AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 4.07 - Boy Toy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 20:01



« Le mystère de l'existence est le lien entre nos fautes et nos malheurs. »
C’est ce qu’Imanita Salama avait appris bien malgré elle lorsqu’ils avaient décidé, d’un commun accord avec Tiziano Catalano, de se marier, pour se sortir d’une galère dans laquelle ils s’étaient encore fourrés.
Elle se rendait compte que ce vrai mariage, mais faux mariage d’amour, était une faute. A vrai dire, elle l’avait su dès le début, mais emporté dans ce projet farfelu, elle n’avait trouvé d’autres moyens que d’aller jusqu’au bout. Il faut dire que les deux jeunes gens avait fait fort ce coup-ci, même si au final, il ne s’agissait pas de leur faute. Que voulez-vous faire face à une personne qui s’imagine des trucs qui ne sont pas vrais et qui n’en démord pas ? Pire encore, que voulez-vous faire quand cette personne est votre père ? Lui dire la vérité alors que cela pourrait le blesser ou mentir pour le protéger ? Le choix était vite fait pour Imanita. Elle avait bien entendu réfléchit aux conséquences désastreuses que cela pouvait engendrer, mais elle comptait sur la chance pour l’aider dans cette épreuve.
Malheureusement pour elle, la chance avait décidé de la taquiner un peu, voir beaucoup trop.
C’était un matin curieux pour la jeune fille. Dans un sens elle allait enfin annuler son mariage avec Tiziano, ce qu’elle attendait depuis qu’ils avaient mutuellement échangés un « oui » devant le curé, mais d’un autre côté, elle devra affronter la froideur et le silence de son père qui était fâché comme jamais il ne lavait été jusque là. Imanita comprenait sa colère et sa déception mais elle lui en voulait également de ne pas voir qu’il était en partie responsable de ce fiasco. Si seulement il pouvait ouvrir les yeux sur le comportement qu’il pouvait avoir parfois, si seulement il n’était jamais revenu à Wisteria Lane, si seulement elle n’avait jamais couché avec Florian...
Tous ces  « si » se débattaient dans sa tête depuis qu’elle était sortie de la salle-de-bain et attendait leur fatidique.  Elle ne s’était pas réveillée chez elle, mais bien dans la chambre d’hôtel de Chuck Bass. Elle ne savait pas pourquoi elle avait été le voir, et elle savait que l’alcool lui avait bien forcé la main, mais bizarrement elle ne regrettait pas la nuit qu’elle avait passé avec lui. C’est vrai, après tout, avec toutes ces choses qui lui était arrivée, elle avait bien mérité de pouvoir faire pour une fois quelque chose dont elle avait envie. Depuis sa rencontre avec Chuck Bass – il fallait d’ailleurs bizarrement remercier Tiziano de ce coup du destin – elle avait eu envie de voir un peu plus loin avec lui. Il y avait quelque chose de fascinant chez ce garçon. Il possédait tout ce qu’elle pouvait détester chez un homme et en même temps, elle se trouvait beaucoup de similitude avec lui. Peut-être était-ce ça qui l’attirait autant, elle avoue qu’elle ne le savait pas encore mais elle était bien décidée à en profiter, à profiter de sa vie, de sa liberté. Toute sa vie elle avait ce que ses parents voulaient, ce qu’ils avaient prévu pour elle, une vie bien rangée, dénouée de tout imprévu, de sens...
Après avoir rencontré Yukinari, Tiziano et Ciane lorsqu’ils étaient plus jeune, la jeune fille s’était un peu plus épanouie, se sentant chaque jour un peu plus heureuse. Bien sûr ses parents, enfin surtout son père, désapprouvaient totalement le fait d’avoir des amis masculins, et surtout deux casse-cou comme eux, ou encore une fille aussi excentrique que Ciane. Ses amis n’étaient pas parfait et l’embarquaient la plupart du temps dans des problèmes plus improbables les uns que les autres, mais c’était en partie pour ça qu’elle les aimait. Pour l’avoir aidé à changer, à s’épanouir... ! D’ailleurs, la plupart de ses amis marocains avait été très surpris de retrouver une Imanita si extravertie lors de son premier retour au pays, l’année suivant le déménagement en Amérique. Elle s’affirmait un peu plus chaque jour, allant même jusqu’à défier le plus fier des machos du quartier. L’assurance qu’elle avait prise à ses côtés était absolument incroyable. Yukinari qui voyait ça d’un oeil extérieur s’en était rendu compte en la voyant grandir, mûrir. Il n’y avait bien qu’une seule personne qu’elle n’osait pas défier, c’était son père. Bien entendu c’était plus par respect que par peur, mais le principe était là. D’ailleurs c’est ce que ses amis aimaient chez elle, ce contraste entre une Imanita forte et fière, et l’autre sensible et humble. C’était une personne qui possédait beaucoup de qualités qui effaçaient facilement ses défauts. Tiziano était bien le seul à ne pas vouloir l’admettre, (même si Ciane de son côté ne l’avait qu’admis qu’à demi-mot) il savait bien au fond de lui que c’était la vérité, il  le ressentait ainsi. Il y avait bien d’autres choses qu’il n’osait admettre à propos de la jeune fille, mais c’était réciproque, et les deux personnes les plus proches d’eux savaient très bien qu’ils n’avançeraient pas en continuant à se voiler la face ainsi, mais c’était en même temps jurés de ne pas s’en mêler pour ne pas détruire leur amitié.
C’est une chose que seul eux pouvait comprendre. Ils avaient bien compter sur ce faux mariage pour ouvrir les yeux de leurs amis, mais rien à faire, ils étaient aussi têtus l’un que l’autre et ce mariage avait plutôt eu l’effet inverse.
Toujours à l’hôtel où Chuck séjournait, Imanita était assise sur un fauteuil face au lit et regardait son amant dormir. Ils n’avaient pratiquement pas dormi tous les deux pour des raisons évidentes et il était encore tôt pour l’heure à laquelle ils s’étaient finalement couchés. La jeune fille appréhendait de plus en plus le fameux rendez-vous et espérait dans un sens que ça se finirait rapidement.
Elle n’avait pas reparlé à Tiziano depuis la veille et n’avait pas pensé de son côté à comment il pouvait se sentir mais elle le connaissait suffisamment pour savoir qu’il y ferait face et s’en releverait sans problème et qu’ils pourraient de toute façon tous les deux compter sur le soutien inconditionnel de Ciane et Yukinari.

On dirait que les choses s’améliorent pour nos jeunes mariés... ou pas. Tout dépend du point de vue, et le mien est très clair croyez-moi. A jouer avec le feu, on se brûle les ailes.


Dernière édition par Yukinari_ le Dim 23 Aoû - 20:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 20:04

Pendant ce temps, chez le marié.
Tiziano Catalano avait passé une bonne partie de la nuit sur son ordinateur. Après avoir passé plusieurs heures à rechercher sur internet des informations sur les Trachester et à analyser en détail, du moins ce qu’il pouvait en voir avez sa camétiz’,  la chambre d’Hororine, il ne trouva absolument rien. Il trouva bien quelques informations sur la mère, mais rien qu’il n’aurait pu découvrir par lui-même. Non le tout était surtout de savoir pourquoi elle avait déménagé ici et pourquoi Hororine avait une passion si forte pour Domenico. Enfin techniquement pour lui selon les dires de son cousin qui n’hésitait pas à se faire passer pour lui malgré les ennuis que ça pourrait lui apporter.

(...)

Tribunal de Fairview, huit heures trente.
Habib Salama n’était pas encore arrivé, il comptait bien n’arriver qu’à l’heure voulue, histoire de ne pas avoir à converser avec sa fille. Imanita était elle en avance, tellement stressée par ce qui pourrait arriver qu’elle en était arrivé il y a une bonne heure. Tiziano lui, comme à son habitude n’était toujours pas là, forçant Imanita à patienter avec son père silencieux depuis que l'heure du rendez-vous était passée.
Cela faisait déjà plus d’un quart d’heure qu’ils patientaient en silence et après le coup de fil du jeune homme qui avait prévenu qu’il était en route, Imanita avait demandé au juge s’il pouvait patienter un peu. Heureusement pour elle, ils étaient très rarement à l’heure dans les cas qu’ils traitaient.
La jeune fille avait plusieurs fois tentée d’engager la conversation avec son père mais c’était rapidement ravisée sachant que de toute façon ça ne mènerait à rien. De toute façon, plus vite tout cela serait fini, plus vite elle serait libérée de tout ces problèmes. Elle était d’accord  avec le fait qu’elle avait commis une faute, mais ce n’était pas non plus la fin du monde, et son père était en partie responsable de tout ça, pourquoi elle serait la seule à payer pour ça ? Il voulait la renier ? Tant mieux, elle en ferait de même, après tout, il lui avait toujours dicté sa conduite et la façon dont elle devrait vivre, il n’en avait aucun droit, s’il n’était pas capable de faire confiance à sa fille sur les choix qu’elle faisait dans sa vie, à quoi bon ? Et de quel droit il pouvait la priver de sa liberté ? Elle avait le droit de choisir qu’il elle voudrait épouser, avec qui elle voudrait coucher pour la première fois et toutes ces choses que la plupart des gens font. C’était l’époque qui voulait ça. Le pire de tout ça, c’est que si son père ne s’en était pas mêlé, Imanita serait probablement toujours avec Florian et se serait mariée avec lui plus tard,  et de ce fait, elle aurait complètement respecté la tradition, mais non au lieu de ça, il avait fallu que son père complique les choses ! Elle lui en voulait tellement à ce moment là. Elle maudissait aussi intérieurement Tiziano d’être en retard, lui qui était également responsable de cette supercherie. Bien entendu elle ne lui en voulait pas, il avait prouvé depuis qu’il était un réel soutien pour elle, mais elle aurait aimé qu’il ne soit jamais venu dormir chez elle ce soir là et que tout cela ne soit jamais arrivé. D'un autre côté, si elle n'avait jamais eu à se marier avec lui, elle n'aurait sans doute jamais rencontré Chuck.

La jeune fille était en train de s'énerver sur les pages de son magazine féminin lorsque le jeune italien daigna se montrer.

-Eh bah enfin, qu'est ce que tu faisais? Lui demanda Imanita sèchement.
-Désolé, petit contretemps ! Monsieur Salama, dit-il en faisant un signe de tête en direction du père de la jeune fille.
-Puisque que tout le monde est là, nous pouvons y aller, les pressa Habib.
Les deux jeunes gens ne préférèrent rien dire et suivirent l'homme jusqu'à la salle où devait avoir lieu l'annulation de mariage. Un eu en retrait tout de même, Imanita tenta d'avoir des explications sur le retard de son ami.
-Mais qu'est ce que tu fichais? J'ai dû attendre presque une demi-heure avec mon père !
-Désolé Ima, j'ai pas vu l'heure passée.
-Ne me dis pas que tu étais encore en train de t'amuser avec tes camétiz'?
-Bien sûr que non, fit-il mine de rien, j'ai juste eu du mal à me lever.
-Mouais, dans tous les cas tu m'as lâchement abandonné, tu me le paieras.
Alors que la jeune fille partit un peu plus devant, le jeune homme marmonna quelques mots.
-Les habitudes ne changent pas alors !


Dernière édition par Yukinari_ le Dim 23 Aoû - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 20:05

Au même moment, Baracici.
Ciane et Yukinari s'étaient réunis pour prendre le petit déjeuner avec Imanita et Tiziano après le tribunal en espérant qu'ils ne se soient pas entretués avant. Ils ne savaient même pas si les deux jeunes gens viendraient puisqu'ils ne les avaient pas croiser depuis qu'ils étaient tout deux partis en trombe, la veille au soir. Liraient-ils même leurs textos, rien n'était moins sûre. Ils espéraient au moins qu'ils seraient heureux que toute cette histoire soit fini même si d'autres problèmes étaient sans doute à venir.

-Pfiou, j'espère que ça va bien se passer, tenta de se rassurer Yukinari.
-Avec ces deux-là, rien n'est moins sûr, renchérit Ciane de sa plus grande franchise.
-Ne gâche pas mes illusions Wilson, si ça me permettait d'avoir un peu de répit avant qu'ils nous inventent quelque chose de bien pire, ça m'arrangerait.
-Ouais bah rêve pas trop, ils nous trouveront autre chose dès demain.
-C'est bien ce qui m'inquiète, ils vont finir par avoir notre peau à ce rythme là !
-C'est sûrement ce qu'ils veulent ! Bon dis moi, dit-elle, changeant de conversations, Sayla va être en retard ce matin, elle a un rendez-vous important, tu voudrais pas être un gentil Ice Cream Boy et aider ta tatie Cic' une heure ou deux?
-Toi aussi tu veux ma peau? Lui demanda le jeune homme en plissant les yeux d'un air suspicieux.
-Mais je l'ai déjà chéri, lui répondit-elle en rigolant d'une manière lourde et bruyante pour accentuer la bêtise qu'elle venait de dire.
-Ok, arrête de m'appeler chéri et tu auras toute mon aide !
-Deal ! Fit la jeune fille. Je suis trop forte des fois, se félicita t-elle.
-Oui bah ne te réjouis pas trop vite, je pourrais être aussi doué que Tiz' !

A ces mots, le sourire de la jeune femme s'effaça complètement, laissant place à une tête de six pieds de long (et on la comprend -_-).

-Non je déconne reprit Yukinari, heureusement pour moi d'ailleurs.
-Et pour moi et mon bar aussi, renchérit Ciane. Et au lieu de me faire des blagues stupides et pas drôle, va plutôt t'occuper du client qui vient d'entrer, lui ordonna t-elle lorsqu'elle entendit la clochette de la porte du bar retentir.
-Oui chef, bien chef, lui répondit-il d'un geste de garde à vous.

Le jeune homme se tourna en direction de l'entrée et fut plutôt surpris d'y apercevoir une connaissance.

-Oh Florian !

Ciance qui entendit un prénom familier, se jeta sur son bar, poussant avec sa main gauche le visage de Yukinari qui trébucha légèrement.

-Laisse tomber, lui dit-elle en réajustant son tablier, je m'occupe de celui-là !
-Bah voyons...
-Allez oust, va voir s'il n'y a pas des tables à nettoyer plus loin !
-J'y crois pas, elle me prend pour son larbin, elle est folle !!

Pendant que le garçon marmonnait toute sorte de gentillesse à l'égard de la jeune Australienne en se dirigeant vers les tables vides au fond du bar, le rouquin lui, rejoignit la surfeuse, raide comme un piquet avec un sourire « ultra bright » derrière son bar.

-Salut !
-Salut Florian ! Tu vas bien? S'empressa t-elle de lui demander, le sourire toujours collé aux lèvres.
-Pas trop mal oui, un peu stressé pour Ima mais ça va dans l'ensemble.

« Arf encore cette Salama » pensa t-elle intérieurement.

-Ne t'inquiètes pas pour elle, tu las connais aussi bien que moi, tu sais bien qu'elle trouvera toujours une solution pour s'en sortir.
-J'espère...
-Mais oui mais oui ! Lui affirma t-elle sûre d'elle. Qu'est ce que je te sers? C'est moi qui offre !

Yukinari qui entendait tout du fond de la salle ne put s'empêcher d'exploser de rire, ce à quoi la jeune femme répondit par un regard noir que le garçon évita soigneusement en faisant semblant de nettoyer une table sans doute déjà propre.

-Dans ce cas je vais prendre un café, merci.
-Un café, ça marche !

Atteinte d'une curiosité soudaine, la jeune fille lui posa innocemment une question tout en préparant son café, une question qui lui brûlait les lèvres à ce moment là.

-Dis, tu ne serais pas encore amoureux d'elle par hasard? L'interrogea t-elle d'un air taquin, même si à l'intérieur, elle redoutait la réponse plus qu'autre chose.
-Non bien sûr que non, lui répondit-il amusé, entre Ima et moi c'est très clair. Nous ne nous aimons plus, du moins pas comme des amants. Nous avons eu au contraire la chance de rester bons amis, et c'est surtout pour cette raison que je m'inquiète de comment pourrait réagir son père, vu que je suis en partie responsable de tout ça.
-Hum je comprends, acquiesça Ciane, qui intérieurement jubilait de joie, mais crois-moi, I. est forte et on est tous là pour la soutenir s'il le faut.
-Je sais bien, elle a de la chance d'avoir des amis comme vous d'ailleurs, affirma le jeune homme en jetant un coup d'oeil à Yukinari qui se débattait avec une chaise.
-C'est ce que je me tue à lui dire tous les jours plaisanta t-elle, ce qui eu don de faire sourire le jeune homme.
-Dis, si je suis venu à la base, ce n'était pas pour parler d'Ima mais pour te voir tu sais.
-Vraiment? Lui demanda t-elle, soudainement très intéressée mais prenant un air surpris.
-Oui, en fait, j'ai quelque chose à te demander.

La jeune fille, qui sautait de joie intérieurement, garda tout de même son calme.

-Ah oui quoi donc? Demanda t-elle d'un air faussement détaché.
-Eh bien, j'aimerais organiser un concert dans ton bar.
-Pardon ?! Lança t-elle, manquant de s'étouffer, ne s'attendant visiblement à ça, je veux dire, je n'ai pas compris ce que tu as dit.
-Je disais que j'aimerais organiser un concert dans ton bar.
-Oh, euh, très bonne idée, ça serait pour quand?
-Euh ce soir?
-Ce soir?! Fit-elle en lui recrachant la moitié de son café au visage. Oh je suis désolé, lui dit-elle, c'est juste que...
-..je comprends,c 'est sans doute trop tard...
-Oh non non non, du tout, le rassura t-elle voyant là une occasion propice aux rapprochements. Enfin je ne peux pas te promettre de faire venir beaucoup de clients, mais je peux essayer.
-Ne t'inquiètes pas pour ça... en fait, j'ai un peu anticipé et j'avais déjà lancé les invitations...
-Tu pensais que je n'aurais pas refusé?
-Je l'espérais surtout, lui répondit le jeune homme la gratifiant d'un de ses plus beaux sourires ce qui fit fondre Ciane qui se retrouva avec un sourire béat collé sur le visage.
-Dans ce cas, je me vois mal te refuser ça !
-Merci merci, lui dit-il en l'enlaçant dans ses bras, ce à quoi le coeur de la jeune femme manqua un battement. Oh je ne t'ai pas précisé, c'est un concert au profit d'une oeuvre caritative !
-Vraiment?
-Oui, ça ne te dérange pas?
-Non au contraire, je trouve ça très bien, conclua t-elle pensant dans sa tête que c'était vraiment l'homme parfait. Il ne manquerait plus qu'il lui dise qu'il surfe, et elle l'épouserait sur le champ.
-Génial, il me reste juste à trouver une première partie pour chauffer la salle en attendant que Gaël et moi soyons prêt.
-J'ai peut-être quelqu'un qui pourrait te convenir, lui fit Ciane en pointant la direction de Yukinari.

Le jeune homme qui voyait qu'on parlait de lui fit un énorme signe de négation à Ciane avec tout les membres de son corps visibles (oui bande de pervers -_-) avant de se radoucir sur un sourire à l'attention de Florian qui venait de se retourner.

-Génial, très bonne idée, tu es partant Yuki?

Le jeune homme se voyant mal refusé, pointa son puce vers le haut pour signifier de son accord avant de lancer un « je te déteste » silencieux à sa collègue de travail temporaire après que Florian se soit retourné.
Soudain, un éclair de génie traversa l'esprit de la jeune femme quand elle se rappela des mots « chauffer la salle ».

-Dis donc, commença t-elle subtilement, j'ai le droit d'imposer une condition?
-Bien sûr, enfin tout dépend de la condition, lui répondit Florian légèrement inquiet.
-J'ai pensé à un petit bonus pour rapporter un peu plus d'argent à ton oeuvre caritative...
-Alors là tu m'intéresses !
-Et si on faisait... laissa t-elle en suspend en lui faisant un mouvement de sourcils, (oui j'invente des trucs pas français si je veux -_-) ..une « auction boys » !


Dernière édition par Yukinari_ le Dim 23 Aoû - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 20:06

Au même moment, sortie du tribunal de Fairview.
Habib, sa fille et son beau-fils, venait de sortir du tribunal, et visiblement, Imanita était furieuse.

-Comment ils peuvent nous faire attendre encore aussi longtemps pour un simple papier !
-C'est la loi, il n'y a rien que nous puissions faire, lui répondit froidement son père. Je vous laisse, je dois aller au travail, je vous verrais cet après-midi.

Une fois que son père se fut éloigné, la jeune fille n'hésita pas à s'en prendre violemment à son ami.

-Tout ça c'est de ta faute, si au moins tu étais arrivé en retard avec tout ce qu'il fallait, non il a fallu que tu oublies ce papier !!
-J'y peux rien moi, j'ai jamais divorcé avant, j'étais pas censé savoir qu'il fallait toutes ces choses.
-Tu es encore plus bête que ce que je pensais !
-Eh oh tu te calmes hein, je sais que t'as envie de te débarrasser de moi au plus vite pour filer « baiser » ton riche héritier mais c'est pas une raison pour être agressive.

Tiziano savait qu'il avait été trop loin en disant ça et la réaction d'Imanita ne se fit pas attendre. La main de la jeune fille vint gifler violemment la joue du garçon, provoquant un son sourd qu'on avait probablement pu entendre à l'autre bout de la rue.

-Oh je suis désolé, se reprit-elle, c'est parti tout seul.
-C'est pas grave, lui répondit le garçon, je l'ai mérité, c'est moi qui suis désolé.

La jeune fille s'assit sur les marches du tribunal et tenta de se ventiler les yeux (bah oui ça se dit, vous êtes pas français ou quoi? -_-), des larmes commençant à perler à l'extrémité de sa paupière inférieure.

-Depuis hier c'est comme ça, j'ai pratiquement pas réussi à dormir avec toute cette histoire.
-Je comprends, j'ai pas pu fermer l'oeil non plus...
-C'est horrible, comment on a pu en arriver là?
-J'en sais rien, j'aimerais pouvoir te donner une réponse, mais je n'en sais absolument rien, on a le don pour s'embarquer dans des histoires débiles !
-Faut croire, tu crois qu'on attire la poisse?
-Je crois surtout que nous sommes la poisse, renchérit-il ce qui fit légèrement sourire la jeune fille.
-Tu penses que mon père restera fâché?
-Probablement pas, ça lui passera, tu es sa fille, il se sent juste blessé pour le moment, mais je suis persuadé que d'ici quelques jours ça ira déjà mieux.
-J'espère...
-Et puis, je promets de travailler dur pour le rembourser !
-Oh tu sais, je ne pense pas que ça soit le problème...
-Peut-être, mais c'est une question d'honneur !
-Ca te va bien de jouer les hommes fier ! Se moqua t-elle.
-Bah quoi? C'est vrai non?
-Si tu le dis... ! Tu peux juste me dire comment tu as l'intention de réussir à rembourser une telle somme sans job?
-Je vais travaillé deux fois plus dur dans l'entreprise de mon père et reprendre mes études.
-C'est une blague Catalano?
-Non je suis sérieux !
-Dans quoi est-ce que tu vas te lancer, lui demanda t-elle, prenant à la légère ce qu'il disait connaissant la personnalité de son ami.
-Je vais faire des études pour être dentiste !

Imanita ne put s'empêcher d'éclater de rire ce qui agaça profondément Tiziano.

-T'es sérieux là? Lui demanda t-elle toujours prise dans son fou rire.
-Bien sûr, j'ai jamais été aussi sérieux !!
-OMG Tiz' arrête, j'en peux plus, je vais finir par faire pipi dans ma culotte !
-Ima c'est pas drôle, je suis sérieux.

Voyant son ami qui ne bronchait pas et qui restait sérieux, la jeune fille rigola davantage, jusqu'à s'en écrouler sur les marches, essayant tant bien que mal de reprendre son souffle en deux fous rires.
Une berline noire arriva entre temps et se gara en face du tribunal.

-C'est Chuck, je te laisse, lui dit la jeune fille, toujours morte de rire. Ah ce que tu peut-être drôle parfois, rajouta t-elle en lui tapant dans le dos.

Tout en regardant la voiture s'éloigner, Tiziano se parla à lui-même.

-Bah quoi? Qu'est ce que j'ai encore dit?

La mariée semblait bien enjouée à la sortir du tribunal. Serait-ce l'euphorie du divorce ou est-ce tout simplement nerveux? En tout cas, elle a bien planté son mari à l'autel. Pauvre T., donnez lui-vite une jeune et jolie créature pour le consoler...


Pendant ce temps, au Baracici.
Yukinari venait de recevoir un message de Tiziano lui indiquant qu'il y avait eu un contre temps et qu'il fallait qu'il le rejoigne à la maison car il avait quelque chose d'important à lui dire. Tout ça n'avait rien de bon selon le jeune homme.
Alors que Florian était parti chercher son matériel à installer, Ciane s'attelait toute joyeuse au nettoyage du bar tout en donnant des directives à Yukinari.

-Je refuse de le faire !
-Oh ça va, c'est pas comme si t'étais pudique.
-Ce n'est pas une raison !
-Te fais pas prier ICB, je sais que tu adores montrer ton corps aux demoiselles.
-Je te déteste !!
-Je sais je sais, mais je fais ça pour ton bien.
-Ca n'empêche pas que je te déteste.
-Ai-je mentionné qu'il s'agit d'une soirée mixte?
-Arrête de vouloir me tenter ça ne marchera pas... !
-Et si je t'offre une boisson gratuite?
-Ca non plus, t'en offres à tout le monde, c'est plus exclusif, lui dit-il subtilement pour lui rappeler la scène un peu plus tôt.
-Je ne vois absolument pas de quoi tu parles... !
-Peu importe, je dois déjà chanter pour te faire plaisir, je vais pas en plus me mettre à poil...
-Je te rassure nous n'irons pas jusque là, je tiens à garder ma vue aussi parfaite que maintenant.
-Haha très drôle... !
-Ca se voit que t'as jamais vu Tiz' nu toi !
-Hein?! Qu'est ce que ça veut dire ça?
-Rien du tout, se rattrapa Ciane, absolument rien !!
-J'y crois pas, vous avez quand même pas..? Lui demanda t-il les yeux grands ouverts.
-Tais-toi Smith et vas donc prévenir l'italien pour ce soir, je m'occupe de la mariée !

Yukinari s'en alla en direction de l'entrée en marmonnant des « j'y crois pas ! » à tout va.
Ciane agacée l'appela.

-Smith !
-Oui? Se retourna Yukinari.

Avant qu'il n'est pu l'éviter, il se ramassa une énorme orange en pleine tête avant de s'enfuir en courant en se tenant la tête, voyant que Ciane avait déjà un pamplemousse prêt à être lancé à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 20:10

Pendant ce temps, chez les Solis.
Tiziano venait de rentrer et trouva étrange de voir Edie dans le salon, en compagnie de Gabrielle pour le petit-déjeuner. Les deux femmes s'interrompirent lorsque le jeune homme passa à leur hauteur et le dévisagèrent comme s'il était en train de les espionner.

-Tu nous espionnes Tiz' ? Demanda Gabrielle.
-Euh non...
-Alors qu'est ce que tu faisais dans l'entrée à nous écouter?
-Euh rien, je rentrais juste du tribunal...
-Ah oui c'est vrai !!! Il devait divorcer aujourd'hui, dit Gabrielle à l'attention d'Edie pour lui resituer les faits.
-J'ai toujours dit que le mariage était une grosse bêtise, affirma la blonde à Tiziano.
-A qui le dites vous... !
-Bah à toi, lui répondit Gabrielle.
-Euh...
-Quoi encore?
-Non rien !
-Ca c'est bien passé au moins?
-Plus ou moins, mais le divorce n'a pas encore été prononcé... !
-Tu dois encore te coltiner cette Salama alors?
-Elle s'appelle Imanita !
-Oui, Amimata, peu importe, c'est la même chose.

Tiziano leva les yeux au ciel devant le manque de considération de sa belle-mère.

-C'est le problème avec les mariages, ça prend cinq minutes pour s'engager, et cinq ans pour divorcer, fit remarquer Edie.
-En l'occurrence, ça sera cinq heures là, on a rendez-vous cet après-midi... il nous manquait quelques papiers.
-Oh... tant mieux pour vous alors.
-Je suppose, répondit Tiziano qui sentait l'ambiance bizarre, je vais monter dans ma chambre.
-Oui fais donc ! Le pressa Gabrielle.

On dirait que les deux meilleures ennemies prépare quelque chose de louche. Attention à vous, habitants de WL, avec elles, on ne sait jamais à quoi s'attendre.


Le jeune homme monta dans sa chambre, se jurant de trouver ce que mijotaient ces deux-là, et se posa sur son lit pour enlever ses chaussures qui lui faisait mal aux pieds. Il s'étaient vêtu pour l'occasion d'un costume noir qui le seyait à merveille. Évidemment, il n'avait jamais été très confortable dans ce genre de vêtement qu'il évitait de porter au maximum, préférant de loin ces jeans et t-shirt tout simple. Combien de fois les filles avaient essayé de lui faire changer de style, pensant qu'il n'attirerait jamais les filles comme ça, mais en vain, le garçon était têtu et dès qu'on le forçait à faire quelque chose, il se bloquait refusant catégoriquement de faire le moindre effort. Il faut dire qu'ayant été élevé par sa soeur et ayant vécu autour de filles toute son enfance, il en avait vu passé des tenus soit disant « branché », lui il désirait s'habiller comme touts les autres garçons de son âge. Heureusement pour lui, Yukinari lui avait souvent prêté des tenues. Il venait en douce chez lui le matin et se changeait avant de partir avec son ami à l'arrêt de bus. Jamais Saraluna n'avait su. Et puis un jour, à l'âge de treize ans il avait dit « stop », il était assez grand pour choisir ses vêtements tout seul, sa soeur avait évidemment été expressément contre ne voulant pas voir son frère habillé comme n'importe qui et ne voulant surtout pas avoir une réputation de famille « sale ».
La crise d'adolescence arrivant avec la puberté, elle n'avait eu que d'autres choix que de céder au bout d'un moment, le garçon déchirant et découpant à chaque fois ses nouveaux vêtements, parfois même des pulls que Saraluna avait mis des heures à confectionner. Elle s'était résolu et avait abandonné l'idée de changer sa nature, c'était un garçon après tout, et les garçons n'était pas coquet à cet âge là. Tiziano ne l'était toujours pas aujourd'hui même s'il consentait une fois ou deux à prendre soin de sa peau avec une crème et des soins variés conseillés par Imanita. D'ailleurs, grâce à elle il avait évité la période « calculatrice » au collège et il pouvait remercier son amie pour toutes les copines qu'elle lui avait fait avoir grâce à ça.
Ayant transpiré dû au stress qu'il avait ressenti avant l'audience au tribunal, et même pendant d'ailleurs, à ne pas savoir quoi dire pour ne pas vexé Imanita et pour éviter de mettre son père plus en colère qu'il ne l'était déjà... Il décida donc d'aller prendre une douche, Yukinari l'attendrait si jamais il arrivait avant qu'il ai fini. Il se déshabilla dans sa chambre et déposa ses vêtements sur un tas d'autres qui trainaient déjà là et alla en direction de sa salle de bain et s'y enferma à double tour.
Quelques minutes plus tard, le jeune Smith arriva devant chez les Solis et alla frapper à la porte. Ne recevant pas de réponses, il alla vérifier par la grande fenêtre du salon s'il y avait quelqu'un à la maison. Gabrielle et Edie de leurs côtés était toujours en grande discussion et tellement absorbées parce qu'elle faisait qu'elles n'avait pas entendu frapper. Quand Gabrielle remarqua que le jeune homme les regardait par la fenêtre, elle sursauta, manquant de tomber de sa chaise et lança un juron que Yukinari n'avait pas pu entendre mais avait pu imaginer. Il la gratifia d'un énorme sourire comme pour se faire remercier mais la jeune femme l'interpréta autrement.
Le jeune homme pensant qu'elle allait lui ouvrir la porte gentiment se dirigea devant la porte d'entrée mais à peine arrivé, Gabrielle l'empoigna par le bras et le tira à l'intérieur de la maison telle une furie.

-C'est mon crétin de beau-fils qui t'as demandé de nous surveiller? S'emporte la jeune femme.
-Euh pardon?
-Oh c'est ça fais pas le malin, je t'ai vu nous espionner !
-J'ai frappé mais personne a répondu donc j'ai juste voulu vérifier s'il y'avait du monde, Tiz' m'a dit de passer...
-Alors tu avoues hein, il t'as dit de nous espionner !?
-Gaby on se calme, la tempéra Edie. C'est juste un jeune homme qui est venu voir son ami, pas un agent de la CIA.

Yukinari qui remerciait intérieurement Edie de ne pas l'avoir se laisser faire découper en morceaux par Gabrielle monta rapidement à l'étage alors que cette dernière lui fit un signe qui était censé dire « je t'ai à l'oeil ». Alors que le garçon se remettait doucement de cette agression et entra dans la chambre où le jeune homme sortait tout juste de sa salle de bain, complètement nu.

-Tiz', qu'est ce que ta...

Le jeune homme referma la porte aussitôt, comme si quelque chose qu'il ne devait pas voir était arrivé sous ses yeux.

-Yerk Tiz', mets toi quelque chose sur les fesses !
-Si tu frappais avant d'entrer aussi, j'aurais pu être en train de faire un truc encore plus intime !
-Oui bah je préfère même pas imaginer tu vois !!!
-C'est bon tu peux rentrer !
-Pfiou, fit le jeune homme en rentrant, fermant par précaution les yeux.
-C'est bon tu peux les ouvrir, j'ai mis un caleçon !
-Merci... bizarrement c'est Cic' qui avait raison !
-A propos de quoi?!
-Oh non rien, c'était censé être une pensée intérieure...

Tiziano haussa les épaules et s'installa fasse à son ordinateur.

-Pourquoi tu voulais que je vienne? Demanda Yukinari, à la fois curieux et méfiant.
-J'ai un truc à te montrer !
-Ouais bah je crois que j'en ai déjà vu assez merci...
-Fais pas le con, c'est important !
-Ok ok... oh et au fait, avant que j'oublie, il y a une fête au bar ce soir !
-Cic' veut fêter notre divorce?!
-Euh on peut dire ça comme ça, confirma Yukinari avec un sourire. Tu verras ce soir, mais habille-toi bien !
-Y'a un « dress code »?
-Euh, je sais pas si ça sera très habillé mais fais un effort minimum de présentation.
-Ca va ça va j'ai compris, je me mettrais en costard !
-Ca devrait faire l'affaire... ! Bon ce truc important?
-Attends j'y viens ! Le temps que ça charge...
-Me dis pas que c'est encore une vidéo des voisines à poil?
-Non bien sûr que non, je les ai supprimé celle-ci, lui répondit innocemment Tiziano.
-Ah bah oui bien sûr je suis bête, c'est tellement ton style... !
-Tais-toi et regarde ça !

La vidéo qui défilait sur l'écran était celle de la chambre d'Hororine Trachester.

-Regarde bien ici, lui dit-il en pointant du doigt le mur de photos.
-Je rêve où c'est un papier-peint Domenico?
-Tu rêves pas...
-Bon remarque ils sont ensemble et elle a l'air assez louche pour faire un truc comme ça... elle est peut-être très amoureuse.
-Si seulement il n'y avait que ça... ! Domenico m'a dit hier qu'il se faisait passer pour moi.
-Comment ça?
-Apparemment Hororine l'aurait abordé pensant qu'il était moi et c'est abruti n'a pas démenti.
-Pour se la taper évidemment...
-Pour quoi d'autres tu crois?
-Forcément, c'est un Catalano.
-Ca veut dire quoi ça?
-Tu sais très bien ce que ça veut dire !
-Bref, je trouve ça louche qu'elle s'intéresse d'aussi près à Domy/Moi.
-Surtout que je vois pas comment elle aurait pu te connaître avant...
-J'ai une petite réputation ici quand même !
-Possible, mais elle n'est pas du tout bonne...
-Elle aime peut-être les bad-boy?
-Peut-être... ça reste bizarre en tout cas !
-Je sais, je voulais avoir ton avis, c'est pour ça que je te fais venir.
-Mon avis est qu'il va falloir mener une enquête plus pousser... !
-C'est bien ce que je pensais ! Par contre on évite d'en parler à Ima et Cic' pour le moment...
-Ouais, si on pouvait éviter des les mêler à ça... je crois même que tu devrais pas t'en mêler, t'as assez à faire comme ça... !
-T'y arriveras jamais tout seul Yuki...
-Oh ça va, je crois pouvoir me dépatouiller d'une petite midinette accro aux italiens.
-Mouais, si tu le dis...
-Si ça peut te rassurer, au moindre problème je te supplie de m'aider.
-Ca arrivera de toute façon... !
-Mais bien sûr !
-En tout cas, tu me feras un rapport complet tous les soirs !
-Oui papaaaaa.
-Arrête, t'es con !
-Et c'est pour ça que tu m'adores... ah non rectification, c'est la raison pour laquelle moi je t'adore !
-T'es pas drôle, se vexa Tiziano.
-Oh ça va, petite nature !
-Bref, si tu me laissais me préparer maintenant !
-Euh Tiz'...
-Quoi?
-Euh... ça dépasse... !
-Ma parole t'es un obsédé Smith !
-Ouais bah si t'évitait de te balader à moitié à poil, ça arriverait pas, je vais pas en dormir pendant 15 jours maintenant !
-Arrête, je suis sûr que tu ador...
-Je t'interdis de dire ça Catalano, ou je te jure que je t'expédie par la fenêtre !!! >.< Si t'allais t'habiller au lieu de faire l'abruti !
-C'est bon, c'est que ce soir la soirée !
-Ouais enfin si tu pouvais éviter de te balader en caleçon dans toute la maison, déjà que ta belle-mère est bizarre, on va pas lui faire faire une crise cardiaque !
-Ca pourrait être drôle pourtant !
-J'en doute pas, mais tu t'ennuierais d'elle après.
-Pas faux... bon allez j'y vais !
-Oui fais donc, je t'attends en bas... rectification, je t'attends derrière la porte de ta chambre, pas envie de mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 20:11

De son côté, Ciane, après avoir laissé la responsabilité du bar à Sayla, était parti rendre visite à Imanita. Gaël et Florian étant déjà au bar en train de faire les préparatifs pour la soirée, il pourrait aider la jeune fille si besoin, particulièrement Gaël qui avait déjà travaillé pour Ciane.
Sachant que l'australienne ne trouverait pas son amie chez elle, elle l'appela afin qu'elle se fixe un point de rendez-vous. Imanita lui demanda de la rejoindre au bar de l'hôtel dans lequel séjournait son nouvel amant.
Une fois arrivée, Ciane, surprise par le standing de l'hôtel, se dirigea vers le bar où Imanita l'attendait déjà, sirotant un verre d'eau.

-Je ne vois qu'on ne change pas ses vieilles habitudes Salama !
-Que veux-tu Wilson, tout le monde ne peut pas se permettre de se soûler au coca.
-Vraiment très amusant...
-Alors, que me vaut le déplaisir de ta visite?
-Mais qu'est ce qu'ils font?
-Qui ça?
-Bah les serveurs, ça fait dix bonnes secondes que je suis arrivé et personne n'est venu prendre ma commande. Ca se dit hôtel de luxe et ça ne respecte même pas le client comme il se doit... !

Imanita leva les yeux au ciel, même si elle avait l'habitude maintenant de ce genre de remarques.

-Bon alors qu'est ce qui t'amène?
-Je n'ai pas le droit de venir prendre des nouvelles d'une amie?
-Euh non, c'est pas ton genre, t'as encore un truc à me demander c'est ça?
-Mais pas du tout ! Dis moi plutôt comment ça s'est passé au tribunal ce matin?
-Bof, cet abruti de macho avait oublié des papiers, nous devons y retourner cet après-midi pour tout régler.
-Ca m'étonne pas de lui ça ! Enfin le principal c'est que ça soit enfin réglé n'est-ce pas?
-A qui le dis-tu ! Je vais enfin pouvoir en profiter pour passer du temps avec Chuck !
-Tiens en parlant de ton étalon, vous êtes tous les deux cordialement invité à une soirée au bar ce soir.
-Cordialement?
-Oui bon vous êtes invités, chipote pas sur les mots !
-C'est en quel honneur?
-Une oeuvre caritative.
-C'est une blague Wilson?
-Non !
-Ne me dis pas que c'est toi qui eu cette idée?
-Tu me prends pour qui Salama ! C'est une idée de Florian.
-Florian hein?
-Oui Florian, il veut faire un concert pour une oeuvre de charité, lui dit-elle n'ayant pas compris ce qu'Imanita insinuait.
-Et bien entendu tu as accepté?
-Il ne m'en a pas laissé le choix figure-toi !
-Je m'en doute bien.
-Bon bref, ça sera en plus l'occasion de fêter votre « divorce ».
-Ca j'avoue par contre, c'est une très bonne idée !
-En plus, après le concert, nous avons prévu une petite vente aux enchères un peu spéciale.
-Ca y est, tu t'es enfin décidé à vendre toutes tes affreuses planches de surf?
-Arrête de faire l'idiote, je te parle sérieusement ! Nous organisons une vente aux enchères de garçons !
-Tu rigoles?
-Non, même que j'ai convaincu Yuki et Tiz' d'y participer !
-Tiz'?
-Bon à vrai dire, c'est Yuki qui va lui demander, mais je ne doute pas de son pouvoir de persuasion !
-Autant te le dire tout de suite, tu ne risque d'avoir Yuki à « vendre » dans ces cas là.
-Arrête de faire ta mauvaise langue ! J'espère pouvoir compter sur toi.
-Tu rigoles, je raterai un moment comme celui-là pour rien au monde !
-Je savais que tu ne pourrais pas résister à l'appel de la chair !
-Très drôle Wilson.
-Bon maintenant j’ai quelque chose à te dire qui ne va pas forcément te faire plaisir, affirma Ciane d’un ton hésitant.
-Je suis déjà au courant, sourit Imanita.
-Comment ça ?
-Yuki m’a tout dit.
-Argh celui-là je te jure, une vraie commère.
-Ce n’est pas grave.
-Tu es sûre. Je veux dire je comprendrai !
-Non honnêtement, Florian et moi n’étions pas fait pour être ensemble de toute façon. C’est  quelqu’un de bien, qui mérite une personne à sa hauteur, pas moi.
-Arrête Salama, t’es quelqu’un de bien et tu le sais !
-Peut-être, mais pas aussi bien que toi.
-Est-ce que tu vas m’embrasser après ? Non parce que je te le dis tout de suite, je me laisserai pas faire !
-Arrête, lui fit la jeune fille amusée, tu as... vous avez même, toute ma bénédiction, tu mérites d’être heureuse.
-Et toi aussi, alors ne laisse pas passer ce Bass.
-Tiens au fait, c'est quoi cette histoire de Tiz' à poil?
-J'y crois pas, je vais le tuer !
-Alors?
-C'est rien, absolument rien, une simple vengeance de Yuki parce que je l'ai forcé à faire les enchères ce soir...
-Vraiment?
-Si je te le dis...
-Mouais...
-Ne t'avises pas de faire courir de fausses rumeurs partout Salama, s'emporta Ciane.
-Sinon quoi? Tu vas me refaire ton numéro de contorsionniste peut-être?
-Raaaah j'vous déteste !!! A ce soir !!! Fit-elle en quittant l'hôtel, jurant se venger de Yukinari et maudissant les Salama et autre Catalano.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 20:13

Baracici, en soirée.
Tout était prêt pour la grande soirée, la plupart des habitants du quartier était là pour assister au concert, et mieux encore, pour participer à la vente aux enchères qui aurait lieu un peu après.
La salle avait été pour l'occasion rempli de banderoles et autres décorations à l'effigie de l'association et quelques affiches préparés par Yukinari pour donner un aperçu de la soirée enchère.
Des flyers avait été distribués dans tout le quartier et des panneaux publicitaires avaient été mis bien en évidence à l'extérieur avec quelques guirlandes de lumières de couleurs vertes, bien évidemment.
Pendant que Yukinari assurait son rôle de chauffeur de salle avec une reprise de « The Hives », avec les trois musiciens qui accompagnaient Florian et Gaël, ainsi que Sayla et Ciane aux choeurs, Gaël et Florian eux, assuraient le service. L'idée de la patronne avait visiblement fait son petit effet car on pouvait voir une majorité de clientèle féminine dans la salle, et elles avaient l'air d'être toute là pour la même chose. Alors que le jeune homme et ses deux choristes quittaient la scène pour laisser place aux vrais artistes, comme l'avait si bien fait remarqué Ciane, qui s'était improvisée présentatrice pour la soirée, ce qui avait vexé Yukinari, Imanita arriva en compagnie de Chuck Bass, portant la plupart des regards sur eux.
Ciane qui n'en croyait pas ses yeux se précipita à l'entrée voir Imanita pendant que Florian et Gaël présentait leur première chanson. Alors que Chuck était parti poliment dire bonjour aux amis de son rendez-vous, l'australienne prit son amie à part.

-J'y crois pas ! Ima ! Tu portes une robe verte? Toi?!
-Oui bon ça va, je t'interdis de te moquer... c'est la couleur préférée de Chuck...

Ciane qui avait déjà du mal à se retenir de ne pas rire en voyant son amie habillée ainsi ne put se retenir plus longtemps et explosa de rire.

-Arrêteuuh, insista Imanita. Ce n'est pas drôle, je fais ça pour lui faire plaisir !
-Tu dois vraiment être accro alors pour porter une robe verte ! En face de moi qui plus est !
-Bref, montre-moi ma table Wilson !
-Je suis pas ta serveuse et tu n'est pas au resto Salama, débrouille-toi toute seule. Non mais je rêve, fit Ciane en s'éloignant en direction de son bar.

La diversion d'Imanita avait marché à merveille et elle se félicita de ce petit coup de génie.
Elle rejoignit Chuck qui était en train de parler à Yukinari et Tiziano et l'emmena s'asseoir à une table, sous le regard surpris de ses deux amis qui n'en croyait pas leurs yeux.

Alors que le concert, qui avait duré une bonne heure se terminait et que la soirée enchère se mettait en place, de curieux habitants faisait leur entrée dans le quartier. Un couple de personnes d'une quarantaine d'années était en train de remonter la rue en direction de la fameuse soirée. La femme qui paraissait exubérante portait un pantalon de couleur beige, surmonté d'une chemisier fleuri de couleur verte, tandis que l'homme lui, portait un simple pantalon de costume avec une chemise unie de couleur foncé. Ils avaient l'air assez pressé et la femme n'arrêtait pas de dépêcher son mari.

Spotted, deux touristes dans les rues du quartier. On se demande bien ce qu'ils peuvent chercher. Une chose est sûre, la discrétion n'est pas leur fort.


Au même moment, Ciane commençait les présentations de la soirée enchère où chaque femme paraissait attentive tandis que les hommes de la soirée s'était réunis au fond, maudissant la patronne et ses idées farfelues.

-Mesdames et messieurs ! Mais surtout mesdames ce soir, comme vous le savez, ce soir est un soir très spécial au Baracici. Nous avons eu tout d'abord le droit à un concert de deux artistes que nous pourrions presque qualifier de locaux à l'heure qu'il est, au profit de l'association que Florian Lesca représente ce soir. Sur une idée commune, nous avons décidé d'enrichir les dons qui pourront être fait en lançant une enchère aux hommes ! Vous en conviendrez mesdames, même si les messieurs me hueront sûrement, que nous sommes généralement les plus généreuses, encore plus quand il s'agit de quelque chose d'intéressant et d'amusant à faire pour la bonne cause. C'est pourquoi, ce soir, et pour la première fois ici, mais peut-être pas la dernière, messieurs, vous aurez peut-être votre heure de gloire également un de ces jours, vous aurez l'occasion d'acheter un de nos fabuleux habitants pour une soirée mémorable, voir plus si affinités, lança t-elle avec un clin d'oeil.
Nous avons derrière ce rideau, indiqua t-elle en pointa du doigt le morceau de tissu derrière elle, dix magnifiques jeune homme dans une forme olympique...
-Enfin presque, marmonna Imanita.
-.. qui n'attendent que de vous faire plaisir mesdames et mesdemoiselles. La gagnante de chaque enchère se verra remporter gratuitement un dîner ici même après la fin de notre petit jeu. L'heureuse chanceuse Mesdames, à vos cartons !

Pendant que tous les participants se préparait en coulisse, situé entre les rideaux et la porte menant aux cuisines, Ciane mit un fond de musique et demanda à Sayla et Gaël de préparer et surtout de ne pas hésiter à faire consommer toutes ces riches clientes. Alors que la jeune femme se rendait pendant ce temps en coulisse voir si tout le monde était prêt, elle trouva Tiziano en cuisine en train de commencer à s'endurie le corps d'huile pour faire ressortir ces abdos.

-Si tu ne reposes pas cette huile immédiatement Catalano, je te mets la tête dans le mixer, je te préviens, le menaça t-elle.
-Oui bah déjà que Yuki m'a bien eu en m'attirant ici, si je peux même pas faire ce que je veux... !
-Raaah, il vont me rendre dingue, débrouille-toi comme tu veux, mais jette moi cette bouteille d'huile après !

Elle se dirigea ensuite vers Yukinari afin de lui demander si tout allait bien vu qu'il était en charge de préparer tout le monde.

-Vous êtes prêt? Lui demanda t-elle.
-Presque, il nous manque une personne pour faire le compte, tu penses que Gaël pourrait nous rejoindre, demanda le jeune homme à Florian qui se trouvait à côté de lui.
-J'en sais rien...
-Il est trop occupé à aider Sayla, les coupa Ciane, mais j'ai une bien meilleure idée, Yuk' tu as le numéro de...?

Pendant que Ciane et Yukinari était occupé à trouver un dixième participant, Sayla commença à présenter le premier « objet » qui s'arracha à deux cent dollars. Une deuxième enchère fut lancée puis une troisième avec respectivement trois cent cinquante et cent cinquante dollars de rapporté.
Puis vint le tour de Florian, qui pour l'occasion avait décidé de mouiller sa chemise.

-Et voici Florian, le présenta Sayla, ce spécimen qui nous vient tout droit de France est un musicien hors-pair, avis aux amatrices de musique. Il possède également une voix suave et rocailleuse et un acccent à tomber. Si vous aimez les hommes simples, cultivés, qui vous chantera une jolie sérénade pour conclure la soirée, il est pour vous ! Les enchères débutent à cinquante dollars !
-60, cria une femme au fond de la salle, pendant que Florian dévoilait au fur et à mesure, un peu plus de peau.
-100 dollars, s'écria une jeune femme brune au deuxième rang.
-150 dollars, s'écria une troisième fille.
-150 dollars ! Qui dit mieux? Allez les filles un petit effort !
-500 dollars !! Lança une femme au milieu de la salle.
-550, lança timidement une jeune femme blonde.
-600 !
-650 ! Se battèrent les deux femmes.
-800 !!
-1000 dollars !! Il est à moi, cherche pas mamie, jasa la jeune fille blonde, dévoilant à tout le monde son identité.
-Je rêve ! S'exclama Imanita.
-1000 dollars? Qui dit mieux? 1000 dollars une fois, 1000 dollars deux fois, adjugé pour 1000 dollars à Ciane Wilson. Viens chercher ton lot Cic' !

La jeune fille gênée s'avança timidement vers la scène avant de repartir précipitamment avec Florian.
Yukinari était mort de rire devant le comportement de Ciane. Tiziano de son côté ne comprenait rien du tout.

Après avoir présenté une quatrième et cinquième enchère, qui rapportèrent 1253 dollars à elle deux. Sayla poursuivit avec la sixième.

-Cette fois-ci, c'est un pur produit importé de chez moi que je vous présente. Il s'appelle Domenico, jeune beau et athlétique, il nous vient tout droit d'Italie, pays du soleil et des bonnes choses. Il vous susurrera des mots doux, tout ça en Italien et vous emmènera faire des tours sur son skate, conclut Sayla qui essayait de s'en sortir comme elle le pouvait. Les enchères commencent à 30 dollars.

Voyant que personne ne répondait, elle décida de baisser la mise à prix.

-20 dollars?
Silence.
-10 dollars?
Silence.
-Allez les filles !
-Bon ok 5 dollars ? Quelqu'un? Non?

Soudain la femme du couple qui venait d'arriver à Wisteria Lane entra dans le bar en lançant un énorme « 10 dollars » ayant vu qu'il y avait une vente aux enchères sur le panneau à l'extérieur du bar. Quand elle vit ce pourquoi elle avait misé, elle se ravisa en s'adressant à son mari.

-Je suis désolé chéri, je viens de te faire perdre 10 dollars pour rien !
-Maman? Hurla Ciane comme si on l'avait attaqué.
-Oh coucou chérie ! Lui dit-elle en faisant un petite signe de la main. Je vous en prie continuez ma chère, continua t-elle à l'attention de Sayla.
-Euh 10 dollars une fois?
-Allez les filles ! Cria la mère de l'australienne.
-10 dollars deux fois?
-Oh mesdames je vous en prie, c'est un beau morceau de chair fraîche !
-Maman !!! Fit Ciane qui se sentait embarrassé.
-Ecoute ma chérie, au bout de 24 ans de mariage, il faut bien trouver quelque chose pour pimenter sa vie sexuelle.
-Oh mon dieu, dit la jeune fille en s'enfouissant la tête dans les mains alors que la plupart des gens était en train de rire.
-Adjugé pour 10 dollars à Madame Wilson... marmonna Sayla.

Alors qu'Imanita était toujours aussi éclater de rire devant cette scène improbable, Chuck lisait un sms sur son portable.

-Je dois aller passer un coup de fil important, dit-il à la jeune fille. Je reviens.
-D'accord, ne tarde pas trop, lui répondit Imanita.
-Promis.

Sayla, décontenancée par ce qui venait de se passer, préféra céder sa place à Gaël pour le reste des enchères. Le jeune homme reprit les fiches et annonça la prochaine enchère, tel un présentateur professionnel.

-Oh, celle-ci mesdames est une enchère intéressante. Je vous présente Yukinari, beau blond de 20 ans, sportif et artiste. Il ne vous sera sûrement pas d'une grande utilité dans un lit mais il vous apprendra sûrement certaines techniques interdites dont vous ne pourrez plus vous passer.

Le jeune présentateur se prit un coup de coude pour cette dernière remarque.
Amusé, il poursuivit.

-Mesdames, l'enchère commence à 100 dollars.
-100 dollars? Demanda Yukinari qui craignait un bide façon Domenico.
-Les femmes aiment ce qu'elles ne peuvent pas avoir, lui murmura t-il.
-150 !
-250 !
-300 !
-320 !
-Qui dit mieux?
-556 dollars, se fit entendre une voix.
-556 dollars, c'est précis dis donc ! 556 dollars une fois, 556 deux fois ! Adjugé vendu pour 556 dollars au jeune homme au fond de la salle.

Des protestations se fit entendre dans les rangs.

-Mesdames, mesdames on se calme, les tempéra Gaël, il faut savoir mettre le prix si on veut de la qualité.

Yukinari fut amusé par la scène et encore plus par le fait que ça soit Andrew qu'il l'ai « acheté ».

La huitième enchère remporta 324 dollars. Et Gaël se prépara à présenter la neuvième.

-Mesdames, mesdemoiselles, cette fois, je crois que c'est une des meilleures pièces de cette enchère. Veuillez accueillir Chuck Bass, mesdemoiselles, riche héritier d'un grand homme d'affaire New-Yorkais. Je ne vois pas ce que je peux dire de plus, je vous laisse plutôt admirer. Les enchères commencent à 150 dollars. Et oui mesdames, c'est un produit rare, il faut savoir mettre le prix.

Imanita qui n'en croyait pas ses yeux n'avait pas réagit. Malgré le fait agaçant qu'une autre fille pourrait l'avoir pour toute une soirée et qu'elle aurait mis une robe verte pour rien, elle ne trouvait pas ça très gentleman qu'il le lâche comme ça. Elle était prête à enchérir un peu pour le jeu mais elle ne pourrait sûrement pas gagner face aux femmes désespérés qui régnait en maître dans la salle.
Les enchères étaient déjà montée à 800 dollars avant que la jeune fille s'en rende compte. Chuck lui fit un clin d'oeil pour lui faire comprendre quelque chose et la jeune fille n'hésita pas, par conséquent, à surenchérir.

-1500 dollars, cria Imanita, un peu au hasard.
-1500 dollars !!! Si ça c'est pas une enchère ! Une fois? Deux fois? Trois fois? Adjugé à Mlle Salama pour 1500 dollars !

Imanita toute contente ne s'en cacha pas. Ciane, remise de ses émotions et ayant parlé à sa mère, prit la décision de s'occuper de la dernière enchère.

-Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, insista t-elle, pensant humilier son ami, l'une de vous, chanceuse qu'elle est, remportera ce soir le gros lot !
-Oui bon le gros lot c'est vite dit hein, renchérit Imanita.
-Nous avons la chance ce soir, de posséder un second spécimen italien, de marque Catalano également. Jeune, beau, sexy, sang chaud et intelligent, non Ima ne rigole pas, ce n'est pas drôle, dit Ciane à l'attention de son amie au fond. L'enchère démarre à 20 dollars ! A vos cartons mesdames ! Et n'oubliez pas, c'est la dernière enchère de la soirée, c'est le moment où jamais d'obtenir le dîner gratuit.
-25 dollars, lança une femme.
-35, continua une autre.
-50 !
-55 !
-99 dollars lança une petite voix.
-99 dollars une fois? Deux fois ? Mesdames? Adjugé vendu à la demoiselle au fond de la pièce.

Tiziano ne voyant rien dû aux spots de lumière installé par les garçons attendait impatiemment de voir qui était l'heureuse élue.

-Un dîner avec Tiziano Catalano pour 99 dollars adjugé à Mlle Pamela Rose Handerson !

Tiziano, tout heureux à l'annonce de ce prénom, chercha des yeux une super créature blonde à forte poitrine. Une jeune fille à lunettes de treize ans, cheveux nattés, monta sur la scène. Tiziano qui ne comprenait pas ce qui se passait posa une question à Ciane.

-Elle est où la gagnante?
-Mais c'est cette jeune fille ici même, lui indiqua Ciane en amenant la jeune fille devant elle.
-C'est une blague?
-Tiz' ! Fit Ciane d'un ton sec.

Alors que la jeune fille l'emmenait en bas de la scène, Tiz' lança dans un murmure à son amie.

-Putain j'y crois pas, je suis le jouet sexuel de Gollum, aide-moi !

Regardez qui s'est trouvé une nouvelle fiancée, si ça c'est pas du recasage express.


Dernière édition par Yukinari_ le Dim 23 Aoû - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 20:14

-Cette dernière enchère conclut donc la soirée, conclut Ciane. Pour ceux qui le désire, la piste de danse est à vous, pour les heureux chanceux, les tables vous attendent de ce côté, indiqua t-elle en direction de la terrasse. Bonne fin de soirée à vous tous et merci d'être venu !

Une vague d'applaudissement retentit dans le bar et les gens commencèrent à se déplacer.
Pendant que Ciane s'occupait d'installer ses parents à une table histoire d'être tranquille quelques minutes, les autres couples « pour la soirée » s'installèrent aux différentes tables prévus à cet effet.

Table de Tiziano et Pamela.
Alors que la jeune fille, aussi excitée que folle, lui racontait des trucs aussi insignifiants qu'elle, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de bloquer sur les bagues de la jeune fille qui était étonnamment très brillante.
-.. que je t'ai vu je me suis dit que ça valait le coup que je dépense tout mon argent de poche ! Tu ressembles trop à Zac Efron, t'es trop beau, j'adore !

Table de Yukinari et Andrew.

-C'était quoi ce coup de folie? Lui demanda Yukinari.
-En souvenir du bon vieux temps ! Même si je compte sur toi pour en payer la moitié !
-Abruti, fit-il amusé.

Table de Florian et Ciane.

-Dis donc, tes parents sont de sacrés numéros !
-Surtout ma mère, elle ne peut pas s'empêcher de se faire remarquer !
-J'ai cru voir ça oui !
-Enfin, on a la soirée pour nous maintenant.
-En effet, qu'est ce que tu voudrais faire?
-Attends, j'ai envie d'essayer avec de la glace, dit-elle un peu dans les nuages, j'en ai tellement entendu parler qu'il faut que je le fasse !
-Pardon?
-Oh, je parlais de « float coke », dit-elle en désignant son coca.
-Oh, j'ai cru un instant que... enfin bref.
-Je reviens.
La jeune fille se dirigea en cuisine et en revint quelques secondes plus tard.
-C'est bizarre, je n'en ai plus, dit-elle en revenant à la table.
-De glace?
-Oui, répondit-elle.
Ils se tournèrent tous les deux machinalement vers Yukinari.
-Quoi? fit le jeune homme.
-Tu ne saurais pas où est passé ma glace par hasard?
-Oh, rougit-il, j'avoue, je t'ai piqué un pot de glace.
-J'y crois pas, ils veulent me rendre dingue !!

Table de Domenico et Mr et Mme Wilson.
Mme Wilson avait insisté pour que son mari reste avec elle, il était hors de question qu'elle reste toute seule avec ce jeune garçon bizarre. Son mari avait consenti à l'offre en échange d'un bon repas, il pouvait bien supporté un jeune italien, il supportait déjà sa femme de toute façon.
L'apéritif se gâta lorsqu'Hororine Trachester fit son apparition.

-Qu'est ce que tu fais ici Tiz'? Demanda t-elle à Domenico.
-Pourquoi elle t'appelle Tiz'? L'interrogea la mère de Ciane, curieuse.
-Parce que c'est son prénom vieille peau !
-Je vous en prie, ce n'est pas une façon de parler à une dame !
Hororine ignora la remarque et se focalisa sur Domenico/Tiziano.
-Je t'ai cherché partout et je te retrouve ici en train de fricoter avec une grand-mère !
-Pardon ?!
-Tu as intérêt à avoir une bonne explication !

Alors que Domenico emmena Hororine à l'extérieur, Mr Wilson tempéra sa femme qui commençait à enlever ses boucles d'oreilles afin de montrer à la jeune fille qui était la mamie.

Table de Chuck et Imanita.
-Eh bien, quelle journée, lâcha le jeune homme.
-A qui le dis-tu ! Enfin je suis rassurée que ça soit fini désormais.
-Et moi donc, on va enfin pouvoir profiter l'un de l'autre.
-Exactement, lui répondit-elle en se blottissant contre lui.
-Mais tu sais, si tu m'avais expliqué tout ça plus tôt, je l'aurais compris.
-C'était compliqué, je ne voulais pas t'impliquer là-dedans.
-Je sais bien. C'est tout à ton honneur d'ailleurs !
La jeune fille lui sourit.
-Je pense que ça se fête, continua t-il.
-Tu as raison !
Le jeune homme se leva, prit son verre et porta un toast avec les amis de son amante.
-Au divorce d'Imanita et Tiziano !
Tiziano fut le premier à lever son verre vivement, ce qui lui permettait par la même occasion d'avoir un peu de répit avec sa nouvelle fiancée. Ciane se rapprocha d'Imanita, contente que tout s'arrange pour ses deux amis et lui fit un coup d'épaule pour la taquiner.

-Pour fêter tout ça, reprit Chuck, je vous invite tous pour un voyage en Italie.
-Oh mon dieu, d'abord les robes vertes puis maintenant l'Italie, t'as choisi le gratin de New-York ma chère ! Manque plus qu'il mange des glaces sur des corps nus de jeunes hommes et t'auras la panoplie complète, se moqua Ciane.
-Oh ça va, grogna t-elle vexée.

La suite au prochain épisode. En tout cas, ça promet d'être caldo, caldo, caldo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   Dim 23 Aoû - 22:24

Rooooooo wub1 wub1


Vais pas faire de long speech pour une fois, juste:

It was LE-GEN-DA-RY !!! pervers1 pervers1 pervers1




Bien que j'ai pas eu le bar pour une folle nuit de debauche avec Chuck, mais j'essaie de te pardonner cette erreur -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4.07 - Boy Toy   

Revenir en haut Aller en bas
 

4.07 - Boy Toy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: F&M :: Les épisodes :: Saison 4-
News Box !
█ . EPISODE 5.01 EN PREPARATION

...%

█ . BACK FROM THE TRIP,
Par I.


█ . IMANITA - APRES L'AVORTEMENT.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit