bon café. La conversation dériva rapidement sur les infidélités de Gaël qui ne choquait en rien son ami, qui l'amusait même plutôt, enfin à part en ce moment où l'état de son fils le préoccupait plus qu'autre chose.

-Lamita ne se doute absolument de rien concernant ta relation avec Sabinouche donc ? demanda Florian intrigué par toute cette histoire qui tournait autour de son meilleur ami.
-Non, lui répondit Gaël. La dernière fois elle est venue à la maison lorsque Sabinouche était là, heureusement elle ne l'a pas vu et elle a pu se sauver par la fenêtre.
-Et Sabinouche se satisfait de cette situation ?
-Non bien entendu, elle préfèrerait avoir l'exclusivité mais s'en contente pour le moment.
-Et toi alors ? Ca ne te dérange pas de sortir avec deux filles en même temps ?
-Bien sur que si, se désola Gaël. Le problème c'est qu'elles sont toutes les deux si géniales et pour des raisons différentes, je ne sais absolument pas ce que je dois faire.
-Euh pour le moment tu devrais peut-être de ce que tu vas devoir faire maintenant !
-Comment ça ? Lui demanda t-il ne comprenant pas ce que son ami lui disait.

Florian n'eut pas besoin de lui répondre puisque Gaël sentit une pression et des bras s'enlacer autour de son cou, il s'agissait de Lamita qui avait sauté au cou du jeune homme afin de l'embrasser.

-Lamita, ma chérie, qu'est ce que tu fais ici ? S'étonna Gaël visiblement gêné par la situation actuelle.
-Eh bien, le docteur Danmind m'a donné mon après-midi et je voulais la passer avec mon amour tout simplement.

Florian qui sentait que la situation pouvait dégénérer et que Gaël n'hésiterait pas à le mêler à tout ça, les renseigna qu'il retournait auprès d'LPC.

- ... je vous laisse les amoureux, à tout à l'heure.

Gaël qui ne savait pas tellement comment se dépêtrer de cette situation, essaya de trouver le moyen de ne pas faire monter Lamita à l'étage. Seulement ce qu'il ne savait pas, c'est que la jeune femme était au courant de toute l'histoire, et qu'elle allait tout faire pour le pousser à avouer sa faute.

Florian était remonté en pensant par la boutique acheter quelque chose à manger à LPC ainsi qu'un peu de lecture. En remontant il passa devant la chambre de Tiziano où une petite troupe s'affairait autour du patient.

Gabrielle était au téléphone, celui qui se trouvait dans la chambre de Tiziano, en compagnie de Carlos qui était parti à la recherche de Yuki. La conversation terminée, elle se retourna vers Saraluna et Sayla qui était arrivée entre temps et leur annonca les nouvelles.

-Je suis désolé, il ne le trouve nulle part. C'est comme s'il avait disparu, leur dit-elle peinée elle aussi par cette nouvelle. Plus tôt Tiziano recouvrerai sa mémoire, plus tôt elle serait tranquille et obtiendrait sa voiture.
-Il faut absolument que l'on le retrouve, insista Saraluna, il est peut-être le seul à pouvoir aider Tizou.
-Je me souviens que je l'ai vu partir de toute urgence avec sa mère hier, elle semblait très inquiète, se rappela Sayla.
-Pourquoi tu ne l'as pas dit plus tôt ? S'étonna Saraluna. Je vais de ce pas passer un coup de fil à sa mère, elle ne refusera surement pas de nous aider.

Yuki qui se trouvait toujours dans le placard ne savait plus quoi faire, il ne pouvait pas sortir du placard car il devait absolument sauver Lenou et Imanita, et il savait que personne ne le croirai, et de plus il ne le laissera pas s'en aller avant que Tiz' ne recouvre sa mémoire. Mais si en plus la sœur de ce dernier prévenait sa mère et qu'elle venait ici, il pouvait dire adieu à tout espoir de sauver les jeunes filles.

Tiziano qui était peut-être amnésique mais qui n'avait absolument rien perdu de son intelligence, comprit la situation et essaya de faire sortir les jeunes femmes de sa chambre afin qui Yuki puisse s'enfuir en toute tranquilité, il opta pour la première idée qui lui venait en tête et qui à coup sûr ferait sortir les jeunes femmes.

-Je suis désolé, euh ça me gêne un peu de vous demander ça mais serait-il possible que vous sortiez de ma chambre ?
-Pourquoi ça ? demanda Gabrielle.
-Euh j'ai un besoin naturel à satisfaire et à moins que vous ne vouliez m'aider je pense que ça serait mieux pour vous de partir ...

Gabrielle fit une moue de dégoût, devant une Sayla amusé, et les jeunes femmes sortirent toutes les deux à dans le couloir. Tiziano s'empressa d'ajouter à leur encontre :

-Vous devriez en profiter pour aller boire quelque chose, j'en ai surement pour un bout de temps.

Les jeunes femmes trouvèrent que cette bonne idée n'était pas de refus et descendirent toutes les deux à la cafétéria ... Gabrielle ne supportait pas les boissons des distributeurs automatiques.

Une fois Sayla et Gabrielle sortit, Yuki se précipita hors du placard et remercia Tiziano d'avoir fait ça pour lui.

-Merci Tiz' c'est vraiment gentil d'avoir fait ça pour moi, je sais bien ce que ça doit te couter de faire ça, tu es amnésique et tu aimerais surement retrouver la mémoire mais je te promets de revenir t'aider !! Pour l'instant je dois m'occuper d'une chose plus importante où des vies sont en jeux. Je peux t'emprunter des vêtements ?
-Bien sur, lui répondit Tiz' gentiment. Et ne t'inquiètes pas pour moi, pour le moment fais ce que tu dois faire.
-Merci.

Yuki s'habilla en quatrième vitesse et pour la seconde fois en deux jours avec des vêtements trop grands pour lui.

-Je file avant que quelqu'un ne revienne.

Tiziano approuva avec un oui de la tête et ajouta à l'intention du jeune homme :

-Et je te le répète, ne t'inquiètes pas pour moi, lui affirma t-il avec un clin d'œil.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: ... suite   Dim 12 Aoû - 16:12

...


Yuki ne savait absolument pas ce qu'il devait comprendre de ce clin d'œil ... peut-être rien ... de toute façon il n'avait pas le temps de réfléchir à la question, il se précipita hors de la chambre de Tiz' en prenant soin de ne pas être vue par quelqu'un qu'il connaissait, puis sortit de l'hôpital en direction du journal où travaillait Imanita. En sortant il aperçut Gaël en compagnie de Sabinouche sur un banc, mais Dieu merci, la jeune femme était trop occupée à parler et à embrasser le jeune homme pour le voir.

Pendant ce temps, au journal, Imanita venait de sortir de son bureau et s'engageait dans le couloir sombre et désert qui menait à la sortie quand avant même qu'elle n'eut le temps de réagir, une main se referma sur sa bouche et un bras entoura son cou en serrant très fort. La pression se faisait de plus en plus forte et la jeune femme commencait à ne plus pouvoir respirer ... Rico n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait quand il passa par-dessus le corps de la jeune fille et se retrouva le dos à terre. Elle le plaqua au sol, lui sauta dessus, et s'assit en tailleur sur lui en lui maintenant les bras au sol.

-Qu'est ce que tu me veux ? Qui es-tu ? C'est Lamita qui t'envoie c'est ça ?

Imanita avait pris des cours de self défense suite à plusieurs agressions dont elle avait été victime ... son métier était à risque et elle le savait, c'est pour quoi elle s'était décidé à prendre des cours même si la plupart des agressions dont elle avait été victime n'était qu'intimidation, sa mère préférait que sa fille ne voulant pas quitter son travail sache au moins se défendre ...

L'homme qui l'avait agressé ne répondit rien à part :

-Je ne pensais pas que tu serais un poil coriace, se moqua t-il en rigolant.

La jeune fille lui flanqua un coup de poing mais lâcha par la même occasion un des bras de Rico qui en profita pour lui fiche un coup de poing par la même occasion, ce qui envoya la jeune fille valser deux mètres plus loin. L'homme se releva et se prépara à finir ce qu'il avait commencé quand il entendit un bruit de moteur et des phares en provenance de l'extérieur. Il se précipita dehors afin de ne pas être vu après avoir dit à Imanita :

-On se retrouvera ... je finirais ce que j'ai commencé.

La voiture qui venait d'arriver dehors était Jérémy, Corentin l'avait envoyé chercher Imanita. En voyant sortir l'homme avec une cagoule en courant du journal, il se précipita à l'intérieur pour voir si Imanita allait bien, elle était en train de relever, le nez en sang et un cocard commençait à apparaitre sur son œil droit. Elle s'était également foulé le poignet droit.

Jérémy l'aida à se relever en lui demandant ce qui s'était passé.

-Ce n'est rien, dit Imanita trop fière pour avouer la vérité. J'ai l'habitude.
-Peut-être mais vous êtes salement amochée.
-Et encore, ça aurait pu être pire, heureusement que vous êtes arrivé, je vous remercie ... maintenant je dois rentrer, je suis déjà en ret ...

La jeune femme s'évanouit, surement du au coup qu'elle avait reçu. Jérémy la rattrapa et la porta jusqu'à sa voiture. D'un côté, le fait que la jeune femme se soit évanoui l'arrangeai, il n'avait pas besoin de la convaincre d'aller chez Corentin comme ça. Il devait absolument se dépêcher car il était ensuite invité à aller diner chez Bree Van de Kamp.

La jeune femme faisait les derniers préparatifs, elle était fière d'avoir réussi à écarter son fils du petit Smith et également fier de voir que sa fille avait trouvé quelqu'un de bien ... en effet elle avait eu l'occasion de rencontrer Jérémy par avant et en plus d'être un magnifique jeune homme, il était anglais. Bree savait d'avance qu'il saurait très bien se tenir à table et qu'il était très poli également, le genre idéal pour elle. Danielle qui était aussi heureuse que sa mère était descendu l'aider à préparer le dîner ... elle l'avait bien l'intention de tout faire pour que sa mère soit d'accord à ce que son petit ami reste dormir à la maison ce soir.

Bree avait également pris soin d'inviter Justin à venir plus tôt, en somme elle avait tout prévu. Le jeune homme et son fils était en ce moment même dans la chambre d'Andrew en train de jouer à la console de jeux ... elle avait eu du mal à accepter l'homosexualité de son fils mais s'était rendu à l'évidence et résolu à faire avec. Seulement elle espérait quelqu'un de bien pour son fils, et pas n'importe qui. Elle avait eu plusieurs fois l'occasion de parler avec Justin et elle s'était rendu compte que c'était un garçon très bien qui prenait à cœur ces responsabilités et qu'elle n'aurait pas de problèmes avec lui. Elle espérait seulement que son fils se résolve lui aussi à oublier celui d'Iris qui pour elle n'était pas une femme très nette.

L'homme qui était en ce moment avec Lenou avait reçu un coup de fil disant de ne rien faire pour le moment ... en effet il lui avait parlé des ossements trouvés dans le jardin des Smith et se demandait dans quel autre genre de magouilles pouvait bien être impliqués la famille Smith. Il avait donc donné l'ordre à son comparse de ne rien faire pour le moment, ils aviseraient en fonction des évènements et de ce qui se passera avec Iris Smith. Il l'avait pas eu l'occasion de prévenir Rico mais c'était dit qu'il était beaucoup trop tard pour sauver l'autre jeune fille et qu'il se débrouillerait pour faire passer ça pour un suicide ou quelque chose comme ça.
Le comparse avait raccroché le téléphone fou de rage de ne pouvoir rien faire à cette insolente qui l'avait méchamment humilié, lui qui torturait ses victimes et qui prenait justement un malin plaisir à les humilier. Son patron ne lui avait dit de rien faire mais il était dans une telle rage, et l'alcool n'aidait en rien à le calmer, que Lenou sentait qu'il pouvait faire une bêtise à tout moment. La jeune fille était toujours aussi terrifié mais ne le faisait pas voir, elle savait que l'homme serait beaucoup trop content et elle ne savait pas de quoi il était capable et préférait ne pas le savoir ...
Malheureusement pour elle, rien ne le calmerai, même pas le fait de voir Lenou souffrir, il se décida donc à faire quelque chose ... il alla chercher les clés accroché près de la porte et s'approcha de Lenou qui ferma les yeux par réflexe et par peur. Elle entendit comme un bruit de cliquetis et constata en ouvrant un œil qu'il était en train de la détacher. « Il est fou ? » pensa t-elle. « Pourquoi il me détache ? » ... La jeune fille ne sentait rien de bon là dedans, elle se doutait que l'ivrogne préparait quelque chose de mauvais. Il s'éloigna d'elle, l'ayant complètement libéré de ses chaines, l'ombre qu'il produisait était impressionnante, il faisait en effet près de deux mètres et était taillé comme une armoire. Lenou n'eut pas le temps de comprendre ce qui se passait lorsqu'il la frappa à nouveau comme tout à l'heure.

-On va se battre, lui dit-il avec un regard malsain. J'ai besoin de me défouler.

De retour à l'hôpital, Gaël n'avait pas pu empêcher Lamita de monter et elle ne fut pas vraiment surprise de voir Sabinouche qui avait l'air gênée de la voir arriver au bras de Gaël. Lamita le remarqua et arbora un sourire de satisfaction face à la honte de sa cousine. Florian lui était plutôt amusé par la situation et c'était bon signe, lui qui était tout le temps de bonne humeur et prêt à sourire, ne l'avait pas fait depuis qu'il avait appris que son enfant ne serait pas normal. LPC, elle ,était toujours le regard dans le vide ...

Un médecin frappa enfin à la porte afin de leur donner des nouvelles du bébé ... cela faisait plus de trois heures qu'ils attendaient tous de savoir ce qui se passait. Le regard d'LPC redevint soudain clair à l'entente de la voix du docteur et elle se mit à pleurer comme elle ne l'avait jamais fait en criant « Non !! Pas ça non !! » lorsque qu'elle vu le médecin.

Personne ne comprit dans la chambre ce qui se passait et surtout pas Florian qui se précipita au chevet d'LPC ...
Le médecin pris soudain la parole et tout le monde comprit enfin ce qui se passait quand il leur annonça difficilement :

-Je suis désolé ... nous n'avons rien pu faire ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
 

2.08 - When The Nature Resumes Her Rights

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: F&M :: Les épisodes :: 
Saison 2
-
News Box !
█ . EPISODE 5.01 EN PREPARATION

...%

█ . BACK FROM THE TRIP,
Par I.


█ . IMANITA - APRES L'AVORTEMENT.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com