AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mer 26 Aoû - 20:14

Excellente cette suite Ima surtout pour une petite suite fait à la va vite! Cette suite est parfaite (juste une petite erreur Sayla est la soeur aînée de Tiz' mais personne ne t'en voudra pour ça! Elle paiera plus cher le fait d'avoir ruiné mon sweat!)
C'est vrai que c'est une agréable surprise de découvrir un O.S sans prévenir ( genre de surprise que ne risque pas de nous faire Cici...) Ces flashbacks sont un exercice sympa mais difficile parce que finalement il faut toujours garder en tête ce qui s'est passé après.... Mais c'est le genre de difficulté qui ne nous fait pas peur.

Avis aux amateurs qui seraient tentés de continuer..
.
siffle2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mer 26 Aoû - 20:50

Rooo n'Ima, je te l'ai déjà dit mais je le répète, j'adore ton style !! (non pas les vêtements, l'écriture -_-) ! Ce petit paragraphe du réveil de chacun jusqu'à la rencontre sur le chemin du lycée était un vrai régal ! Vous faites une bon duo tous les deux :P

Et c'est vrai que comme le dit Tiz', c'est pas super évident de faire des flashbacks outre le fait qu'on doive prêter attention à l'avenir (quoi que pour Cic', c'est déjà un peu mort, mais les incohérences ont à l'habitude je dirais ^^), ce n'est pas évident de parler des adolescents ! Bon c'est pas comme si dans le "présent" on soit légèrement différent niveau gaminerie mais il y a quand même des choses plus adultes, là il faut faire attention à toutes ces premières fois adolescentes, sans oublier de "construire" la personnalité de chacun en faisant en sorte qu'elle corresponde bien à celle du présent mais vous vous en sortez magnifiquement !

Bon l'est tard, je sais pas si je suis clair mais fallait que j'écrive ^^

Ps : petite faute pour Sayla comme l'a fait remarqué Titiz', mais tu es largement pardonné (notamment parce que ça m'a permis d'imaginer une petite peste Catalano qui fait tout pour faire ch**r son frère blue biggrin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Jeu 27 Aoû - 17:23

Le défi : Imanita SALAMA Vs Tiziano CATALANO

En entrant dans la salle de cours de Mr Perkins le professeur de français, Ciane était un peu déçue, elle avait espéré un peu plus de combativité, un joli règlement de compte entre la pimbêche marocaine et le macho italien mais ils s’étaient tous les deux contentés de se comporter comme si rien ne s’était passé. Bref l’australienne était restée sur sa fin. Elle allait s’installer au premier rang (bien que ce n’est pas son emplacement favori) à côté de sa nouvelle amie Imanita quand celle-ci la stoppa.
- Euh… cette place est déjà occupée Wilson… Tu peux te mettre ailleurs ?
La jeune australienne, un peu déconcertée, arrêta son mouvement au moment où elle allait s’asseoir.
- Non… il n’y a personne. Nous sommes amies, c’est normal que nous soyons ensemble en cours…
- Je n’ai pas envie que les autres me voient assise à côté d’une fille qui s’habille avec autant de mauvais goût que toi. A ta place je me cacherai au fond de la classe. Yuki viens te mettre à côté de moi, invita Ima tandis que le garçon suivait du regard Andrew Van de Kamp qui passait dans le couloir n’étant pas dans la même classe que lui.
- Euh ? Quoi ? balbutia Yukinari pendant que Ciane rassemblait ses affaires en s’écartant.
- Pose tes fesses là, ne te fais pas prier, lui ordonna-t-elle contente d’évincer la surfeuse.
Yukinari s’installa à côté de son amie, il n’aimait pas suivre un cours au premier rang craignant toujours d’être interrogé par le prof mais il sentait qu’il ne fallait pas contrarier Ima. Ciane chercha du regard un emplacement libre, il restait deux places : l’une à côté d’une jeune fille portant des lunettes ridicules, un appareil dentaire, des cheveux gras, des boutons d’acnée et qui, selon les autres élèves, sentait mauvais raison pour laquelle elle se trouvait souvent seule à une table ! Et une seconde place tout au fond de la classe, près du radiateur, à côté de Tiziano qui, vu comment il avait éparpillé ses affaires sur toute la table, semblait ne souhaiter personne à ses côtés. Après l’affront subi par la pimbêche elle ne souhaitait pas cette fois se faire rabrouer par le petit macho qui aimait jouer au dur. Alors, elle se contenta de rejoindre le club des pestiférées à côté de cette fille qui elle au moins ne la repousserait pas. Par contre, elle eut l’occasion toute la matinée de constater la véracité des descriptions des autres élèves, à plusieurs reprises ses relents d’odeur lui donnèrent envie de vomir, Ciane dût faire beaucoup d’effort pour se retenir. D’où elle était placée elle voyait aussi comment Tiziano fusillait des yeux Imanita et comment la jeune fille semblait satisfaite d’elle-même. Et pourtant, ils étaient les deux seuls à répondre juste lorsque le prof les interrogeait, elle avec une concentration simulée, lui avec une décontraction surjouée.

Après les cours tous se retrouvèrent devant le lycée. Imanita et Tiziano se taquinaient comme d’habitude, Yukinari consultait ses SMS et Ciane passa son chemin.
- Eh Wilson, l’interpella Imanita. Tu fais semblant de ne pas nous voir.
- J’aime pas les petites filles gâtés comme toi ni les enfants de riches comme tes amis, rétorqua Ciane d’un ton morne avant de s’éloigner à grandes enjambées.
Très vite la fille aux odeurs nauséabondes la ratrappa.
- Je m’appelle Hortense, dit-elle joyeuse.
- Hortense ? fit Ciane avec une mine de dégoût.
- Tu as passé les cours à côté de moi, j’ai pensé qu’on pourrait devenir amies…
- Alors arrête de penser.
- Tu aimerais rentrer dans leur groupe toi la nouvelle, pas vrai ? dit Hortense en montrant d’un geste du menton les 3 autres.
- Je m’en fiche d’eux, ce sont des gosses immatures.
- Tu as été dure avec eux. Tu sais contrairement à ce que tu penses la vie ne les épargne pas, la mère d’Ima trompe son mari avec une autre femme, celle de Tiziano s’est enfui l’abandonnant avec ses deux sœurs et enfin les parents de Yukinari opèrent dans des trafics mystérieux…
- Pourquoi tu me racontes tout ça ? Dégage ! Ni eux ni toi vous ne serez mes amis.
- Je trouve que tu es vraiment habillée très classe…
- Et toi tu me donnes envie de…. Ciane se retint, en se rendant compte qu’elle allait vraiment être méchante avec cette pauvre fille qui finalement ne cherchait que son amitié.

Devant le lycée les autres observait les deux filles discuter puis s’éloigner ensemble.
- Et bien, on dirait que cette chère Hortense s’est enfin fait une amie, constata Tiziano avec ironie.
- Elles vont très bien s’entendre toutes les deux, aussi ringarde l’une que l’autre, ajouta Imanita.
- Vous abusez, dit timidement Yukinari.
- Tu prends la défense d’Hortense toi maintenant ? fit Imanita.
- Non… Je parle pour Ciane.
- Ne te fais pas de souci, cette fille est assez forte pour nous affronter… dit Ima.
- Personne ne peut entrer dans notre groupe sans passer quelques tests… rappela Tiziano.
- Bon les garçons je file. A demain.
Une fois Imanita partie, Yukinari qui s’était retenu jusque là commença à
- Alors raconte maintenant que nous sommes seuls, comment c’était ? demanda Yukinari.
- Comme toutes les journées de lycée : chiant, long, inutile. J’ai eu l’impression de perdre mon temps, rétorqua immédiatement Tiziano avec sa répartie légendaire.
- Fais pas l’imbécile je ne parlais pas de ça… fit Yukinari qui n’avait pas saisit la subtilité de la réponse de son ami. Je parlais de ton baiser avec Ima l’autre soir.
- Moi aussi, répliqua Tiziano avec un sourire de satisfaction.
Yukinari fronça les sourcils ne comprenant plus rien. C’est ce qu’il détestait le plus chez Ima et Tiz’, la manière dont ils prenaient plaisir à l’embrouiller.
- Elle t’a giflé quand même après ce long baiser, reprit Yukinari pour ne pas perdre la face tout en essayant de comprendre la première réponse de Tiziano.
- Ce baiser ne compte pas, c’était pour le fun, pour s’amuser et vous y avez tous crus !
- Pour moi ce baiser voulait dire quelque chose…
- Pense ce que tu veux cœur d’artichaut. Mais franchement, tu me vois avec Imanita et ses grands airs, elle se la joue trop première de la classe. Moi je la bats si je veux.
Yukinari manqua de s’étouffer de rire.
- Toi battre Ima en classe ? C’est une blague ?
- T’as vu la moyenne que j’ai sans rien foutre ? Si je me mettais au travail, j’arriverai à l’écraser facilement.
- Prouve-le alors, le défia Yukiari.
- Je ne m’abaisserai pas à la défier sur son terrain favori même si c’est assez tentant, j’ai mieux à faire.
- Tu te dégonfles, voilà tout.
- Tu aimerais voir la tête qu’elle ferait si j’étais le premier de la classe devant elle, pas vrai ?
- J’avoue qu’elle le prendrait très mal mais je sais que c’est irréalisable. Jamais tu pourras la battre.
- Tu penses ce que tu veux je m’en fiche. Ima n’est pas la fille la plus canon du lycée j’ai donc d’autres choses à foutre.
- Je peux te poser une question sans que tu te moques de moi ?
- Ça a rapport avec Ima ?
- Non.
- Alors oui, pose-la ta question.
- Tu… tu…
- Bon accouche.
- Tu crois qu’Andrew est gay ?
- Van de Kamp ?
- Oui.
- Lui gay ? Non je ne pense pas t’as vu quel genre de mecs il fréquente ? Puis d’après des potes à moi, il paraît qu’il deale. Quand sa mère apprendra ça elle va en mourir !
- Oui tu as sûrement raison.
- Remarque je ne suis pas un spécialiste. Regarde : toi je ne m’étais pas rendu compte que tu étais gay même si je me demandais pourquoi tu parlais jamais filles, foot ou des truc comme ça des trucs de mecs, tu vois… T’as craqué sur Van de Kamp ?
- Vendredi soir, tu aurais vu ses yeux quand il a planté son regard dans le mien… c’était…
- Tu m’étonnes ! t’avais un sacré cocard à l’œil après la bagarre. On leur a mis une sacrée raclée à ces conards.
- Non… Andrew m’a vu avant la bagarre…
- Ecoute, je ne sais pas trop quoi te répondre là Yuki… Le mieux c’est peut-être de lui demander.
- Tu me vois aller lui demander euh au fait Andrew tu es gay parce que si oui j’aimerais sortir avec toi…
- Evidemment là soit tu prends son poing dans le gueule soit… tu finis au pieux avec lui. Tu veux que je me renseigne pour toi ?
- Non. Laisse tomber.
- A ta place j’y penserai même pas. Andrew ne sortira jamais avec un mec. Oublie. Bon je te laisse j’ai des trucs à faire. On se voit demain. Tu passes me prendre ?
Yukinari resta un moment devant le lycée à attendre Andrew sortir de la piscine… pas pour l’aborder non juste pour le voir… a ce moment là de sa vie, il pouvait se contenter de ça, juste le voir…

Plus tard dans la soirée chez les Catalano…

Quand Saraluna rentra du travail, Sayla était dans le salon à travailler sur son ordinateur portable. La jeune fille n’avait jamais pensé beaucoup aux études mais là les choses devenaient sérieuses avec sa dernière année de lycée avant de partir à l’université. Elle la laissa travailler, monta se rafraîchir dans la salle de bain tout en se demandant pourquoi Tiziano n’était pas en bas en train de regarder un truc débile à la télé comme d’habitude. Elle fut surprise de voir un rai de lumière sous la porte de la chambre de son frère. Elle entra et le découvrit assis à son bureau, un stylo à la main, un cahier ouvert devant lui et des livres partout.
- Bonsoir Tizou…
- Ho salut Sara.
- Il faudrait qu’on discute de mon entretien avec le principal…
- Pas maintenant je suis occupé.
- Occupé ? Qu’est-ce que tu fais ?
- J’ai une dissertation à rendre pour demain. Puis après j’ai des exercices de maths à terminer. Tu pourrais me faire un truc rapide à manger j’aurais pas trop le temps.
- Oh mon Dieu ! balbutia-t-elle en faisant un signe de croix. Tu es malade ?
- Bah non…fit il en haussant les épaules.
- Tu as vraiment fait une très grosse connerie cette fois alors, dit –elle étonné par ce comportement inhabituel.
- Tu peux me laisser travailler maintenant ?
Abasourdie, Saraluna referma la porte et descendit l’escalier en courant.
- Sayla, si tu sais quelque chose tu dois me le dire…
La jeune femme surprise, leva le nez de son écran…
- A propos de quoi ?
- De ton frère.
- Je ne suis pas là pour le surveiller, c’est ton boulot à toi.
- Tiz’ est ton frère aussi, il se confie plus facilement à toi qu’à moi qui représente l’ordre.
- Je te l’ai dit ce matin au petit déjeuner il s’est pris un râteau…
- Sayla ! hurla Saraluna. Ton frère est en train de faire une dissertation et tous ses devoirs dans sa chambre !
- Tu es sûre de ce que tu avances ?
- Oui.
- Tu as raison, c’est sérieux là.
- Cette fois il a volé un scooter, une voiture, ou braquer une banque…

Non, Tiziano Catalano découvrait seulement les premiers émois de l’amour, les premiers effets qu’une fille pouvait avoir sur un garçon. Pas de quoi s’inquiéter en fait.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Jeu 27 Aoû - 18:13

Rooo, decidement j'aime ce genre de OS surprise!! bave
Les repliques fusent, les situations assez precises pour que l'on ait l'impression de les regarder se derouler, et je suis une grande fan de la future amitié entre Ciane et Hortense!! mistergreen
Les choses se precisent de plus en plus pour Yuki et Andrew, meme si je pense que ça risque de prendre du temps...

R. si tu veux reprendre la suite tu n'as qu'à faire signe, un OS à plusieurs mains c'est encore plus drole!! siffle2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Ven 28 Aoû - 2:06

Roo dis donc, j'adore ses petits paragraphes spontanés, c'est tellement plaisant de vous lire Kinlove
J'aime beaucoup également l'amitié presque naissante entre Cic' et Hortense blue biggrin

Ps : je vais y réfléchir, mais ça peut-être aussi une bonne idée pour l'écriture d'un épisode un de ces jours ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Ven 28 Aoû - 16:52

Quatre jours plus tard

En ce vendredi après-midi, l’ambiance etait plutôt somnolente lors du dernier cours de maths de la semaine. Tous étouffaient des bâillements en jetant des regards pleins d’espoir à leurs montres, attendant avec impatience la fatidique sonnerie qui indiquerait le début du week-end. Assise près de Yukinari, Ciane piquait discrètement du nez malgré les quelques coups de coude bienveillants de son camarade pour la maintenir éveillée, tandis que de sa place habituelle, Tiziano avait passé la séance à gribouiller vaguement sur son cahier tout en jetant de temps en temps un regard intéressé à Imanita. Ou plutôt en jetant un regard intéressé à la jupe d’Imanita qui se soulevait légèrement alors qu’elle se mettait sur la pointe des pieds pour n’épargner aucun coin du tableau noir sur lequel elle reportait la correction d’une série d’exercice. (trêve de bons sentiments, un Tiz’ pas pervers c’est pas un vrai Tiz’ -_-)
- Ca sera tout pour aujourd’hui, merci Mlle Salama, fit le professeur à l’intention de la jeune fille en vérifiant rapidement l’exactitude des résultats.
Elle rejoignit sa place avec un petit sourire supérieur tout en s’essuyant les mains couvertes de craie dans un mouchoir.
- Votre attention s’il vous plait, j’ai corrigé vos devoirs de mercredi…
- Parfait, souffla Imanita assez fort pour être entendue par son professeur qui lança un sourire indulgent à son élève préférée.
- J’ai bien sûr été impressionné par quelques copies, continua t-il en déposant une pile de feuilles sur son bureau, mais l’ensemble reste peu satisfaisant. Vos notes sont comme d’habitude classées par ordre décroissant, vous viendrez les récupérer quand j’appellerai votre nom.

Avec assurance, Imanita se leva et se dirigea vers le bureau du professeur, n’ayant aucun doute sur son classement.
- Tiziano Catalano, dix-neuf et demi, excellent travail. Faites passer s’il vous plait, énonça celui-ci en tendant la copie à Imanita qui la laissa tomber, choquée.
La jeune fille ne bougea pas, se sentant rougir d’humiliation sous le regard étonné de toute la classe qui l’observait, s’attendant presque à la voir exploser. Elle ramassa précipitamment la copie de Tiziano et vérifia d’une main tremblante les résultats, certaine que le prof avait du faire une erreur, il ne pouvait pas y avoir d’autre explication.
- Imanita Salama, dix-huit et demi, très bon aussi.
Elle jeta à peine un regard à sa propre copie et se rassit à sa place, regardant sous toutes les coutures celle de son camarade sans trouver le moindre détail qui puisse infirmer la note. Elle déglutit nerveusement, se passa la main dans les cheveux et ferma les yeux un instant, comme pour essayer de se contrôler.
- Un point pour Tiziano Catalano, balle au centre…C’est bon, je peux avoir ma copie maintenant? demanda Tiziano d’un ton moqueur.
Elle la lui tendit sans un regard, gardant les yeux fixés sur les autres eleves qui défilaient devant le bureau du prof et qui semblaient s’être désintéressés de l’événement exceptionnel.

Quand la sonnerie retentit enfin au bout de quelques minutes, Imanita fut la première à se précipiter vers la porte sans attendre ses amis.
- J’arrive pas à croire que tu l’ais vraiment fait !! S’exclama Yukinari d’un ton admiratif à la sortie du lycée.
- Je te l’avais bien dit, que je pouvais la battre quand je voulais, se vanta Tiziano.
- Vous avez vu la tête qu’a fait cette pimbêche, se réjouit Ciane qui s’etait vite rabibochée avec les garçons mais en voulait toujours à Imanita pour sa réplique blessante sur son style. Jamais vu quelqu’un faire une tragédie pareille pour ça !! Oula !!
Ciane fit un bond spectaculaire et se cacha derrière les deux garçons en apercevant Hortense qui était apparemment en train de la chercher. Tiziano s’empêcha de rire, mais Yukinari ne sembla pas s’apercevoir du manège de son amie, habitué à plus d’excentricité, et continua à discuter tranquillement :
- Il faut la comprendre aussi, elle a toujours été la meilleure, elle s’attendait pas à être devancée comme ça, et par Tiz’ en plus, la défendit-il loyalement.
- Tu parles, elle est juste dégoûtée parce que je suis le meilleur !!
- En tout cas elle sait pas ce qu’elle veut, ajouta Ciane en jetant des regards furtifs autour d’elle pour s’assurer qu’Hortense était partie, l’autre jour elle etait énervée que tu ne te donnes pas à fond en cours alors que tu en es capable, et là elle fait la tête parce que…
- Tu crois qu’elle me trouve intelligent ? Elle te l’a dit ? L’interrompit-il vivement.
Ciane eut un petit sourire amusé.
- Parce que si c’est le cas, elle sera plus du tout crédible quand elle me traitera d’imbécile, se rattrapa Tiziano.
- Mais oui bien sur, sourit Ciane.

Elle essaya de croiser le regard de Yukinari, mais celui-ci semblait très occupé à foudroyer du regard une fille de sa classe qui discutait avec Andrew un peu plus loin, et qui de toute évidence le draguait effrontément vu leur proximité. Le jeune garçon cependant ne semblait pas être insensible à ses avances, et si pendant un bref instant son regard croisa celui de Yukinari, cela n’eut pas l’air de le déstabiliser.
- Euh…Yuki ?
- Je rentre chez moi, marmonna t-il en se détournant d’Andrew, la mine sombre. A plus.
- Pffff, moi qui croyais qu’on allait fêter ma victoire sur Ima, c’est pas sympa de me lâcher comme ça !!
Mais Yukinari s’éloigna sans répondre.
- Je peux compter sur toi au moins ?
- Non désolée, ma mère passe me prendre pour qu’on aille faire du shopping toutes les deux, mais tu sais que j’aurais préféré.
- Non mais va faire du shopping, ça te fera gagner des points avec Ima, plaisanta t-il.
- Oh mon Dieu, dis moi que c’est un cauchemar, dit Ciane d’une voix blanche en saisissant le bras de Tiziano.
- Rooo tu exagères, gagner des points avec Ima ne peut pas te… oh !!
Il se tourna vers l’endroit où son amie avait fixé son regard horrifié et il ne put s’empêcher de sourire.
- Tiz’ dis-moi que je perds la boule et qu’Hortense n’est pas assise dans la banquette arrière de la voiture de ma mère… Elle ne croit quand même pas qu’on est copines ?
- Vous allez faire du shopping entre filles ? Génial !!
- On va faire comme si on les avait pas vu et on rentre chez nous, je dirais à ma mère que j’ai oublié, viens !! S’exclama t-elle en le tirant énergiquement.
- Ouhou, Cici !! Par ici !! Cria la voix bien connue d’Hortense, tandis que les quelques personnes encore présentes sur les lieux éclataient de rire.
- Tiz’, je ferais tout ce que tu veux mais tue-moi.
- Désolé Cici, tu ferais mieux d’y aller avant qu’Hortie ne descende de la voiture pour venir te chercher, sourit-il.
- S’il te plait…, demanda t-elle avec un air désespéré.
Tiziano lui repondit par un petit sourire et la regarda monter dans la voiture qui s’eloigna rapidement. Il resta un moment planté devant le lycée, regardant sans le voir Andrew mettre brusquement de la distance entre lui et son interlocutrice. Il repensa à l’expression d’Imanita quelques minutes plus tôt, à son regard triste, et il se surprit à penser qu’il n’éprouvait aucune satisfaction face à cette victoire, qu’il avait si longuement preparée. Haussant les épaules, il decida de rentre chez lui sans s’attarder, se disant qu’au moins sa bonne note allait faire des heureux à la maison, pour une fois.

**********************************


Samedi matin

Quand Yukinari frappa à la porte de la chambre d’Imanita ce matin-là, il ne s’attendait certainement pas à un tel spectacle. Aussi loin qu’il s’en souvenait, la chambre de son amie avait toujours ressemblé à une photo de magazine de décoration, si bien qu’il avait toujours eu l’impression que le moindre geste de sa part pourrait troubler l’ordre de la chambre. C’est donc avec stupéfaction qu’il se retrouva au milieu de centaines de boules de papiers jetées à travers la pièce, de coussins traînant par terre, et de livres ouverts tout autour du lit. Mais ce qui l’alarma le plus fut le regard que lui jeta son amie. Assise sur son lit encore habillée de ses vêtements de la veille, les yeux rouges, un stylo dans les cheveux, elle était apparemment absorbée par un cours compliqué, car elle ne cessait de prendre des notes, de les raturer, puis de déchirer la feuille et de la jeter au loin. Yukinari regarda le lit qui n’avait pas été défait, les cernes profonds de son amie, et décida d’intervenir :

- Ima, ne me dis pas que tu as passé la nuit à bosser.
- Je ne te le dirais pas alors… Tu peux me laisser là, je suis vraiment débordée, j’ai pas le temps de bavarder…, répondit-elle en saisissant un autre livre qu’elle feuilleta rapidement et jeta par terre.
- Débordée par quoi ? On a rien à faire pendant au moins deux semaines…
- J’ai pris du retard dans mes cours, je suis en train de tout refaire depuis le début de l’année, je m’étais pas rendue compte que j’avais autant de lacunes…
- Ima, tu trouves pas que tu exagères ?
- Je ne vois pas ce que tu veux dire…, répondit-elle d’une voix tendue. Passe-moi mon livre d’anglais.
Yukinari ramassa le livre mais ne bougea pas.
- Non Ima, arrête ça.
- Tu vas me donner ce foutu livre ou pas ? Cria t-elle hystérique, alors que les larmes lui montaient aux yeux.
- Non, répondit-il fermement. Tu ne peux pas te mettre dans des états pareils pour un stupide devoir, c’est de la folie !!
Elle baissa les yeux un instant et éclata en sanglots. Yukinari se sentit aussitôt coupable d’avoir encouragé Tiziano à l’attaquer dans son propre terrain.
- Tu ne comprends pas, hoqueta t-elle, le truc de Tiz’ c’est d’embrasser plein de filles… le truc de Ciane c’est d’être hideuse et de l’assumer, moi c’est les études… être la plus intelligente c’est mon truc à moi, j’ai rien d’autre…je veux pas qu’on m’enlève ça aussi …

Yukinari fronça les sourcils un instant, ne comprenant pas la première affirmation sur Tiziano, mais il resta silencieux et détourna les yeux, gêné par les larmes de son amie et par sa confession. Elle respira profondément et essuya furieusement ses larmes avant de se remettre au travail en ignorant délibérément son ami.
- Tiz’ a triché.
- Quoi ? demanda t-elle en levant brusquement la tête.
- Oui, mentit-il, je ne sais pas comment il a fait mais il a eu une copie du devoir, il me l’a dit.
- Tu es sur ?
- Puisque je te le dis !!
- Je ne sais pas…
- Ecoute Ima t’as toujours été la meilleure, tu devrais même pas en douter depuis le temps, c’est pas un devoir qui va changer ça.
- Bien sur que je suis la meilleure, se ressaisit-elle au bout d’un moment en adoptant un ton cassant, comme si son ami avait insinué le contraire.
Yukinari sourit, soulagé d’avoir retrouvé son amie et s’assit à califourchon sur une chaise.
- Merci.
- Pas de quoi… Et moi c’est quoi mon truc ?
- Quoi ?
- Tu sais bien, toi t’es intelligente, Cici a un mauvais goût…
- Oh bah je ne sais pas moi… On a pas encore découvert ton truc, mais ça doit être en rapport avec de beaux garçons dénudés, répondit-elle malicieusement.
- Hé !! Protesta le jeune garçon en rougissant.
Ils restèrent silencieux un instant.
- Cici… d’où ça vient ça ?
- Ah, je t’ai pas encore raconté !! S’exclama t-il en se levant.Vais d’abord nous chercher quelque chose à grignoter…
Il revient quelques minutes plus tard et lui lança une barre chocolatée qu’elle attrapa au vol.
- Bon alors tu veux entendre un truc drôle ? demanda t-il en ouvrant son soda et en s’installant plus confortablement.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Ven 28 Aoû - 20:23

Rooooo j'adore vraiment nos aventures adolescentes, elles sont super passionnantes, bravo n'Ima pour ces superbes paragraphes, on s'y serait cru ^^

Ps : j'adore la situation dans laquelle Cic' s'est fourrée blue biggrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Ven 28 Aoû - 20:51

Encore géniale cette suite de nos aventures ados. Surtout j'apprécie le début que j'avais gentiment amené et que ce ce soit toi Ima qui l'écrive m'apporte encore plus de jouissance et de bonheur! Non sérieux tu joues le jeu et je trouve ça très bien. Je ne regrette pas non plus d'avoir introduit ce personnage d'Hortense qui occupe notre Cici australienne en y mettant toute sa gentillesse et son amitié.
Par contre, je pense que celui qui s'est foutu dans une situation particulièrement délicate (surtout si c'est moi qui écrit la suite) c'est Yukinari... Quel faux-cul celui-là! Traiter son pote de tricheur alors que quelques jours auparavant il s'est battu pour le défendre et que c'est lui même qui l'a poussé à attaquer Ima sur son terrain.... Alors là, ça va faire très très mal pour lui... trahir son pote et mentir à son amie d'enfance... belle mentalité.
J'aimerais pas être à ta place Yuki... profite bien de ta barre de chocolat avant que tes amis ne te dévorent....

siffle2 siffle2

Merci Ima je me suis vraiment régalé avec ce superbe épisode.
wub1 wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Dim 13 Sep - 18:05

La dissertation de la discorde

Le lundi suivant, Imanita arriva en cours d’anglais la première comme à son habitude, toute joyeuse et ragaillardie après l’aveu de Yukinari concernant la tricherie de Tiziano au devoir de mathématiques. Elle savait qu’elle était la meilleure, personne ne pouvait la battre sauf en trichant. Mais la triche ça ne compte pas et bientôt si Catalano continuait à travailler de cette manière les professeurs s’en apercevront et Imanita pourra de nouveau régner sans partage sur le classe en tête de liste. Il faut avouer qu’au début, elle l’avait très mal pris se faire battre par un autre élève était insoutenable pour elle mais se faire battre par Tiziano Catalano le don juan macho et fainéant, ce serait pour elle un échec totale, une bonne raison de penser au suicide. Heureusement, Yukinari l’avait rassurée… Elle s’en voulait d’avoir pu penser que Catalano avait pu l abattre à la régulière. Aujourd’hui elle trouvait cette idée grotesque et se sentait ridicule d’y avoir cru.
Comme à son habitude, Tiziano fut le dernier à enter en classe.
- Alors Salama tu te remets de ta place de seconde en maths ? lança-t-il en passant près de son amie avec un sourire satisfait.
- C’est bon Catalano je sais comment tu as fait pour arriver à obtenir une bonne note…
Tiziano haussa les épaules d’un air supérieur puis il se dirigea au fond de la classe, au dernier rang où s’était installée Ciane Wilson préférant encore la présence du prétentieux Italien à celle de cette horrible et collante Hortense qui ne la lâchait plus depuis une semaine. Mais Tiziano n’aimait pas qu’on envahisse son espace sauf s’il avait décidé lui-même une jeune fille à s’installer à son pupitre…
- Ho Wilson ? Qu’est ce que tu fous là ? Tu dégages…
- Ça va Catalano, ton nom n’est pas gravé sur la table à ce que je sache.
- Ne me prends pas la tête un lundi matin… j’ai besoin d’espace pour terminer ma nuit… Alors prends ton adorable imperméable vert anis et cherche toi une place ailleurs.
- Je me demande entre toi et Salama lequel de vous deux est le plus odieux.
- Cherche pas, c’est moi, fit-il avec satisfaction. Bon tu te barres…
- Soit cool, j’ai pas envie de passer une heure de plus assise à côté d’Hortense.
- Elle a l’air sympa avec toi, et puis elle t’aime bien alors… pour une fois que tu te fais une copine, ne la déçois pas.
- Je ne bougerai pas.
- Et moi je te dis que tu vas dégager.
- Un problème Mr Catalano ? demanda Mr Oliver le professeur d’anglais.
- Euh non m’sieur, c’est juste que Ciane a pris ma place et je trouve pas ça très juste. J’ai besoin de toute la table pour me concentrer et obtenir de bons résultats.
Ciane n’en revenait pas. Quel toupet. Franchement, elle était d’accord avec lui, Imanita ne lui arrive pas à la cheville niveau désagréable. Si elle l’avait refoulé l’autre fois au moins c’était passé inaperçu, lui il le faisait effrontément devant toute la classe qui la regardait comme si elle était une extra terrestre (toute verte !!!)
- Mademoiselle Wilson, il me semble que vous étiez assise à côté d’Hortense, reprit le prof. Alors ne faite pas d’esclandre et reprenait votre place. Mr Catalano paraît être armé de bonne volonté alors ne mettez pas en péril cet incroyable envie de bosser qui vient de s’emparer de cet être si médiocre habituellement.
Ciane n’en croyait pas ses oreilles, le prof tenait avec ce minable. Le joues rouges, elle allait répondre car elle ne voulait pas s’avouer vaincue si rapidement quand la voix d’Imanita retentit au premier rang.
- Tu peux venir d’installer à côté de moi, si tu le souhaites, l’invita-t-elle avec un sourire narquois qu’elle adressait à Tiziano en le regardant droit dans les yeux.
Ciane ne voulait pas être l’enjeu de leurs querelles puériles, elle décida donc de retrouver sa chère amie Hortense. Alors qu’Imanita fixait toujours Tiziano celui-ci prononça silencieusement avec les lèvres de sorte que personne mais pour qu’Imanita comprenne bien « 2 à 1, avantage Catalano.»
- Bien maintenant que le calme est revenu, commença Mr Oliver, je vais vous rendre vos dissertations. J’avoue qu’à part quelques copies votre style est toujours aussi médiocre et votre niveau grammatical ne vole pas haut. Il serait temps de vous reprendre. Je vous rappelle le sujet : « Vous vivez en 2099, des savants ont inventé une machine permettant de voyager dans le temps. Vous avez le droit à un voyage expérimental dans le passé ou le futur selon votre choix. Racontez votre voyage dans le temps. » Je dois avouer qu’une copie a retenu mon intention de par son originalité, son imagination, son style parfait, une belle écriture fluide et agréable à lire, avec de belles métaphores, de l’émotion, un peu d’humour.
Imanita ne tenait plus sur sa chaise, elle savait que le prof parler de sa copie, il avait toujours adoré son style, la notait 18 au maximum car pour lui aucune copie ne valait jamais 20 et ne descendait en ce qui la concernait jamais en dessous de 15.
- Comme vous le savez je ne mettrai jamais un 20/20 à un élève car dans une copie il y a toujours des erreurs, dans celle-ci j’ai relevé une ou deux fautes d’orthographe sans cela, je pense que j’aurais oublié ma règle et donnait un 20 à cette copie. J’ai donc mis un 19,5 tout à fait mérité.
Imanita avait un large sourire… 19,5 c’était inespérée venant de ce prof surtout pour une dissertation. Décidément elle était la meilleure, personne ne pouvait dire le contraire. La copie à la main, Mr Oliver descendit de l’estrade, se dirigea vers Imanita qui tendait déjà sa main pour prendre sa copie, mais Oliver la contourna et se marcha vers le fond de la classe. La joie d’Imanita se figea d’un coup.
- Je me suis repris à plusieurs fois pour lire le nom inscrit en haut de la copie, poursuivit Oliver. J’avoue que j’ai même relu ce merveilleux texte plusieurs fois, j’ai demandé à ma femme si je rêvais mais non c’est bien réél. Félicitations Mr Catalano. Ce devoir est excellent. Vous venez de prouver à tous que lorsque l’on se met au travail on peut réussir. Même mademoiselle Salama ne m’a jamais rendu un devoir aussi parfait. Continuez Mr Catalano.
- Vous pouvez comptez sur moi m’sieur, fit le garçon fièrement.
Pendant que le prof continuait la distribution des copies, Tiziano tapa un texto sur son portable. Quelques secondes après celui d’Imanita vibre. Elle lut dicrétement le message : « Tiz 3 Ima 1 ». La jeune fille éteignit rageusement son protable et froissa sa copie notée 15,5.

Imanita Salama rejoignit Yukinari dans la cours de récréation. Celui-ci était adossé à un mur entrain de mater la sortie des élèves de la classe d’Andrew.
- Espèce de sale petit menteur, lui cracha-t-elle au visage.
- Pourquoi tu m’agresses ?
- Parce que Catalano a obtenu un 19,5 en dissertation. Jamais Oliver m’a donné une note aussi élevée. Tu vas encore me faire croire qu’il a triché ? Sur un sujet comme ça c’est impossible.
- C’est juste un sujet débile qui l’a inspiré, rien de plus.
- A cause de toi j’ai perdu deux jours pour reprendre la totalité du programme, lire des tonnes de livres pour améliorer mon style. Tu me le paieras.
- Tu prends les choses trop à cœur Ima, dit le garçon alors que la jeune fille s’éloignait déjà la rage au ventre. Se faire battre par Catalano sur son propre terrain, c’était l’humiliation ultime.
- Qu’est ce que tu lui as fait ? demanda Tiziano qui avait entendu la fin de leur conversation.
- Rien… Tu vas un peu loin là Tiz’. Je crois qu’elle a compris, j’ai vu comment ça la mettait hors d’elle de se faire battre par toi en cours alors maintenant arrête sinon tu auras sa mort sur la conscience.
- Je t’avais pourtant dit que je la battrais si je le voulais, rétorqua Tiziano. Et puis, c’est toi qui m’as poussé…
- Ok, c’est de ma faute, maintenant arrête.
- Je l’ai ridiculisé, se réjouit Tiz en s’éloignant.
Il rattrapa Imanita qui faisait la tête seul seule assise sur un banc.
- Alors Ima, il t’a pas inspiré ce sujet ?
- Arrête de te la jouer… ça ne se reproduira plus.
- Qui sait…
- Quand je pense que ce petit con de Yuki m’a dit avec certitude que tu avais triché en maths. Impossible de tricher en dissertation.
- Il t’a dit que j’avais triché ?
- Oui pour me consoler…
- Alors que c’est lui qui m’a poussé à te battre sur ton terrain…
- Quoi ?
- Ce petit merdeux mérite une bonne leçon, qu’en penses-tu ?
- Je pense qu’il a eu tort de s’attaquer à nous.
- On se voit ce soir pour mettre au point un plan contre Yuki ?
- Très volontiers.
Elle avait l’impression de faire un pacte avec le diable mais si Tiziano était son ennemi favori, elle ne pouvait pas admettre que son meilleur ami puisse jouer avec elle de la sorte. Alors pour une fois, elle allait pactiser avec Tiziano pour remettre Yukinari à sa place….

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Lun 14 Sep - 14:51

Hum, je vois que Tiziano Catalano cherche la guerre, un petit moment ça va, mais s'il continue à empieter sur mes plate-bandes ça va mal se passer pour lui... -_-
Une petite suite tres sympathique qui me laisse l'embarras du choix pour elaborer une belle vengeance et faire evoluer les choses, donc merci de l'avoir ecrite!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 15 Sep - 11:49

Hé mais euh ! C'est quoi cette arnaque?
Moi je suis un abruti fini et c'est de ma faute si vous vous battez? langue
Et depuis quand vous m'écoutez d'abord? dry
Comment se chercher des excuses à une attirance inavouable... siffle2

Dans tous les cas, et même si j'ai bien aimé cette suite, je vous déteste -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Jeu 17 Sep - 16:44

Imanita a écrit:
Hum, je vois que Tiziano Catalano cherche la guerre, un petit moment ça va, mais s'il continue à empieter sur mes plate-bandes ça va mal se passer pour lui... -_-
Une petite suite tres sympathique qui me laisse l'embarras du choix pour elaborer une belle vengeance et faire evoluer les choses, donc merci de l'avoir ecrite!! ^^

Et tu crois me faire peur là? laugh1 laugh1 laugh1 laugh1 laugh1 laugh1 laugh1 laugh1 laugh1 laugh1 laugh1 laugh1

Bon trouve des idées pour la suite de l'O S parce que je dois m'occuper du gros n'épisode de DH maintenant que "the green thing" est de retour.... : mellow bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Jeu 17 Sep - 18:55

Non, mais le Tiziano teenager ferait mieux de surveiller ses arrieres, la Ima ado n'est pas non plus du genre à se laisser ecraser comme ça -_-
Et d'abord arrete de me donner des ordres, je trouve des idées que si j'ai envie, et ça risque de prendre du temps, vu que "The Green Thing" refuse de me donner quelque chose en echange d'une suite langue
J'espere pour toi en tout cas que tu as deja bien entamé le gros episode, on l'attend pour samedi 19 Ocotbre 2009 sans faute siffle2 siffle2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Jeu 17 Sep - 20:24

On se calme le vieux couple là !!!
Tout d'abord on m'affuble de noms horribles, on me traite comme une chose, et ensuite on pose des dates sans me prévenir ??
Je sais pas si je serai dispo ce jour-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Jeu 17 Sep - 20:33

Ciane a écrit:
On se calme le vieux couple là !!!
Tout d'abord on m'affuble de noms horribles, on me traite comme une chose, et ensuite on pose des dates sans me prévenir ??
Je sais pas si je serai dispo ce jour-là...

Calme-toi petite furie verte, on n'a pas encore fixé de date, mais je me suis dit que le plus tôt serait le mieux, d'autant que ça embeterais Tiz d'avoir à faire autant de boulot en deux jours, et que j'adoooooore l'embeter pervers1 (et juste pour te rafraichir la memoire, c'est toi qui avait demandé un episode pour le WE apres ton retour... -_-) Mais fixez une autre date, et previendez moi, ça ira ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Jeu 17 Sep - 20:52

Alors je te rappelle Barbie qu'on est en septembre, pas en octobre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Ven 18 Sep - 6:55

I. perd la tête huh
Ouais bon rien d'étonnant quoi heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Dim 24 Jan - 23:38

Oui je sais, ça fait tres longtemps que je devais ecrite une suite... -_-
J'y suis finalement arrivée, meme si c'est vraiment pas terrible et que j'ai un peu negligé Yuk' et Cic' pour cette fois, mais j'ai pas été specialement inspirée >.<
Je suis sure que Tiz pourra rattraper ça pervers1
En attendant, j'espere que vous apprecierez quand meme ^^


Vous devriez peut-etre relire celui d'avant histoire de mieux vous souviendre de ce qui s'est passé ^^


Dernière édition par Imanita le Dim 24 Jan - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Dim 24 Jan - 23:47

La vengeance est un plat qui se mange froid



Vingt-et-une heures venaient tout juste de sonner quand Tiziano frappa à la porte d’Imanita. Elle jeta un dernier regard à la glace, remit en place une mèche de cheveux et sourit d’un air impénétrable à son propre reflet avant de se précipiter pour ouvrir à son invité.
- Un Catalano ponctuel, c’est du jamais vu, fit-elle remarquer alors qu’ils prenaient place sur le canapé.
- Je t’ai prouvé que j’étais plein de surprises en t’écrasant dans ton propre domai…
- Alors t’as une idée ? coupa sèchement la jeune fille.
- Tu devrais pas m’offrir un truc à boire d’abord ?
- C’est ça oui, compte là-dessus,... Alors ?
- T’as insisté pour que ça soit moi qui vienne, sois au moins…
- Catalano arrête de faire l’imbécile.
- Et des biscuits, je peux en avoir ?
La jeune fille soupira et se leva pour aller dans la cuisine.
- Tu peux venir m’aider ? entendit-il au bout de quelques secondes.
- Pffff, je suis ton invité, t’es même pas capable de trouver des biscuits toute seule? répondit-il en allant quand même la rejoindre.
Il esquissa un sourire quand arrivé à la porte de la cuisine, il se retrouva face à une Imanita qui sautillait presque pour atteindre une étagère un peu trop haute pour elle. Son regard s’arrêta un instant sur la silhouette un peu cambrée sans s’y attarder, et il s’approcha d’un air important, fier de sa supériorité physique.
- Faut tout faire soi-même, grogna t-il en cherchant à tâtons le paquet de biscuit tant convoité.
- Pauvre chou…un peu plus à droite.
Il fit un pas qui le rapprocha encore plus de la jeune fille sans qu’il ne s’en aperçoive, mais elle ne fit pas un mouvement pour s’éloigner.
- Encore plus à droite, murmura t-elle tandis qu’il faisait encore un pas sans se rendre compte de leur proximité.
Il poussa un petit cri de victoire en trouvant enfin le paquet de biscuits et baissant les yeux pour croiser ceux de son amie, il sembla enfin prendre conscience de ce qui se passait. Il renifla et fronça les sourcils, comme pris d’un doute.
- Y a un truc qui sent la fraise, j’en veux… c’est quoi?
- Mon gloss, je te le prêterai si tu es sage… bon on peut discuter maintenant ? demanda t-elle en s’éloignant brusquement vers le salon.
Il haussa les épaules et la suivit, essayant de comprendre ce qui venait de se passer.
- Alors, qu’est ce qu’on fait ? demanda t-elle.
- Yuki pense que si je continue à être meilleur que toi, tu voudrais en finir… et apparemment il n’a pas trop envie d’avoir la mort de sa meilleure amie sur la conscience, ça serait terrible pour lui…, suggéra t-il avec un sourire diabolique.
- Ca c’est vraiment méchant… et ça me va, répondit Imanita avec le même sourire.
- Je crois qu’il doit nous rejoindre à l’hôpital, non ?
La jeune fille approuva d’un signe de la tête et Tiziano sortit son téléphone, composa rapidement le numéro de Yukinari et activa le haut-parleur.
- Putain Yuki t’es où, ça fait une heure que je t’appelle !!
Imanita jeta un regard surpris à son ami, impressionnée par le ton parfaitement angoissé de sa voix.
- Qu’est ce qu’il y a ?
- C’est Ima, elle…elle…
- Tiz’ qu’est ce qui se passe? demanda Yuki d’une voix effrayée.
- T’avais raison ce matin, elle l’a fait, elle a essayé de se… Ecoute on est à l’hôpital là, fais vite, et le dis à personne !!
Tiziano raccrocha sans attendre une réponse, l’eteignit et se tourna vers Imanita qui semblait beaucoup moins emballée par l’idée maintenant qu’elle etait exécutée. Et il devait aussi s’avouer que leur petite blague lui semblait beaucoup moins drôle et nettement plus glauque que prévu. Certes Yuki l’avait poussé à défier Imanita et avait ensuite menti à la jeune fille, mais il ne méritait pas de recevoir un tel choc, d’autant qu’il regrettait déjà la position dans laquelle il les avait mis.
- Je pense que je vais le rappeler avant que ça n’aille trop loin, dit Imanita au bout d’un moment de silence.
- Imanita Salama se dégonfle ? Ca fait 4 à 1 pour Tiziano Catalano, non ?
La jeune fille croisa le regard plein de défi de son ami, et bien qu’une partie d’elle l’incitait à envoyer balader Tiz’ et ses plans foireux, elle ne put résister à la tentation et reposa son téléphone.
- Ne prends pas tes rêves pour des réalités Catalano, nous en sommes encore à 3 contre 1.
- Pour le moment… Bon je vais y aller, Sara n’est pas là, mais elle peut appeler n’importe quand, et elle va encore piquer sa crise si je … Ima?
- Mmmmh ?
- Qu’est ce que tu fais ?
Imanita s’était progressivement rapprochée de son ami jusqu’à ce que son dos à lui soit collé au dossier du canapé.
- Rien du tout…, souffla t-elle avant de se pencher pour l’embrasser passionnément.
Pendant quelques secondes Tiziano ne réagit pas, trop surpris par le brusque contact, puis au moment où son amie commença à s’éloigner, il reprit ses esprits et prolongea le baiser.

*******

Yukinari recomposa pour la sixième fois le numéro de Tiziano tout en faisant les cent pas dans les couloirs de l’hôpital, et comme lors de ses tentatives précédentes, il tomba sur la boite vocale. Il se laissa tomber sur une chaise, le visage entre les mains. Il venait de se rendre compte que son ami l’avait fait marcher, et il était bien déterminé à ne pas se laisser faire cette fois.
- Yuki ?
Le jeune garçon leva les yeux et se retrouva face à un Andrew au regard un peu désorienté.
- Andrew !! Qu’est-ce que… ça va ? demanda Yukinari, hésitant.
Le jeune Van de Kamp secoua la tête et ses yeux se remplirent de larmes.
- Je…Mon père a un truc grave… Il…je crois qu’il va mourir.

*******

- Recommence, murmura Imanita d’un ton exigeant alors que Tiziano venait tout juste de rompre le baiser.
- Tu vas encore me gifler après ? demanda t-il soupçonneux.
- Oui, si tu continues à parler.
Elle prit les devants et se rapprocha encore dans le but évident de reprendre les choses où ils les avaient laissées.
- Ima, je pense…Il faut qu’on parle…
Il se serait volontiers mis une gifle à la seconde où il prononça ses mots. Il devait vraiment être stupide pour vouloir parler à un moment pareil, quand une fille comme Imanita avait envie qu’il l’embrasse, et que lui aussi n’avait envie que de ça depuis plus d’une semaine. Elle le dévisagea d’un air indéfinissable.
- Tu penses trop Catalano, dit-elle finalement en le tirant énergiquement vers elle.

*******
Yukinari aurait été bien incapable d’expliquer comment il s’était retrouvé serrant Andrew entre ses bras, mais s’il avait bien une chose dont il était sur, c’est qu’il ne s’était jamais senti aussi heureux qu’en cet instant là. Bien sûr il se sentait terriblement désolé face à la peine d’Andrew et vaguement coupable d’apprécier ce contact physique vu l’état de son voisin, mais son esprit semblait avoir choisi d’omettre temporairement tous ces détails pour se focaliser uniquement sur la présence d’Andrew.
- Ca va ? Tu veux un truc à boire ? demanda t-il au bout d’un moment.
Andrew secoua la tête mais se détacha de Yukinari, à sa plus grande déception. Il semblait s’être calmé, mais il abordait une expression amère.
- Je suis sur que c’est à cause de ma mère, cracha t-il dégoûté. Je te jure que cette pétasse frigide va me le payer s’il lui arrive quelque chose.
Le jeune Smith grimaça légèrement face à l’air déterminé de son voisin et eut une soudaine pensée pour Imanita qui aurait été scandalisée par le vocabulaire d’Andrew, mais qui aurait bien fait rire Tiziano. Cela lui rappela l’ignoble blague dont il avait été victime, et il se renfrogna.
- Au fait, pourquoi t’es là ?
- Euh… rien d’important, j’allais rentrer de toute façon…, esquiva t-il.
Andrew parut s’en apercevoir, car il n’insista pas.
- Ok.
- J’espère que ça ira pour ton père.
- Merci mec, t’es vraiment cool…
Leurs regards se croisèrent un instant, et Yukinari dut faire appel à tout son self-control pour ne pas rougir. Il sourit et s’éloigna dans le couloir, sans pouvoir s’empêcher de sourire stupidement.

********

- Tu pourrais dormir ici, non ? demanda Imanita en se décollant de son ami, à bout de souffle.
- Quoi ? Je… T’es sure ? questionna l’adolescent, incrédule.
- Evidemment. Je suis seule à la maison ce soir, alors…
Une foule de pensées susceptibles de traumatiser hautement Sara lui envahirent instantanément l’esprit, et il fut content qu’Imanita, aussi perspicace soit-elle, soit incapable de lire dans ses pensées. Il évita cependant son regard en acquiescant.
- Génial… Ne bouge pas, j’arrive !!
Il la regarda monter les escaliers, et pendant un bref instant il essaya de comprendre comment ils en étaient arrivés à une telle situation. Puis il sentit une vague panique l’envahir en pensant à ce qui allait se passer entre Ima et lui cette nuit. Dire qu’il n’y avait jamais pensé aurait été un mensonge risible, mais il avait toujours consideré que c’etait de l’ordre de l’irrealisable, ou du moins pas avant un bon bout de temps. En même temps, il ne pouvait tout simplement pas dire à Imanita qu’il ne se sentait pas prêt à franchir le pas, c’était le genre de chose qui briserait à jamais son image de mâle. Plongé dans ses pensées, il n’entendit pas son amie redescendre.
- Voilà, dit-elle en posant sur le canapé un oreiller et une couverture.
Tiziano les regarda en fronçant les sourcils.
- Je sais, il est encore un peu tôt pour toi…
- NON !! Je veux dire…non, je suis prêt !!
Imanita le regarda, un peu médusée.
- Ok… Je pensais que tu voudrais veiller encore tard mais c’est comme tu veux. Le canapé fera l’affaire pour la nuit, tu verras il est très confortable …Moi je n’en peux plus, je monte me coucher.

L’adolescent la regarda, sans comprendre.
- Tu montes te coucher ? Et je dors sur le canapé ?
- Oh ne fais pas ta chochotte, il est très confortable !!
Tiziano secoua la tête et ne put s’empêcher de se sentir à la fois déçu et soulagé.
- Ima ? demanda t-il timidement, alors qu’elle venait de poser un pied sur la première marche.
- Oui ?
- Ce truc qui s’est passé entre nous… Ca veut dire qu’on sort ensemble ?
Elle le regarda intensément quelques secondes sans que son visage ne trahisse la moindre émotion.
- Bonne nuit Catalano.

*******

Le lendemain matin, cours d’anglais

- Pourquoi tu m’as pas attendu ? Souffla Tiziano en s’asseyant à la première table, près d’Imanita, ce qui déclencha quelques murmures dans la salle.
- J’ai passé une demi-heure à te réveiller, je n’allais pas risquer d’arriver en retard, répliqua t-elle en évitant de le regarder.
Le prof d’anglais arriva à ce moment là. Il s’arrêta un instant, positivement surpris de voir Tiziano à la première table, mais décida de ne pas commenter.
Le cours se passa normalement, et dès la sonnerie annonçant la fin du cours résonna dans la salle de classe, un brouhaha s’éleva aussitôt.
- Pas si vite, rendez-moi d’abord vos devoirs. Je vous rappelle qu’ils sont notés, c’est un zéro pointé à ceux qui ne me remettent pas leur copie tout de suite.
Tiziano s’apprêta à protester, certain qu’il n’y avait aucun devoir à rendre. Il avait été assez organisé ces derniers temps pour reporter scrupuleusement sur son agenda tout le travail qu’il avait à faire, et aucune dissertation n’était prévue pour ce jour-là. Cependant tout autour de lui, ses camarades déposaient leurs copies sur le bureau professoral, Imanita en tête. Impossible que ça m’ait échappé, pensa t-il. Il sortit son agenda, et en y regardant de plus près, il s’aperçut que la page du 15 Novembre avait été arrachée. Il se creusa la tête pour essayer de se souvenir à quel moment il avait bien pu faire ça, mais sans résultat.
- C’est ça que tu cherches ? demanda narquoisement Imanita en faisant glisser sur la table la page manquante.
Tiziano la regarda sans comprendre, puis le delic se fit.
- T’as pas pu…
- La preuve que si, mon petit Catalano… Toi qui est si bon en maths dis-moi, un 19,5 et un zéro, ça te fait quand même une note en dessous de la moyenne, et tres loin derriere la mienne, non ?
L’adolescent ne répondit pas, refusant encore de croire qu’il avait été aussi largement manipulé.
- Voyons voir, on en était à 3 contre 1, non ? Continua t-elle avec un sourire suffisant. Un point pour t’avoir aussi facilement écrasé, un autre pour t’avoir complètement fait oublier ce devoir en te faisant passer la nuit chez moi. Un point aussi pour t’avoir amené à m’embrasser encore malgré la gifle de l’autre fois, dit-elle en baissant le ton pour ne pas être entendue. Ah oui, et enfin un point parce que j’ai parlé ce matin à Yuki, et qu’on est tous les deux horrifiés de ton horrible blague d’hier soir, c’est vraiment indélicat de ta part. 3 à 5 pour Imanita Salama, très bonne montée en une soirée, non ?
- Salama, espèce de sale…
- Ne sois pas grossier Catalano, coupa t-elle froidement. Tu n’aurais jamais dû essayer de me provoquer, surtout pas sur les études. Tu sais à quoi t’en tenir maintenant.
Elle sortit de la salle de classe, essayant en vain de se convaincre qu’elle avait fait pour le mieux afin de faire passer à Tiziano l’envie de jouer. Mais au fond d’elle, elle ne pouvait s’empêcher de repenser à tous ces baisers échangés et d’entendre encore et encore, cette simple question à laquelle il aurait été tellement simple de répondre par l’affirmative la nuit précédente : « Ca veut dire qu’on sort ensemble ? ».

- Monsieur Catalano, vous m’avez remis votre devoir ? demanda M. Oliver.
- Non, répondit sombrement le garçon, en saisissant son cartable et en sortant à son tour, sous le regard un peu inquiet de son professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Lun 25 Jan - 0:30

OMG, sont toujours aussi vrais que nature ses miniatures (han ça rime heureux (oui il m'en faut peu -_- )

En tout cas c'est une suite parfaitement orchestrée même après ces quelques mois passés (oui il est tard je ne sais plus trop ce que je raconte -_-)

    -Tiz' et son addiction pour la fraise
    -I.et lui qui se venge de Yuki
    -le n'Andrew tout triste sad52
    -la n'Ima dans tout ses états mistergreen
    -la n'Ima avec des dialogues tout aussi savoureux que ceux de sa jumelle adulte blue biggrin
    -la n'Ima très très b*tch avec notre macho national (ça je dois avouer que j'adore, ce machiavélisme d'une intelligence rare pervers1 )


Bref c'est juste trop bien, merci pour cette petite suite n'Ima wub1 et merci d'avoir pris le temps de faire ça pour nous wub1

Ps : en fait, même plusieurs années après, T. et I. en sont toujours au même point (quoi que je me demande s'ils s'en sortaient pas mieux à l'adolescence blue biggrin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 26 Jan - 20:09

On peut dire que cette suite était inespérée !!!

Toujours fidèles aux futurs eux mêmes ces morveux, ça fait plaisir à lire !!

Quant au fait qu'ils en sont toujours au même point malgré les années qui passent, je ne peux qu'être entièrement d'accord avec toi R. Je crois que ces 2 là sont tout simplement incurables ! (Et ça, ça fait peur pour l'avenir...)

Merci I. pour cette petite suite, à mi-chemin désormais entre le précédent épisode/roman/encyclopédie de B. et le futur chef d'oeuvre de R. wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Lun 8 Fév - 20:51

Oups ça faisait un petit moment que je n'avais pas eu le temps de venir sur le fofo... et quelle surprise sympa de découvrir cette suite géniale. Pas mal pour une fille, franchement...

Sérieux je me suis régalé à relire les 2 épisodes précédents et cette suite inattendue depuis si longtemps. Un bon moment de détente.

Machiavélique Ima pour me provoquer dans l'espoir que j'écrive la suite avec l'intention de contre attaquer juste parce que tu sais que je ne pourrais pas m'abstenir.

J'adore ces retours en arrière qui servent parfois pour écrire le grand DH. A propos on devait pas avoir la livraison d'un nouvel épisode en février?

PS 1 : S désormais j'écrirai des tous mini mini épisodes (pffff encyclopédie tout de suite les grands mots)

PS 2 : R: je déteste mon avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Dim 27 Juin - 19:26


Trois ans plus tard : Le bal de promo



J-7 : Chez Imanita, 16h


Imanita descendit précipitamment les marches qui menaient à la porte d’entrée avec un soupir agacé. Elle se força tout de même à sourire poliment au facteur qui lui tendait trois paquets, signa rapidement les documents qu’il lui tendait, et referma la porte avant de remonter dans sa chambre pour rejoindre Ciane, affalée sur le lit devant un film.
- C’est quoi ? demanda la jeune australienne en scrutant curieusement les paquets auxquels son amie venait de s’attaquer sans ménagements.
- Je ne sais pas, mais ça vient de New York… waouh !!
Ciane ouvrit de grands yeux en avisant de la paire de chaussures de grande marque que son amie venait de sortir de la première boite.
- Elles sont magnifiques… mais tu es folle de claquer autant d’argent dans une paire de chaussures !!
- Je n’ai rien claqué du tout, je ne sais pas d’où ça vi… oh papa !! S’exclama Imanita en se jetant sur le deuxième paquet.
- Eh ben dis-donc…, siffla Ciane alors que son amie découvrait un sac assorti aux chaussures.
- Oh mon Dieu !! S’il y a ce que je crois qu’il y a dans le troisième paquet, je jure d’être la fille la plus extraordinaire qu’un père ait jamais eu !!
Surexcitée, Imanita se jeta sur le troisième paquet, plus grand que les deux autres, déchira frénétiquement l’emballage et s’arrêta un moment devant la boite signée du nom d’un grand couturier. Elle souleva avec respect le couvercle et sortit doucement la robe qu’elle avait passé plusieurs minutes à regarder lors de son dernier séjour à New York avec son père.
- Tue-moi Ciane, je ne serai plus jamais aussi heureuse qu’en ce moment !! S’exclama t-elle en s’affalant sur le lit au milieu de ses cadeaux inattendus. Non attend, il faut que j’essaie tout ça !!
- Il est vraiment cool ton père, tout ça pour un bal de promo !! Qu’est ce que ça sera pour ton mariage !!
- Parle pas de malheur Wilson, répliqua Imanita en enfilant rapidement la robe puis les chaussures. Waouh, pas mal!!
- Ca me fait mal de l’admettre, mais tu vas faire un tabac … et beaucoup de jalouses, sourit Ciane en la regardant d’un air un peu envieux.
- A mon avis je vais faire encore plus de jalouses que tu ne le crois !!
- Comment ça ?
- Devine avec qui je vais au bal de promo ? demanda malicieusement Imanita en pivotant devant la glace.
- Tiz ?
- J’ai dit que j’allais faire des jalouses à ce bal, pas que j’allais faire pitié…
- Oh arrête, même toi tu n’es pas d’assez mauvaise foi pour prétendre…
- Mike Heron, l’interrompit impatiemment Imanita.
- Sérieusement le capitaine de l’équipe de foot ? S’étonna Ciane.
- Non le vieux jardinier des voisins, il est tellement sexy… Tu en connais combien, des Mike Heron ?
- Tu pouvais pas faire plus cliché.
- N’importe quoi Wilson, c’est le premier garçon à me l’avoir demandé c’est tout… Enfin, le premier garçon potable à me l’avoir demandé, rectifia t-elle en voyant que son amie allait la contredire.
- Il est plus que potable… Vous sortez ensemble alors ?
- On est sortis quelques fois mais je ne sais pas trop, répondît Imanita en haussant les épaules avec indifférence.
- Waouh quelle passion Salama, contrôle-toi un peu !!
- Je te retourne le compliment, l’ironie en moins !! Je n’en peux plus d’entendre parler de ton mec à toutes les sauces !! Répliqua t-elle en composant le numéro de son père.
Il répondît dés la deuxième sonnerie.
- Merci, merci merci !!! S’exclama t-elle d’un ton surexcité en sortant de la chambre.
- Je t’en prie ma princesse. C’est exactement ce que tu voulais, n’est-ce-pas ?
- Oui, c’est même mieux !!
- Tant mieux. J’ai réservé une limousine pour ta soirée aussi.
- C’est pas la peine, je…
- Tu n’auras qu’un seul bal de promo, je veux que tu t’en souviennes toujours, l’interrompit-il.
- Tu es vraiment génial papa !!
- Tu as autre chose à me demander ?
- Non, tout est parfait, merci…
- Moi j’ai quelque chose à te demander Imanita, dit-il d’un ton plus sérieux.
- Tout ce que tu veux papa.
- C’est une conversation que tu devrais avoir avec ta mère, mais je ne pense pas pouvoir compter sur elle pour un sujet pareil. Je sais ce que ce bal de promo signifie pour la plupart des jeunes filles de ton âge aux Etats-Unis, c’est après cette nuit qu’elles deviennent femmes… Mais tu es une jeune fille intelligente, tu as assez de personnalité et de jugeote pour savoir que les choses ne sont pas supposées se passer comme ça, à cause de l’influence d’une soirée. Tu sais bien que tu dois te préserver pour le mariage Imanita, tout cela n’a aucun sens autrement…
- Papa, je…, commença Imanita horrifiée d’avoir ce genre de conversation avec son père.
- Je veux que tu me le promettes, promets-moi qu’il ne se passera rien, que je peux te faire confiance.
Imanita comprit que tous ces cadeaux n’étaient destinés qu’à acheter sa bonne conduite et les larmes lui montèrent aux yeux.
- Pourquoi tu…
- J’attends.
- Je ne comptais pas…
- Promet-le moi Imanita, répliqua t-il fermement.
- Je te le promets papa, il ne se passera rien, céda t-elle.
- Merci ma princesse. Il faut que je te laisse, je t’embrasse.
Imanita reposa son téléphone, toute joie envolée et regagna sa chambre, la mine sombre.
- Ca va ? demanda Ciane en regardant son amie retirer sa robe et ses chaussures sans prendre la peine de la ramasser.
- Oui, très bien. Mon père nous a réservé une limousine, répondit-elle machinalement en reprenant la place qu’elle avait quitté quelques minutes plus tôt, faisant semblant de s’intéresser au film.

*************************************

Le lendemain matin, fin des cours

La sonnerie annonçant la fin des cours retentit et le même brouhaha habituel retentit dans la salle, amplifié par l’excitation qui régnait au sein des terminales à l’approche du bal de promo. Tiziano jeta négligemment son sac sur son épaule et s’appuya sur la table de Yukinari, attendant qu’il finisse de ramasser ses affaires, sans se soucier des nombreux regards féminins qui le suivaient ou des soudains éclats de rire.
- Bouge-toi Yuk’, j’ai envie de trainer un peu avant de rentrer.
- Euh, je peux pas… Je dois bosser toute la soirée, répondit-il en prenant un air embêté.
- Tu bosses trop en ce moment, faut arrêter d’écouter Ima mon vieux !!
Yukinari haussa les épaules et quitta la salle en compagnie de son ami, essayant de trouver un sujet pour détourner la conversation.
- Tu vas avec quelqu’un au bal ?
- Pourquoi, t’as envie de m’inviter Yukinari Smith ? le taquina Tiziano.
- Absolument, je ne rêve que de ça depuis des mois, affirma le jeune Smith avec amusement.
- Tu as de la chance, je n’y vais avec personne.
- Tu me feras pas croire que personne ne veut y aller avec toi, en avisant des regards feminins qui les suivaient.
- Non mais j’ai demandé à personne, c’est pas pour moi, ces conneries…
- Arrête Tiz, tu vas quand même pas rater notre bal de promo !! Invite n’importe qui et viens !!
- Sérieux Yuk’, tu me vois me pointer déguisé comme un pingouin, avec une dinde qui va me prendre la tête toute la soirée ?
- Si tu veux inviter personne viens seul, c’est ce que je vais faire…
- Bon ok, au pire j’inviterais Ima. En ami, précisa t-il.
- Oui, comme ça tu vas pas te prendre la tête c’est sûr, ironisa Yukinari. Et puis de toute façon, elle y va avec Heron.
- Pffff quel gros nul celui-là !! Grimaça Tiziano.
- Tu m’étonnes, souffla Yukinari.
- Tant pis, je viendrais peut-être seul, on verra… Et toi, pourquoi tu invites pas Andrew…
- Quoi, pourquoi Andrew ? demanda le jeune Smith en rougissant.
- Je ne sais pas moi, parce que tu fantasmes sur lui comme un malade depuis des siècles, et maintenant qu’on sait qu’il est gay, t’as toutes tes chances !!
- Hé, je ne fantasme pas…pas depuis des siècles… Parle moins fort d’abord!!
- Oh ça va Yuk’, fais pas ton timide, le taquina Tiziano en souriant.
- Je dois y aller, je suis en retard, à demain !! répondit Yukinari en accélérant le pas.
Tiziano regarda son ami s’éloigner sans trop comprendre, mit ses écouteurs et s’adossa au mur.

Une demi-heure plus tard

Yukinari frappa à la porte des Van de Kamp en essayant de se débarrasser de l’impression que tout le quartier se doutait de ce qu’il était sur le point de faire. Il venait à peine de se convaincre qu’il se faisait des idées quand il entendit Ciane l’interpeller.
- Hey Yuk’ !! S’exclama la jeune fille en venant le rejoindre devant la porte qui s’ouvrit en même temps. Tiens, salut Andrew !!
- Euh salut, fit Andrew en regardant Yukinari sans comprendre.
- Dis donc toi, je te vois plus ces derniers temps, tu disparais après les cours !! Mais maintenant que je t’ai trouvé je te lâche plus, viens on va trainer un peu !!
- Une autre fois Cic’, avec Andrew on a prévu un truc.
- Ah, vous faites quoi ? demanda innocemment Ciane.
- Rien de spécial, tu sais, juste euh…
- Jouer au scrabble, affirma Andrew.
- Jouer au scrabble ?
- Oui, c’est très amusant, et Andrew est super doué… il m’aide à m’améliorer, improvisa Yukinari.
- Ok, amusez-vous alors, je te verrais plus tard Yuk’.
- C’est ça, à plus tard.
Les deux garçons attendirent qu’elle s’éloigne avant de rentrer à la maison.
- Jouer au scrabble ? demanda Yukinari amusé.
- Je sais pas pourquoi j’ai dit ça, elle m’a fait flipper !!
Yukinari éclata de rire.
- Mais c’est pas le plus important… Alors comme ça tu trouves que je suis très doué en scrabble ? demanda Andrew en s’approchant avec son petit sourire qui faisait instantanément craquer Yukinari.
- Oui, et aussi que je progresse pas mal en y jouant avec toi, ajouta Yukinari en l’embrassant.
- Tu te défends pas mal, pas mal du tout…, fit-il remarquer en lui retirant son tee-shirt.
Ils basculèrent sur le canapé, et se débarrassèrent rapidement des vêtements devenus superflus pour la partie de scrabble particulière qu’ils avaient en tête.


J-3, Centre commercial

- Oh mon Dieu Wilson, repose moi ça tout de suite, grimaça Imanita en regardant son amie tenir une robe d’un vert qui jurait terriblement avec son teint.
- Mais…
- Non, j’ai pas laissé tomber mes révisions pour venir t’écouter parler de ton obsession pour le vert.
- Moi je pense que ça m’irait bien, insista Ciane en gardant la robe.
- Arrête de penser alors. Tiens, essaie plutôt ça, ça et ça… oh et ça aussi !!
Imanita choisit une demi-douzaine de robes qu’elle tendit à son amie.
- Bon d’accord, fit Ciane boudeuse, en se dirigeant vers la cabine d’essayage.
- Wilson ?
- Quoi encore ?
- Donne moi cette horreur verte, t’as pas besoin de l’essayer, remarqua Imanita en désignant la robe dissimulée sous les autres.
- Pfff, je te déteste Salama, grogna Ciane en s’enfermant dans la cabine. Mais tu perds rien pour attendre, le jour où tu te marieras rien ne m’empêchera de mettre une robe verte, et là…
- C’est ça oui, on en reparlera dans vingt ans… Euh non, j’aime pas trop celle-là, tu ressembles à Sara Catalano avec ça.
Ciane leva les yeux au ciel.
- Evite moi tes impressions Ima, réponds juste par oui ou non, ça ira !!
Quelques (dizaines de) robes plus tard, les deux amies se mirent finalement d’accord et quittèrent le magasin, satisfaites.
- Cette robe est parfaite, elle est suffisamment bien pour que tu plaises à ton copain mais pas assez pour que qui que ce soit d’autre fasse attention à toi avec moi dans les parages, fit remarquer Imanita avec naturel, en jetant un coup d’œil intéressé sur la vitrine d’un magasin de chaussures.
- Hé !!
-Quoi ?
- Evite de penser à voix haute, ça me perturbe !!
- Bouge-toi Wilson, on doit encore te trouver des chaussures !!


Jour du bal

Il était tout juste midi quand Imanita sonna chez les Wilson, les bras chargés de boites et de sacs.
- Waouh, c’est quoi tout ça ? Tu emménages chez moi ? demanda Ciane en ouvrant de grands yeux.
- C’est ce dont on va avoir besoin pour nous préparer, aide-moi.
- Sérieusement Salama ? Un bain à remous pour les pieds ? constata Ciane incrédule, en montant les escaliers qui menaient à sa chambre.
- Je t’en prie. Tu me remercieras quand tu passeras cinq heures debout sur des talons de dix centimètres.
- Je ne compte pas mettre des talons de dix centimètres.
Imanita soupira.
- Tu me fatigues Wilson. Il est midi et je parie que tu n’as même pas encore pris ta douche !!
- Ne me stresse pas, j’y allais… Et on a encore huit heures !!
Ciane sortit de la chambre et Imanita commença à ouvrir ses sacs pour tout organiser. Un quart d’heure plus tard, elle entendit frapper et la mère de son amie entra dans la chambre, un petit paquet à la main.
- Bonjour Mrs Wilson.
- Bonjour Imanita… Eh bien, tu es décidée à ne rien laisser au hasard !! remarqua t-elle en avisant de la chambre encombrée.
- Il le faut !!
- Bon eh bien, je vais laisser ça ici… dit la mère de Ciane au bout d’un moment, en déposant le paquet sur le lit.
Imanita acquiesça, et retourna à ces préparatifs.
- Ta mère a apporté quelque chose, dit Imanita dès que son amie franchit la porte quelques instants plus tard.
- Qu’est ce que… oh… Non mais je te jure, comme si j’étais assez inconsciente pour ne pas prévoir ça moi-même, fit-elle remarquer en lui montrant la boite de préservatifs en levant les yeux au ciel.
- Oh… tu comptes le faire ce soir, tu es sûre ? demanda Imanita d’un ton détaché en gardant les yeux sur sa lime à ongles.
- Oui… Pas toi ?
- Avec Mike Heron ? Tu plaisantes j’espère.
- Pourquoi pas ?
- Ca ne me dit rien… Branche le fer à lisser s’il te plait.
Elles restèrent silencieuses un moment, absorbées par leurs préparatifs.
- Tu appréhendes ? demanda Imanita au bout d’un moment.
- Un peu, avoua Ciane.
Le reste de l’après-midi s’écoula entre confidences, vernis à ongles, et coups de fil. En somme, un après-midi de filles un peu plus long que d’habitude. Au moment de partir pour le lycée, le téléphone d’Imanita sonna. Elle jeta un bref regard sur l’écran, décida qu’elle ne l’avait pas entendu sonner, et le remit dans son sac sous le regard interrogatif de son amie.

************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Dim 27 Juin - 19:29

La fête battait déjà son plein dans le gymnase du lycée quand Ciane et Imanita accompagnées de leurs cavaliers, ainsi que Tiziano descendirent de la limousine. Yukinari avait insisté pour qu’ils ne l’attendent pas, prétextant un imprévu, il avait promis de les rejoindre plus tard. Bientôt, les deux couples disparurent du champ de vision de Tiziano qui se retrouva seul, à regarder ses camarades danser. Les invitations de certaines de ses camarades ne tardèrent pas à arriver, mais ce fut sans grand enthousiasme qu’il rejoignit la piste de danse au bras de l’une d’entre elles. Il dansa quelques minutes avec elle, puis remarquant une chaise vide, il lui sortit une excuse bidon pour pouvoir s’éclipser. Il sortit son telephone, composa le numéro de Yukinari, puis abandonna au bout de la septième sonnerie, maudissant la mauvaise habitude qu’avait son ami de laisser son telephone en mode silencieux.
- Tu ne danses pas ? demanda Imanita en venant s’asseoir à coté de lui.
- Tu m’invites ?
- Non merci, j’ai aucune envie que tu m’écrases les orteils, rétorqua t-elle en souriant.
- Tu devrais garder l’oeil sur ton petit ami, ce gros con est sur le point d’emballer une fille, constata Tiziano en regardant Mike danser un peu trop collé à une fille.
Imanita haussa les épaules avec indifférence.
- Je m’en fiche, c’est pas mon petit ami…
- Pourquoi t’es venue avec lui alors ? demanda Tiziano intrigué.
- Parce que.
- Ok.
- Parce qu’il me l’a demandé en premier et que je n’avais pas envie d’y aller avec quelqu’un en particulier, répondit-elle au bout d’un moment.
- Si je te l’avais demandé en premier tu serais venue avec moi ?
- Je ne sais pas, peut-être…, répondit-elle. Mais c’est comme si j’etais venue avec toi là, non ? On est assis là tous les deux, j’ai planté mon cavalier, toi tu n’as trouvé personne…
- Hé, j’ai voulu inviter personne !! rectifia Tiziano, touché dans son amour-propre.
- Mais bien sur, ironisa Imanita.
Ils restèrent silencieux un instant, à regarder Ciane danser avec son petit ami. Elle ne tarda pas à les rejoindre.
- Alors, ça s’ennuie par ici ?
- Bof, repondit Tiziano, il est où Yuki, il a dit qu’il nous rejoindrait !!
- N’y compte pas trop, je crois qu’il est tres occupé ces derniers temps, dit Ciane innocemment.
- Comment ça, occupé ? demanda Imanita.
- Putain, il m’a fait venir ici et il va même pas se ramener ?
- J’en sais rien moi, se défendit Ciane. Bon, je crois que je vais partir d’ici une ou deux heures, donc amusez-vous si je vous revois pas.
Elle vit son petit ami revenir avec des boissons, lui fit signe et partit le rejoindre.
- Tu veux danser ? demanda Tiziano au bout d’un moment.
- Quoi, tu m’en veux encore d’avoir dit que personne ne voulait de toi et tu veux te venger en m’écrasant les orteils ?
- Mais moi je veux pas danser, c’est pour toi, c’est important pour vous les filles, ce genre de bêtises, se défendit-il.
- C’est trop gentil à toi Catalano, vraiment !!
- Allez viens, insista t-il.
- Je te préviens, si tu marches sur mes pieds je t’en mets une.
Sans prendre la peine de lui repondre, Tiziano se leva, lui prit la main et l’entraina sur la piste de danse.


La limousine s’arrêta quelques heures plus tard devant la maison d’Imanita et les deux amis en descendirent.
- Si on m’avait dit que j’allais passer la soirée de mon bal à discuter avec Tiziano Catalano sans lui arracher les yeux…, railla Imanita.
- C’était vachement difficile de pas t’embêter, mais tu m’aurais planté là et j’aurais passé la soirée seul, alors…
- Waouh, tu commences à avoir des réactions matures, ton cas n’est peut-être pas si désespéré Catalano !!
- Oui bon, t’y habitues pas hein…
Imanita sourit et introduisit la clé dans la serrure.
- Tant pis… Je retrouverai Tiz le Macho demain !!
- C’est comme ça que tu me préfères Salama, fit-il avec un clin d’œil.
Leurs regards se croisèrent un instant et ils se sourirent, gênés. Un léger silence s’installa entre eux.
- Bon ben, bonne nuit. A moins que tu ne veuilles entrer une minute, je crois que j’ai du jus de fraises quel…
Imanita s’interrompit en le regardant s’approcher lentement d’elle, mais ne bougea pas. Son regard ne quittait pas le sien alors qu’il se penchait doucement vers elle. Sa main à lui effleura sa joue, et elle se sentit rougir, soudain intimidée par son expression sérieuse qu’elle entrevoyait pour la première fois.
- C’est qu’un jus de fraises tu sais, ironisa t-elle en essayant de cacher son trouble.
- Non, c’est juste… désolé. Je vais y aller, salut, fit-il en reculant d’un pas.
- Attends…
Elle referma la distance qui les séparait et déposa ses lèvres sur les siennes tout en l’entrainant vers l’intérieur de la maison. Pendant un instant, ils restèrent debout dans l’obscurité, à s’embrasser au milieu du hall, presque chastement. (oui bon, je me comprends -_-) Puis progressivement, ce qui avait commencé doucement, devint beaucoup plus intense alors qu’ils se pressaient l’un contre l’autre, leurs mains se faisant plus entreprenantes. Ils étaient tous les deux conscients que bien des choses avaient changé depuis qu’ils s’étaient embrassés pour la dernière fois, trois ans plus tôt. De toute évidence, vu comment les choses étaient parties, ils n’allaient pas s’en tenir à un simple baiser, et la chemise déjà déboutonnée de Tiziano en témoignait. Imanita venait juste de poser sa main sur la ceinture quand Tiziano l’arrêta.
- Ima c’est pas un jeu, tu fais ça et rien ne sera plus pareil entre nous demain, lui rappela-t-il, sentant le besoin d'être honnête avec elle.
- Oui je… Tu as raison, mais tu en as envie, non ?… et ça pourrait être secret, Dit-elle, l'air coupable. Tu ne le dirais à personne, n'est-ce pas ?
- Non, mais…
- On peut gérer ça, personne n’a besoin de savoir, ça restera entre toi et moi, promit-elle en jouant avec le col de sa chemise ouverte.
- Un secret ?
- Un secret, Affirma-t-elle.
- Je peux garder un secret, murmura t-il en se rapprochant, rapidement convaincu.
- J’en suis sûre…, répondit-elle en faisant glisser la chemise qui tomba par terre.
Il se pencha et captura sa bouche, et elle lui rendit son baiser avec un abandon, sans retenue. Ils le garderaient secret, tout était parfait. Personne ne serait au courant et ils pourraient faire ce dont ils avaient envie.
- On serait mieux en haut, souffla t-elle au bout d’un moment.
Tiziano acquiesça et ils montèrent rapidement les marches main dans la main, en direction de la chambre d’Imanita. Elle eut tout juste le temps d’allumer sa lampe de chevet avant qu’il ne se saisisse à nouveau de ses lèvres. Ils reculèrent aveuglément vers le lit, trébuchants, tandis qu’elle essayait de se débarrasser de ses chaussures.
- Attends, l’arrêta t-elle.
Elle le poussa sur le lit, fit rapidement glisser sa robe et s’installa au dessus de lui. Ses lèvres glissèrent sur sa nuque tandis que ses mains descendaient sur son torse. Elle venait tout juste de défaire la ceinture quand la sonnerie de son telephone retentit, la faisant sursauter. Elle saisit son téléphone et resta un moment interdite. Elle regarda Tiziano comme si elle venait de se rendre compte de sa présence, puis s’éloignant ostensiblement de lui, elle décrocha.
- Salut papa, répondit-elle nerveusement, oui, je suis bien rentrée… non juste fatiguée… non c’était très bien, … ne t’inquiete pas… je te raconterai ça demain, j’ai vraiment sommeil… oui papa toi aussi, bonne nuit.
- Ca va ? demanda Tiziano en remarquant qu’elle restait assise sur le bord du lit, les yeux dans le vague.
- Oui, je… ça va, répondit-elle avec un sourire crispé.
La main de Tiziano remonta le long de son bras, avant que ses doigts ne s'emmêlent dans ses cheveux près de sa nuque. Il l’allongea doucement, sans qu’elle ne fasse un geste pour se dégager, et se remit à l’embrasser.
- Non Tiz, arrête…, murmura t-elle.
- Quoi ?
- Il faut qu’on arrête, je ne peux pas faire ça.
Il roula sur le coté et soupira profondément.
- Quelque chose ne va pas ?
- Non c’est juste… je n’y arriverai pas, avoua t-elle en s’enroulant dans un drap.
- Ok, tant pis...
Ils restèrent silencieusement allongés l’un près de l’autre, à une distance respectable, plongés dans leurs pensées respectives.
- Je suis désolée.
Il ne répondit pas, se contentant de fixer le plafond.
- Je suis vraiment désolée Tiz, reprit-elle.
- Ca va, tu vas pas te forcer hein, répondit-il en se levant pour aller se poster devant la fenêtre, evitant de croiser le regard de son amie.
- Ca n’a rien à voir avec toi Tiz, ne le prend pas mal, c’est…
- Sois sympa Ima, me dis pas comment je dois prendre les choses.
- Je te dis juste…
- Oui ben dis rien du tout, ça va, la coupa t-il, agacé.
- Je ne suis pas sure d’aimer ce ton, remarqua t-elle froidement en se redressant.
- Sérieux Ima, me prend pas la tête…
- Sur un autre ton !!
- Putain mais tu me gonfles !! ca te va ?
Elle le fixa un instant d’un air méprisant puis éclata d’un rire forcé.
- Oh mon Dieu, et dire que j’ai failli avoir ma première fois avec toi, j’aurais été incapable de me regarder dans une glace si j’avais fait ça… Non mais à quoi je pensais ? Jamais je ne ferais un truc pareil, même si tu étais le dernier mec sur terre !!
Avant même de voir sa réaction, elle sut qu’elle avait été beaucoup trop loin. Tiziano lui jeta un regard plein de colère puis donna un violent coup de poing contre la fenêtre qui vola en éclats quand son poing passa à travers le verre. Il secoua sa main ensanglantée, essayant de contrôler les tremblements dus à la douleur qui envahissaient son bras entier. Il quitta la chambre en claquant la porte, sans un regard pour Imanita, qui resta immobile, la main crispée autour de son drap tremblant au même rythme que celle de Tiziano.

Assis devant la porte d’entrée, tenant sa main tout contre lui pour essayer d’attenuer la douleur, Tiziano pensa que ce soir là venait de signer definitivement la fin de toute relation avec Imanita, qu’elle que soit sa nature. Seuls les evenements et les années à venir allaient se charger de dementir cette pensée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 29 Juin - 11:39

Bon bah comme l'excellent épisode d'Ima m'a inspiré cette petite suite.... c'est pas terrible mais bon vous vous ne contenterez pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The beginning   

Revenir en haut Aller en bas
 

The beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: F&M :: Les épisodes :: 
Off-Shooting
 :: Dialogues
-
News Box !
█ . EPISODE 5.01 EN PREPARATION

...%

█ . BACK FROM THE TRIP,
Par I.


█ . IMANITA - APRES L'AVORTEMENT.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit