AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: The beginning   Ven 14 Aoû - 16:55

PoussinRose, VieillePeau, MachoMan -_- :



En exclusivité mondiale...


Et tres bientot sur vos ecrans...




Le commencement de DH F&M comme vous n'en avez jamais rêvé... Parce qu'avant d'être les adultes serieux et responsables qu'ils sont aujourd'hui, vos heros preferés ont été de jeunes adolescents - de treize à quatorze ans- comme les autres, on ne peut pas faire l'impasse sur cette merveilleuse partie de leurs vies!! -_-

Vous êtes donc tous invités à guetter l'arrivée tres prochaine de l'incroyable scenario qui vous eclairera sur bien des points de leur present et vous aidera à comprendre les fondements de leur amitié hors du commun bave

J'avertis tout de même les plus sensibles d'entre vous que les insultes trop souvent repetées ne seront pas censurées, car l'auteur se fait un devoir (comment elle se la joue) de livrer avec le plus de fidelité les traits de caractere de chacun (à vous de deviner de qui je parle siffle2 )

Bref, soyez tous au rendez-vous wink

Bisous ^^



PS: Pour une raison evidente, on va dire que Ciane a debarqué à WL deux mois plus tot, ça serait pas drole d'ecrire une scene sans elle -_-
PS2: Certaines scenes sont volontairement tres clichées, j'espere que vous apprecierez quand meme!!


Dernière édition par Imanita le Ven 14 Aoû - 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Ven 14 Aoû - 20:30

Roooh zut, je pensais que ce petit bijou était enfin sorti !!
(T'avais dit en fin de semaine Ima siffle2 )

Bon ben on va attendre patiemment alors... Comme je te disais en début de semaine, c'est une très bonne idée et j'ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner !
pervers1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Ven 14 Aoû - 20:59

J'avais dit que je le finirais en fin de semaine pas que je le posterais, là il est bien au chaud sur mon pc, j'attend que vous soyez tous là un de ces soirs, y a certaines reactions que je veux voir en direct pervers1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Ven 14 Aoû - 23:18

Rooo comment c'est une super bonne idée ^^
Hâte de voir ce que tu nous as concocté mistergreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Sam 15 Aoû - 9:43

Ok alors je propose ce soir !

Parce que :
1. j'ai pas envie d'attendre,
2. à priori j'ai rien de prévu ce soir (pour l'instant),
3. dimanche soir y'a Urgences et je peux juste pas louper le retour de GeorgeWhatElse?,
4. lundi j'ai un truc de prévu même si non confirmé, et
5. mardi,mercredi,jeudi je bosse de nuit.
Ce qui ne laisserai que vendredi prochain de libre et je vous rappelle qu'on aura un épisode ce soir là ! Biggrin

Donc voilà, vous avez le choix : Ce soir, ou ce soir !


(Non je ne suis pas un tyran qui impose mes dates, mais premier arrivé, premier servi !)




Edit : B. peut pas du w-e, il sera dispo lundi et vendredi mais à 21h-22h au plus tard pour débuter.
Je peux essayer de me libérer lundi si vous êtes tous dispos... J'attends vos réponses.

(je vous préviens ici parce que je grille mon forfait à chaque fois à faire l'intermédiaire entre vous 3...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Sam 15 Aoû - 11:24

Ca marche pour le lundi à 21h si R. est ok, vaut mieux garder le vendredi exclusivement pour l'episode exceptionnel bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Sam 15 Aoû - 14:02

I'm in ! (et arrête de dire que l'épisode sera exceptionnel d'abord, si tu savais la pression que ça me met xD (comment ça tu vas continuer alors? -_- ))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Lun 17 Aoû - 19:22

The Beginning




11H42. Tiziano étouffa un énième bâillement en regardant sa montre et se vautra davantage sur sa table, empiétant sur les feuilles de son voisin de table qui semblait regretter d’avoir cédé à la tentation de la dernière rangée. Le jeune italien fit semblant d’ignorer ses soupirs excédés et jeta un regard vitreux à son professeur de français qui continuait de s’enflammer sur un quelconque poète d’une quelconque époque lointaine. Il se saisit de sa règle et s’en servit comme d’un arc pour tenter de jeter encore quelques minuscules boulettes de papier dans les cheveux d’Imanita, assise à la première table comme d’habitude. Surestimant sans doutes ses capacités, Tiziano n’arrivait qu’à former un tas conséquent de boulettes de papier sur la table de Ciane et de Yukinari qui ne semblaient pas s’en formaliser.

Et pour cause, la jeune fille semblait mettre un point d’honneur à concentrer toute son attention sur une délicate tâche, à savoir l’application de son nouveau vernis à ongles noir qui donnait la touche finale à son très récent look gothique. Quant à Yukinari, il ne faisait aucun doute pour tout observateur extérieur qu’il buvait littéralement les paroles de son professeur, à tel point qu’il n’était plus assis que sur le bord de sa chaise, dans un manœuvre inconsciente de se rapprocher au maximum d’une telle source de savoir.

Cependant, si cet observateur extérieur avait pris la peine de jeter un coup d’œil à Imanita, il aurait vite compris que contrairement à cette dernière, l’intérêt du jeune Yukinari était loin d’être académique. Car si la jeune fille semblait elle aussi subjuguée par les paroles du charmant professeur, elle n’en oubliait pas moins de prendre frénétiquement des notes de tout ce qui lui semblait important, ne regardant son professeur que pour affirmer l’une de ses hypothèses, tandis que le cadet des Smith laissait son regard s’attarder longuement sur les lèvres de son vis-à-vis, les yeux dans le vague.

La sonnerie retentit, faisant sursauter Yukinari, tandis qu’Imanita se précipitait vers le professeur pour le bombarder de questions. Ciane leur jeta un regard dédaigneux à tous les deux, sans faire mine de bouger (son vernis n’étant pas encore sec), tandis que les autres eleves se bousculaient dans un joyeux brouhaha vers la porte de sortie, Tiziano à leur tête.


***************************



- Passionnant ce cours, hein Yukinari ? demanda Imanita en s'installant sur la dernière chaise libre à coté de son ami, tandis que Ciane s’apprêtait tout juste à y prendre place.
- Bouge toi de là Salama, c’est ma place, ronchonna la jeune gothique en essayant de pousser le plateau de sa camarade.

Ladite Salama leva les yeux au ciel.
- Va voir ailleurs si j’y suis Wilson, ou mieux encore, vas embêter Tiziano au lieu de…
- Putain, arrête tes conneries Imanita !! S’exclama le jeune garçon assis en face d’elle,je t’ai rien fait cette fois !!
La jeune gothique qui sentait l’arrivée d’une des interminables disputes de ses deux camarades alla s’installer un peu plus loin en leur jetant des regards mauvais.
- C’était vraiment pas sympa de ta part Tiziano, ça ne te tuerais pas d’essayer d’être gentil avec elle, reprit posément Imanita en examinant minutieusement la propreté des couverts.

Yukinari s’étrangla face à autant de culot, et la jeune fille sembla se souvenir de son existence. Avec un sourire éclatant, elle se tourna vers lui et posant sa main sur son bras, elle murmura sur le ton de la confidence :
- Qu’est-ce qu’on disait, déjà ? Ah oui, le cours de français… Quand je me suis retournée et que j’ai vu que tu avais cet air inspiré, ça m’a tellement… comment dire… j’ai senti, non j’ai su que toi et moi, on était sur la même longueur d’onde, tu comprends ?

Venant de la part d’une fille qui avait passé les trois premières années de sa vie à lui arracher les cheveux à la moindre occasion, les trois années suivantes à le pousser de la balançoire -et à lui jeter des poignées entières de sable dans les yeux dés qu’il mettait les pieds dans le bac à sable-, les trois d’après à jeter systématiquement par la fenêtre tous ses nouveaux jouets, et les quatre dernières années à le soumettre à ses divers caprices, cette réplique était pour le moins surprenante.
Aussi Yukinari resta muet, attendant le grand éclat de rire qui signifiait qu’elle venait encore une fois de lui faire une nouvelle blague dont le sens lui échappait. Croisant le regard de son amie, il fut choqué d’y voir une lueur qui n’avait rien de diabolique, et paradoxalement, loin de le rassurer, cela ne fit qu’accentuer sa peur.

- Euh…je ne sais pas, j’ai eu du mal à suivre ce que…, répondit-il prudemment en jetant des regards désespérés à Tiziano, trop occupé à projeter des cuillères entières de purée sur Ciane qui ne se laissait pas faire.
- C’est pas grave, l’interrompit-elle en se rapprochant encore plus, je passerais chez toi après les cours, et je t’expliquerai tout… Je te laisserais même regarder mes notes, ajouta t-elle avec une moue qui se voulait sans doute suggestive.

Tiziano les regarda d’un un air perplexe, la bouche entrouverte, sa cuillère pleine de purée brandie en l’air, se demandant sans doute ce qui venait de se passer et s’il n’avait pas raté quelque chose de capital. Une grosse quantité de purée vint s’écraser sur le visage du jeune garçon pour récompenser ce moment d’inattention, et les mots « Yeaaaahh, dans ta tronche gros con !! » résonnèrent nettement dans toute la cantine. Tous les eleves présents dans la salle éclatèrent de rire.
- J’aurais dû m’en douter… Suivez moi, monsieur Catalano, dit la voix du proviseur au milieu de la cohue. Vous aussi, mademoiselle Wilson.
Imanita laissa échapper un rire cristallin, se leva en époussetant la jupe de son uniforme et déposa un rapide baiser sur la joue de son ami.
- A tout à l’heure, Yukinari.
Atterré, le jeune garçon ne bougea pas d’un pouce, arborant sans s’en rendre compte la même expression choquée que celle de Tiziano, quelques minutes plus tôt.



***********************



Debout au milieu du bureau du proviseur, Ciane était manifestement gênée à l’idée de se faire réprimander, alors que tout dans l’attitude de son camarade démontrait qu’il était un habitué des lieux.
- Mademoiselle Wilson, auriez-vous une explication à me fournir à propos de cet incident ?
- Pourquoi moi ? s’exclama t-elle révoltée. C’est lui qui a commencé !!
Le proviseur poussa un profond soupir.
- Et il ne vous est pas venu à l’idée d’en avertir simplement quelqu’un au lieu de faire de notre cantine un champ de bataille ?

Ciane le regarda comme s’il était fou. De toute évidence, il ne semblait pas comprendre qu’au collège, les problèmes ne se réglaient pas de la même manière que dans les classes de maternelle. Ne recevant pas de réponse, l’adulte se tourna d’un air las vers Tiziano qui semblait s’ennuyer plus qu’autre chose.
- Et vous monsieur Catalano, pourquoi avoir provoqué votre camarade ?
- Mais je ne l’ai pas provoqué !! Elle avait l’air de s’ennuyer et j’ai essayé de la distraire, c’est tout, affirma le jeune garçon avec mauvaise foi. (oui, il a commencé jeune -_-)
Ciane lui jetait des regards noirs, tandis que le proviseur essayait de trouver les bons mots pour raisonner Tiziano. Au bout de quelques instants il y renonça :

- Vous avez tous les deux quatre heures de colle cet après-midi… Vos résultats sont très décevants en français, vous en profiterez pour essayer de vous remettre à niveau. Je vérifierais personnellement que le travail a été fait correctement. L’accès à la cantine vous est également interdit pour une durée d’un mois à partir de demain. Naturellement, vos parents et sœur vont être avertis de cette sanction et de ses raisons… Vous pouvez disposer jeune gens.

Ciane sortit précipitamment en se retenant de claquer la porte, alors que Tiziano restait planté en face de son interlocuteur, un sourire d’excuse sur les lèvres.
- Oui, monsieur Catalano ?
- Vous pourriez éviter d’en parler à ma sœur ? Elle va encore crier et me priver de télé pendant une semaine, et j’attend depuis longtemps cette émission géniale « 1001 farces à…
Tiziano s’interrompit brusquement, se rendant compte de son erreur.
- Je pense que vous avez bien assez d’imagination comme ça. A plus tard monsieur Catalano.


***********************



- Putain, j’en peux plus ! s’exclama Tiziano pour la dixième fois en moins d’une demi-heure.
Il regarda vers la fenêtre d’un air envieux les derniers retardataires qui flânaient devant la porte du collège, tandis qu’il etait cloîtré dans cette salle de cours, à se coltiner une masse considérable de travail, et avec pour seule compagnie une Ciane encore plus grincheuse que d’habitude.
- Ferme-la Catalano !! J’ai déjà du mal à me concentrer sans qu’un imbécile vienne en plus me casser les oreilles !!
Tiziano ne répliqua pas, ce qui fit froncer les sourcils de la jeune fille. Elle se pencha légèrement pour le regarder et vit qu’il etait visiblement en proie à un combat intérieur des plus intenses.


- Je m’en fous, je vais le faire, dit-il d’un ton decidé en sortant son téléphone de sa poche.
- Qu’est-ce que tu vas faire ? demanda Ciane, vaguement intéressée.
- Ca se voit non ? J’appelle Ima pour lui demander de me tirer de cette galère.
Ciane éclata de rire.
- Ok vas-y fais-le, si tu veux vendre ton âme au diable pour un pauvre devoir de français, je vais pas t’en empêcher.
- T’as raison, mais bon…
- Tiens donc, tout d’un coup le fait que je sois une foutue intello prétentieuse t’arrange bien, c’est intéressant…, fit Ciane dans une imitation parfaite d’Imanita.


Tiziano reposa son téléphone en souriant.
- Si je lui demande de m’aider, je vais passer ma vie à l’entendre me dire que je ne suis qu’un idiot sans cervelle, hein ?
- Mouais… En même temps elle aura peut-être pas tort sur ce point, le taquina Ciane. Elle va jamais arrêter de te rappeler le jour où elle t’a sauvé la peau et rien de ce que tu feras pour elle ne vaudra cette énorme faveur.
Le sourire de Tiziano s’élargit encore plus et il répliqua :
- Et dans pas longtemps, elle repetera à tout bout de champ qu’elle a tout fait pour que je ne refasse pas encore mon année.
- Tu as tout compris, se réjouit Ciane.
Le jeune italien l’observa attentivement.
- Toi t’aimes pas beaucoup Ima, on dirait.
- Ben pas plus que toi, j’imagine…
-J’ai jamais dit que je l’aimais pas, mais on est pas super proches quoi,… juste voisins.


Ciane haussa les épaules et tourna distraitement les pages de son livre.
- C’est ma voisine aussi, ça m’empêche pas de dire clairement que je ne l’aime pas.
- Y a une raison, non ?
- J’aime pas qu’on me regarde de haut, et elle est plutot douée à ce petit jeu…
Ce fut au tour de Tiziano de hausser les épaules.
- Elle fait tout le temps ça, faut pas le prendre pour toi… elle m’a même dit d’être plus sympa avec toi tout à l’heure.
Ciane le dévisagea, incrédule.

- Elle est tordue comme fille !!
- On s’y habitue vite tu vas voir, répondit-il en jetant ses livres dans son sac.
- Tu fais quoi là ?
- Je me tire d’ici, j’arriverais à rien avec ce devoir et j’ai pas envie de perdre mon temps dans une foutue salle de classe. Tu viens ?
- Non, je vais quand même essayer de faire quelque chose.
- A plus alors.
- Tiziano ? l’interpella t-elle alors qu’il ouvrait la porte. J’organise une petite fête samedi pour mes quatorze ans, si tu veux venir… Et dis à Ima qu’elle est invitée aussi tant qu’à faire.
- J’ai hâte d’y être, et je suis sûr qu’Ima aussi.


**************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Lun 17 Aoû - 19:23

La mère de Yukinari ne sursauta même pas quand la voix stridente d’Imanita résonna dans toute la maison :
- Pour l’amour du ciel Catalano, lâche moi avec cette fichue histoire d’anniversaire j’en ai rien à faire !! Et sors de cette chambre, on essaie de travailler, nous !!
- Non mais tu peux rester, moi ça me dérange pas, dit précipitamment Yukinari qui s’était senti un peu moins en danger quand son ami avait débarqué dix minutes après l’arrivée d’Imanita.
La jeune fille le foudroya du regard et il fit semblant de regarder ailleurs pour éviter la confrontation.
- Très bien, je descends me prendre quelque chose à boire et quand je remonterai tu ferais mieux d’être parti Catalano.

Imanita claqua la porte en sortant, et Tiziano jeta un regard interrogateur à son ami.
- Il se passe quoi là ?
- Chais pas, Ima est bizarre…
- Ouais, je sais comment elle est, je te demande pourquoi elle veut à tout prix me mettre dehors… Il se passe quoi entre vous deux? demanda Tiziano d’une voix taquine.
- Mais rien du tout, je crois qu’elle fait un nouveau caprice et qu’elle veut qu’il se passe quelque chose, mais je veux pas savoir quoi !!
Tiziano éclata de rire.
- Putain, la chance que tu as Yuki !! Bon c’est vrai qu’elle a un sale caractère, mais quand même elle est vachement bo…
- Je suis gay, énonça Yukinari de but en blanc.

Son ami se figea un instant, puis fronça légèrement les sourcils, signe d’intense réflexion chez lui.
- Tu veux dire comme ces mecs qui sont attirés par d’autres mecs ?
- Euh… oui, c’est un peu le principe…
- Et pas du tout par les filles ?
- Nope…
- Aucune fille, t’es sur?
- Non Tiz, s’impatienta Yukinari, aucune fille !!
- Ok alors… Euh c’est très bien, félicitations,… Enfin non, c’est pas ce que je voulais dire, mais euh…tant mieux pour toi, les filles sont trop compliquées !!

Yukinari poussa un soupir de soulagement.
- Content que tu le prennes comme ça… mais Ima va me tuer, me découper en morceaux et se débrouiller pour qu’on serve ça à la cantine.
Tiziano préféra ne pas commenter, et ils restèrent silencieux quelques secondes. La porte s’ouvrit et Imanita apparut, un soda à la main, la mine franchement ennuyée de trouver Tiziano là où elle l’avait laissé.

- Bon très bien, c’est moi qui vais m’en aller, mais tu es vraiment lourd Catalano, c’est ton problème si tu ne veux pas bosser, mais laisse les autres tranquille !!
- Yuki est gay, annonça brusquement le jeune garçon en observant attentivement son amie.
Yukinari eut un hoquet de surprise et jeta un regard effaré à celui qui venait de lâcher la bombe, alors qu’Imanita semblait sur le point d’exploser.
- Alors ça !! S’exclama t-elle en jetant un regard noir à Yukinari. Tu lui as dis en premier ? A lui ? Mais c’est moi ta meilleure amie !!

Les deux garçons se regardèrent interloqués par la tournure que prenait la conversation.
- Ima il est GAY, ça veut dire que les filles le branchent pas… aucune fille, hein.
- Mais je le savais moi qu’il était gay, et merci je sais ce que ça veut dire, mais je m’attendais quand même à ce qu’il m’en parle en premier !!
- Mais tu m’as fait du rentre-dedans !! Intervint Yukinari scandalisé.
- Ne sois pas stupide, j’ai juste essayé de te pousser à bout pour que tu craches le morceau.
- T’es complètement cinglée, tu m’as fait une peur bleue !!
- Sur un autre ton Smith… Je t’avais interdis de me faire des cachotteries, oui ou non ?
Yukinari marmonna quelque chose qui ressemblait vaguement à un « si tu crois que je vais me gener !! », mais heureusement pour lui, Imanita ne semblait pas l’avoir entendu.
- Bon je rentre chez moi, mais crois-moi tu vas en entendre parler, Yukinari Smith.
- Je t’accompagne, dit Tiziano en se levant, faut qu’on parle de l’anniversaire de Ciane.
Imanita leva les yeux au ciel.
- Ca ne m’in-te-re-sse-pas, articula lentement la jeune fille comme si elle avait affaire à quelqu’un de particulièrement attardé. Tu saisis ?
- Mais pourquoi, c’est pas sympa de…
Imanita sortit de la chambre sans faire attention aux jérémiades de Tiziano. Elle dévala les escaliers et arrivée à la porte d’entrée, elle entendit son téléphone sonner :
- Je suis encore chez toi Smith, t’as qu’à descendre les escaliers si tu veux me parler, maugréa t-elle.
- T’es sure de pas vouloir venir ?
- Vous êtes bouchés ou quoi ?
- Si tu viens, je te montre le garçon qui me plait, dit négligemment Yukinari.
- Ca commence à quelle heure ?


*************************



- Ima a une heure de retard, grogna Tiziano en regardant sa montre.
- Elle viendra, assura Yukinari sans quitter Andrew Van de Kamp des yeux.

Ils étaient debout dans un coin de la pièce où une vingtaine d’adolescents se tortillaient au rythme d’une musique beaucoup trop forte. De l’autre coté de la pièce, Andrew s’entretenait aussi avec des amis à lui, croisant brièvement le regard de Yukinari de temps en temps. Ciane vint se joindre à eux, habillée d’une robe verte pour l’occasion, ce qui tranchait radicalement avec son style habituel dont elle n’avait gardé que les ongles et les yeux fardés de noir. Elle arborait un air maussade.
- Ca ne va pas ? demanda Yukinari.
- Quand on est invité à une fête d’anniversaire, on doit pas se pointer les mains vides, non ? Ca serait comme entrer dans un café et ne rien commander !! Les gens sont stupides !!

Mais le jeune garçon ne l’écoutait pas, suivant du regard Andrew qui se dirigeait discrètement vers le jardin avec ses amis.
- Hein ?
- Pffff, rien laisse tomber…Tiens, voilà Imanita.
En effet, la jeune fille se dirigeait vers eux, un petit sourire satisfait aux lèvres.

- Salut les garçons !! Joyeux anniversaire Ciane… C’est drôle, je ne savais pas qu’il y avait un code vestimentaire pour la soirée ...
Ciane lui jeta un regard interrogateur, se doutant qu’elle n’allait pas apprécier l’explication de sa camarade.
- Enfin t’as du courage, j’aurais pas assumé de me déguiser en poivron vert pour mon anniversaire, moi…
- Je le sens pas, murmura Tiziano à son ami qui hocha la tête.
- En tout cas tu assumes très bien le fait d’avoir oublié de mettre un pantalon, répliqua Ciane en faisant référence à la très courte robe d’Imanita.

Yukinari pouffa de rire et reçut aussitôt un coup de coude qui lui coupa le souffle. Imanita grimaça et tourna ostensiblement le dos à sa camarade pour s’adresser à Yukinari :
- Montre-le moi, ordonna t-elle en tirant un peu sur sa robe.
Ciane sourit et s’éclipsa, contente de cette première victoire sur Imanita.
- Il est dans le jardin, tu le verras après.
- Moi je veux le voir tout de suite, répliqua t-elle d’un ton capricieux que le jeune garçon ne connaissait que trop bien.
- Bon d’accord, viens on y va…
- Non attends…
Yukinari soupira bruyamment.

- Quoi encore ?
- Je ne savais pas que le grand frère de Ciane serait là…, souffla t-elle, intimidée.
- Pourquoi, tu te serais habillée plus court si tu l’avais su ? demanda Tiziano d’un ton sarcastique.
- De quoi je me mêle? T’es pas mon père quand même !!
- Tiens, voilà Andrew qui revient, lança nonchalamment Yukinari tandis que ses deux amis continuaient à se lancer des piques.
- Qu’est ce que tu veux dire par là Catalano ? Est-ce que tu insinues que… Quoi, Andrew Van de Kamp ? C’est vrai qu’il est craquant, très bon choix, approuva Imanita. Peut-être pas autant que Loïc, mais il est vraiment mignon.
- Faudrait te décider, ironisa Tiziano.
- Arrêtez un peu, dit précipitamment Yukinari alors que son amie s’apprêtait à répliquer, de toute façon le frère de Ciane sort avec Corentin Petterson depuis un bon moment, c’est Kawaï qui me l’a dit.
- Pffff c’est pas drôle, on dirait que tous les mecs de Wisteria Lane sont gays, soupira Imanita, déçue.
- Pas moi.
Imanita jaugea Tiziano du regard quelques secondes, puis se retourna vers Yukinari et reprit sur le même ton :
- Pffff c’est pas drôle, on dirait que tous les mecs intéressants de Wisteria Lane sont gays.
- Ciane me fait signe, je reviens, dit Yukinari en s’esquivant, laissant ses amis se regarder en chiens de faïence.

- Je peux rester avec toi ? demanda Yukinari en se pointant devant son hôtesse qui fixait hargneusement les deux personnes qui venaient de franchir la porte sans cadeau dans les mains. Tiz et Ima vont s’entretuer d’un moment à l’autre et j’ai pas envie de recevoir des coups.
- C’est drôle mais je ne me souviens pas les avoir déjà vu faire autre chose que se disputer… dit-elle en se poussant pour lui faire une place sur la marche d’escalier où elle s’était installée.
- Crois-moi, c’est beaucoup moins drôle quand tu te retrouves au milieu… Tu vas vite en avoir assez, tu verras.
- Comment ça ? demanda Ciane en sourcillant.
- Ben maintenant que tu fais partie de la bande, tu vas voir à quel point c’est fatigant…
- Et depuis quand je « fais partie de la bande » ?
- Je ne sais pas moi, mais j’aimerai bien que tu en fasses partie, et Tiz aussi je crois… et puis Ima voudra sûrement t’avoir dans son cercle pour mieux te faire payer la réplique de tout à l’heure !!
Ciane sourit.
- Ca elle peut toujours essayer.

Ils restèrent silencieux pendant un moment, à observer les invités, perdus dans leurs pensées.
- Andrew Van de Kamp, hein ? demanda soudain Ciane d’un ton malicieux.
Yukinari rougit violemment.
-Je ne sais pas si c’est fait exprès, mais t’es loin d’être discret… Rassure-toi, je ne pense pas que ça le dérange plus que ça.
- Qu’est ce que tu en sais ? demanda t-il un peu trop vite.
- Une impression comme ça…
Le jeune garçon ne répondit pas et Ciane préféra changer de sujet.
- Bon, je crois qu’on va pas tarder à servir le gâteau, je vais commencer à avertir les invités. Tu te charges d’Ima et Tiz ?

Yukinari hocha la tête et parcourut la pièce du regard, cherchant à localiser ses deux amis. Ne les voyant pas, il se leva et se mit à leur recherche, d’abord dans la pièce surpeuplée, puis dans le jardin où quelques couples s’étaient retirés. Il monta ensuite à l’étage, pensant que ses amis étaient tout à fait du genre à passer au peigne fin les affaires de Ciane ou de son frère pour préparer un de leurs fameux mauvais coups. Rien de ce coté là non plus. Quand il redescendit, tout le monde s’était réuni dans le salon, et il n’y avait toujours pas la moindre trace de ses deux amis. Peut-être qu’ils ont en eu marre de se disputer et qu’ils sont rentrés chez eux, pensa t-il. Il allait justement laisser tomber quand la lumière émanant de la cuisine retint son attention, et estimant qu’il n’avait rien à perdre, il s’y dirigea.

A peine avait-il fait quelques pas dans la cuisine qu’il s’arrêta, stupéfait du spectacle qui s’offrait à lui.

Assis sur le plan de travail, Imanita et Tiziano s’embrassaient à en perdre haleine, les doigts entrelacés, et à en croire les cheveux défaits d’Imanita, ils avaient commencé depuis déjà un bon moment. Ils ne semblaient cependant pas s’être rendus compte de la présence de leur ami. Se reprenant rapidement, Yukinari allait discrètement battre en retraite quand il se cogna à Ciane qui se tenait derrière lui, les yeux écarquillés de surprise.
- Toi qui trouvais qu’ils ne faisaient que se disputer, t’es servie, chuchota Yukinari, amusé. Viens, on va attendre dehors.
- Tu plaisantes, répliqua t-elle à voix basse, j’ai hâte de voir la tête d’Ima quand elle nous verra.
- Très mauvaise idée, dit-il en essayant de tirer une Ciane peu coopérative hors de la cuisine en faisant le moins de bruit possible

Et merde, pensa Yukinari, alors que ses deux amis se détachaient lentement l’un de l’autre. Il connaissait assez Imanita pour savoir qu’elle allait leur faire payer leur intrusion au centuple. La jeune fille sursauta légèrement en s’apercevant de la présence des deux autres, et si pendant une seconde elle eut l’air complètement perdue, sa réaction ne se fit pas attendre plus longtemps. Une gifle bruyante retentit sur la joue de Tiziano qui semblait encore trop dépassé par les événements.

- Non mais t’es tarée ou quoi ? s’exclama t-il d’une voix un peu enrouée alors que la jeune fille se laissait glisser du plan de travail.
Imanita ne répondit pas, et se dirigea vers la porte de la cuisine d’un air digne, malgré la raideur de ses mouvements.
- Qu’est ce que vous regardez comme ça ? demanda t-elle férocement à ses deux amis qui la suivaient du regard.
Yukinari s’empressa de se décaler pour la laisser sortir tandis que Ciane ne refrénait pas son large sourire mais se retenait visiblement de faire une remarque.

- Eh ben dis donc, ça pour une surprise !!
- Lâche-moi Ciane, j’suis pas d’humeur là, répliqua Tiziano en se touchant la joue.
- D’humeur ou pas, faut qu’on parle petit cachottier, railla Yukinari. Enfin, si je suis toujours vivant après avoir parlé à Ima, bien sur…
Yukinari disparut, et Ciane alla s’asseoir prés de Tiziano qui n’avait pas bougé.

- Qui c’est qui est tout intimidé ? Si c’est pas mignon…, plaisanta Ciane.
- Je suis pas intimidé, mais merde j’ai trop mal !!
- Le prend pas comme ça, on te taquine c’est vrai, mais c’est parce qu’on savait pas ce qu’il y avait entre vous… Et que Ima risque de nous étriper si on s’en prend à elle…Aucun sens de l’humour cette fille, qu’est ce que tu lui trouves ?
- Y a rien entre nous et je lui trouve rien, c’est une cinglée, répondit sombrement Tiziano en fixant la porte.
- Elle est sûrement cinglée ouais… Mais vous étiez quand même en train de vous embrasser.
Tiziano se tourna vers elle, agacé.
- Essaie pas de faire ta psy avec moi, ok ? Ima et moi on est même pas bons amis…
- Pas besoin d’être amis pour faire ce que vous faisiez…
- Et c’est pas à cause d’un putain d’incident comme celui-là que ça va changer, ça veut rien dire, rien du tout !! continua Tiziano sans tenir compte de l’intervention de son amie.

Ciane ne parut pas impressionnée.
- Mon petit doigt me dit que c’est pas fini…
- C’est ça oui, eh ben va causer à ton petit doigt et fiche moi la paix, s’énerva t-il.
La jeune fille ouvrit la bouche pour dire quelque chose, puis remarquant l’expression indéchiffrable de Tiziano, elle y renonça. Ils restèrent silencieux un long moment, puis Ciane redescendit sans un mot et se dirigea à son tour vers la porte. Une fois arrivée au seuil, elle se retourna :
- Tu dis ce que tu veux Tiz, c’était quand même votre premier baiser à tous les deux, ça voudra toujours dire quelque chose…
Elle disparut quelques secondes puis repassa la tête par la porte :

- Bon alors tu viens, oui ou non ? On va servir le gâteau.

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Lun 17 Aoû - 20:26

Félicitations ma petite Ima ! Tu as autant de talent que nos 2 auteurs, mais je te l'ai déjà dit.

je dois dire que cette idée était très originale et permets d'éclaircir certaines choses siffle2

J'attends un nouvel OS de ta part avec impatience, tu ne manques clairement pas d'imagination ! Merci encore pour cette bonne séance de rigolade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 18 Aoû - 17:46

Comme j'ai trouvé l'idée d'Ima sympa et original, j'ai un peu poursuivi son histoire de l'adolescence de nos héros. Cette partie est intitulé "du côté des garçons..." vous allez encore dire que je suis macho et que je manque de courtoisie mais bon bon ça marche mieux en commençant par là pour arriver la prochaine fois du "côté des filles..." Alors ne vous inquiètez pas les filles je m'occuperai de votre cas très vite à moins que la plumes vous démange et que l'une de vous deux se lance dans la suite! Enfin voilà à vous de lire, ce n'est pas aussi bon et génial que l'épisode d'Ima, c'est certainement moins drôle aussi mais j'ai pensé que les choses auraient pu se dérouler comme ça ce qui expliquerait certaines réactions de nos persos actuels...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 18 Aoû - 17:47

Du côté des garçons…

Yukinari se sentait contrarié rapport à la façon dont Imanita avait traité Tiziano. Certes, Ima était son amie d’enfance, il partageait tout avec elle, mais… vu comment elle embrassait tiziano celui-ci ne l’avait sûrement pas forcée. Donc la gifle, il ne l’avait pas mérité. Pourquoi Yukinari se torturait-il l’esprit avec les soucis de ses amis ? Il était fait comme ça et personne ne pouvait le changer. Après tout Ima et Tiz avaient l’habitude de jouer à se disputer, à se chamailler, à se jeter des piques à celui ou celle qui serait le plus méchant, le plus sadique. Mais là ils y avaient été un peu fort. Pour épater les autres comme d’habitude, se faire remarquer comme d’habitude sauf que cette fois un truc clochait. Ima avait giflé Tiziano pour ne pas perdre la face, puis elle était rentrée chez elle. Cette fête ne l’avait jamais emballée mais elle n’était pas du genre à se barrer comme ça et Tiziano traînait dehors avec quelques potes à lui, le genre de mecs que Yukinari détestaient, macho grossiers, vulgaires, buveurs de bière et fumeurs de chit. Il se demandait parfois ce qu’il avait à traîner avec eux. Sur le pas de la porte, Yukinari les observait. Il repensa à son secret… ce secret qu’il avait enfin partagé avec ces deux amis. Il savait que Tiziano ne tiendrait pas sa langue, bientôt tout le lycée allait être au courant et Yuki n’aurait plus qu’à se cacher chez lui pour le reste de sa vie, la tête enfoui à six pieds sous terre… Il se détesté à se faire du souci pour Tiziano. Certes, il le conaissait depuis toujours, il était son ami mais après tout si lui venait de lui prouver son amitié en lui confiant son secret, Tiziano de son côté ne lui avait jamais prouvé son amitié, genre amis comme des frères, une amitié indestructible. Peu importe, il avait Ima pour parler, se confier, et maintenant discuter des garçons les plus mignons du lycée ou du quartier. Quant Andrew Van de kamp, sorti avec un pote à lui, il s’arrêta à la hauteur de Yukinari.
- Ho Yuki, la fête est à l’intérieur, pas ici devant la porte ! lança-t-il en s’esclaffa.
Yukinari haussa les épaules sans pouvoir détourner son regard des yeux d’Andrew ce que ne manquèrent pas de remarquer les gros lourdeaux qui blaguer plus loin avec Tiziano.
- Tu as raison, reprit Andrew. Elle est trop nulle cette teuf. Elle ne serait pas un peu du genre coincée ta copine là Ciane, avec cette robe pourrie style géant vert ? Laisse tomber nous on se casse. Salut Yuk’. Par contre, souffla-t-il à son oreille avec un clin d’œil, son frangin est super canon !
Sous le charme du jeune Van de Kamp, Yukinari n’émit aucun commentaire, il le contempla s’éloigner dans la nuit, réfréna ses pulsions qui le poussaient à le suivre, se jeter sur lui, rouler dans l’herbe… une tape virile sur l’épaule le fit sursauter et sortir de ses rêves…
- Alors chochote… tu regrette que Van de kamp ne soit pas un pédé comme toi, s’écria un pote à Tiziano.
Les larmes montèrent aux yeux de Yukinari, pas pour l’insulte pour la traîtrise impardonnable de Tiziano.
- T’es content de raconter à tes potes ce que je t’ai avoué dans la confidence…, lui reprocha-t-il.
- Oh pauvre petite cocote… fit un autre garçon en passant un main dans le scheveux de Yuki.
L’adolescent détourna la tête.
- Tu le touches pas, compris ? intervint Tiziano.
- Ho là… Je ne savais pas que t’étais en couple avec ce pédé, renchérit le pote.
- Si tu le traites encore une fois de pédé je te colle mon poing dans la tronche, menaça Tiziano.
- Hou là j’ai peur. Tiziano le coureur de jupons défend les pédés.
Tiziano lui décocha un coup de poing dans la mâchoire, l’autre tomba en la renverse et Tiziano se jeta sur lui, lui serra la gorge pour le maintenir au sol.
- Maintenant tu vas demander pardon à Yuki sinon je t’éclate !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 18 Aoû - 17:48

Mais les autres se jetèrent sur Tiziano, à quatre contre lui seul, il ne fit pas le poids longtemps. Yukinari attrapa le couvercle d’une poubelle et cogna l’un des mecs violemment.
- Ho mais c’est qu’il frapperait ! s’écria-t-il juste avant que Yukinari lui décoche un coup de poing lui cassant deux dents.
Puis il se jeta dans la bagarre… Une minute plus tard, tout dégénéra et ce fut une bagarre générale. Ciane fut horrifiée quand elle arriva dans le jardin.
- Ils ont l’air sympas des deux copains, Yuki et Tiz’, c’est ça ? demanda Loïc.
- Je me souviendrai de mes quatorze ans, soupira Ciane en voyant Yukinari s’acharna sur un pauvre type et se prendre quelques baignes, lui aussi.
- Bon je sais comment mettre fin à ce pugilat, conclut Loïc.
- Tu ne vas pas te battre toi aussi ? s’inquiéta Ciane.
- Non.
- Si tu appelles la police, les parents vont nous pourrir et on ne pourra plus jamais organiser de fête.
- J’ai une bien meilleure idée…
Loïc alla allumer le système automatique d’arrosage du jardin à pleine puissance, un véritable gésère d’eau s’abattit sur les combattants qui se dispersèrent rapidement.
Yukinari et Tiziano rentrèrent ensemble à Wisteria Lane.
- T’as une sale tête, dit Tiziano.
- Parce que tu crois que la tienne est mieux ?
- Non, admit-il en souriant.
- J’espère que mes parents dorment, dit Yukinari.
- Moi je suis sûr que ma sœur va me tomber dessus, j’ai l’impression qu’elle un comme un sixième sens quand je fais une connerie elle le sait d’avance.
- Elle peut pas vraiment se tromper avec toi… niveau connerie.
- T’as raison, je les collectionne. Bon je vais affronter ma sorcière de sœur.
- Merci.
- De quoi ? J’ai juste remis à leur place quatre gros nases…
- Oui… Oublie ce que je viens de dire… Bonne nuit.
- Buona notte à toi aussi mon pote, fit Tiziano en s’éloignant la tête basse comme un condamné devant son juge.
Ce que Yukinari appréhendait allait se produire. Sa mère était devant la télé quand il rentra. Il essaya de se faufiler discrètement dans l’escalier mais impossible d’échapper à la vigilance maternelle.
- Tu rentres bien tôt mon poussin.
Les autres mères reproches à leur garçon de rentrer trop tard, pas la mère de Yukinari. A ses yeux son fils un peu trop renfermé sur lui-même ne profitait pas assez de sa jeunesse.
- Arrête de m’appeler mon poussin.
- Mais… Qu’est ce qui t’es arrivé ? Viens ici à la lumière, tourne toi vers moi. Mais tu t’es battu ! s’exclama-t-elle comme si elle venait de remporter un trophée en examinant le sang qui coulait du nez de son fils et son œil au beurre noir. J’espère que tu leur as mis la pâtée !
- C’est bon maman, lâche moi. Je vais me coucher.
- Tu as passé une sale soirée ?
- Non, j’ai passé une excellente soirée, avoua-t-il en souriant.
Il s’enferma dans la salle de bain. La réaction de s amère prouvait qu’elle n’accepterait pas facilement d’avoir un deuxième fils gay. Son père et elle comptaient sur lui pour leur faire des petits enfants, un beau mariage et tout le bins. Ce soir il s’en foutait. Il avait vu une petite étincelle dans les yeux d’Andrew quand leurs regards s’étaient rencontrés et Tiziano lui avait prouvé d’une manière fracassante son amitié. Désormais, il savait que dans les moments difficiles il pourrait compter sur lui et en observant son visage tuméfié dans la glace, il jura que jusqu’à sa mort il serait là aussi pour toujours aider Tiziano dans les moments difficiles.

Tiziano était un calculateur né… quand il s’agissait de manipuler les autres, de jouer les durs, ou de remettre ses amis à leur place surtout Imanita. Sauf que ce soir, c’est elle qui l’avait vexé et il n’était pas prêt de lui pardonner ça. Elle allait le lui payer très cher. Il connaissait aussi par cœur sa sœur. Elle était dans le couloir à l’attendre quand il passa la porte.
- T’as vu l’heure ? cracha-t-elle pour l’accueillir.
- 23heures… c’est pas tard.
- Le principal m’a convoqué une fois de plus demain matin. Désormais tu rentres directement après les cours… mais c’est pas vrai ! s’offusqua-t-elle en faisant un signe de croix en découvrant la lèvre fendu de son frère et sa joue tuméfiée. Tu t’es battu !
- C’est bon. J’ai passé une soirée horrible alors lâche moi.
- Monte dans ta chambre je vais te soigner et tu va stout me raconter. Celui qui t’a fait ça va le regretter crois-moi, menaça Saraluna oubliant comme toujours les bonnes manières catholiques de bonne chrétienne à l’égard de ceux qui s’en prennent à son frère ou sa sœur.
- Ne te mêle pas de mes affaires.
- Ecoute moi : même si tu méritais une bonne correction je suis la seule à te punir, personne d’autre n’a le droit de lever la main sur toi.
Elle l’obligea à s’allonger sur son lit, nettoya les plaies avec soin, lui ôta sa chemisette déchirée. Avant qu’elle n’eut fini de le soigner, il fit semblant de dormir pour s’en débarrasser au plus vite. Elle l’observa, le visage propre en train de dormir paisiblement, déposa délicatement un baiser sur son torse, éteignit la lumière et referma doucement la porte derrière elle. Aussitôt, Tiziano ouvrit les yeux, il n’avait pas sommeil. Il se mit à penser à Imanita. Une partie de lui la détestait et une autre partie lui pardonnait son geste. Il se souvint de ces longues minutes durant lesquelles elle s’était laissé embrasser… ce long baiser avait un goût de bonbon à la fraise, de moelleux au chocolat, d’une douceur magique. Mais elle n’avait pas le courage d’assumer ses actes. Il ouvrit son portable, chercha la photo d’ima prise à son insu, qu’il gardait en permanence sur son écran, la contempla un long moment, passa ses doigts sur son visage puis, l’autre part de lui prit le dessus, il effaça la photo, jeta violemment le portable contre le mur et se cacha la tête dans l’oreiller.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 18 Aoû - 20:51

Je suis positivement surprise!! heureux

Bon c'est vrai que le Tiz' bagarreur qui se crée ses propres ennuis ne m'etonne pas plus que ça, mais c'est idée originale pour marquer le debut de son amitié avec le poussin Smith -_-
Merci pour ce petit moment de lecture totalement inattendu, ça le rend encore plus appreciable ^^[

Vivement la suite!!!


EDIT: Malgré le petit truc que je viens d'ecrire, je tiens à ce que tu ecrives ta suite de ton coté, ça ne peut faire que du bien -_-


Dernière édition par Imanita le Mer 19 Aoû - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mer 19 Aoû - 0:28

Du coté des filles :

Quand Imanita arriva chez elle ce soir-là, la maison était plongée dans l’obscurité. Pour la première fois de sa vie, elle fut presque contente de trouver l’un de ces mots que sa mère avait pris l’habitude de lui laisser avant de disparaître pendant plusieurs jours pour l’une de ses très nombreuses conférences. Elle jeta un regard distrait au mot en question sans vraiment en saisir le sens avant de monter dans sa chambre. Elle franchit les quelques pas qui la séparaient de son lit et s’y laissa tomber, encore toute habillée, sans prendre la peine d’allumer la lumière. Elle ferma les yeux, espérant faire disparaître cette soirée de sa tête, mais en vain. Elle se revoyait embrassant Tiziano Catalano, encore et encore…


Flash-back :

Sans s’en rendre compte, Imanita et Tiziano s’étaient progressivement dirigés vers la cuisine qui avait l’avantage d’être beaucoup moins bruyante que le salon, ce qui leur permettait de continuer à se disputer sans que leurs arguments ne soient perdus dans la cohue ambiante.
- … Mais je m’en balance de ce que tu penses Catalano !! cria Imanita en s’installant rageusement sur le plan de travail de la cuisine, j’ai pas de conseils à recevoir d’un mec comme toi !!
- Ah ouais ? Eh ben je te le dis quand même, répliqua t-il sur le même ton en s’asseyant à son tour, c’est pas en t’habillant comme…
- Comme quoi, Tiziano ? Comme QUOI ?
Le jeune garçon resta silencieux et Imanita soupira.
- Laisse tomber ok ? demanda t-elle d’une voix étrangement lasse, j’ai aucune envie d’en parler et surtout pas avec toi, va t’amuser ailleurs et fiche moi la paix.
- Tu restes ici ?
- Yep, j’ai envie de m’empiffrer de chocolat, dit-elle en tendant le bras vers une boite à peine entamée deposée un peu plus loin.
- Hey c’est pas juste, c’est pour tout le monde ce chocolat, moi aussi j’en veux !! s’exclama Tiziano.
- Pas question tu dégages, je l’ai vu, il est à moi !!
La jeune fille ouvrit la boite et en sortit un bout de chocolat qui passa narquoisement sous le nez de Tiziano avant de finir sa course dans sa bouche.
- Allez Ima, sois sympa…
- Non, t’as qu’à prendre ces bonbons degueu à la fraise, repliqua t-elle en poussant un enorme saladier rempli de friandises vers son ami.
- Mais j’en veux pas moi, de ces conneries !!
Il eut un geste brusque qui renversa la moitié du contenu du saladier sur Imanita, tachant par endroits sa robe. Furieuse, elle en saisit une poignée et la lui jeta au visage.
- Putain Salama, tu m’as crevé un œil !!!
- Ma robe vaut beaucoup plus cher de toute façon, et elle est foutue !
Inquiète du silence de son vis-à-vis qui continuait à se tenir l’œil, elle s’approcha et lui fit enlever la main du visage, la remplaçant par la sienne sur sa joue pour mieux examiner son œil.
- N’importe quoi, t’as rien du tout espèce de petit pleurni…

Elle s’interrompit en se rendant soudain compte de leur proximité, et retira doucement sa main. Quelque chose avait changé dans le regard de Tiziano, et elle se sentit troublée comme jamais auparavant. Tellement troublée qu’elle ne vit pas le visage de Tiziano s’approcher dangereusement du sien avant de s’arrêter à quelques centimètres. Elle retint son souffle un instant, son regard passa inconsciemment des yeux de Tiziano à sa bouche et elle se mordit légèrement la lèvre inférieure, avant de recroiser le regard de son ami. Tiziano sembla considérer cela comme une invitation car sans plus d’hésitation, sa main glissa jusqu'à la nuque d’Imanita, et la rapprochant doucement de lui, il l’embrassa.
Fin du Flash-back


Oui, ils s’étaient embrassés une fois, et alors ? Bon d’accord, peut-être pas une seule fois, mais ça ne changeait rien, ça ne voulait absolument rien dire. Elle était seulement nerveuse parce qu’ils avaient été surpris par Yuki et Ciane. Pas de quoi en faire toute une histoire, vraiment pas. Il était tout à fait normal que son estomac soit si noué, tout à fait normal que son cœur batte si fort, elle venait tout juste de découvrir quelque chose de nouveau, et le fait que ce soit avec Tiziano n’y était absolument pour rien dans l’histoire. Aucun rapport. Quant à la gifle, il l’avait bien mérité, il avait quand même saccagé sa nouvelle robe !!

Arrête ça, s’ordonna t-elle en passant ses bras autour de son oreiller. Si elle l’avait giflé, c’etait simplement parce qu’elle avait eu trop peur de cette nouvelle facette de Tiziano et de ce qu’elle provoquait en elle, cette gifle avait été une façon de remettre les choses à leur place, pour qu’ils se souviennent tous les deux qu’ils étaient faits pour se disputer et seulement pour ça. Oui décidément, cette gifle valait tous les discours, elle disait clairement que ce baiser n’avait rien changé entre eux… Elle allait devoir s’excuser pour la brutalité du geste, mais ça ne changerait rien quant à son intention. Elle ferma brièvement les yeux, se remémorant cette main sur sa nuque jouant négligemment avec ses cheveux, ces lèvres qu’elle n’aurait jamais cru si douces, si incroyablement habiles…Etait-il possible qu’elle ne soit pas le première ? Elle n’eut pas le temps de se poser plus de questions, son téléphone sonna.
- Je peux parler à la future Mme Catalano s’il vous plait ?
- Très drôle Wilson, qu’est ce que tu veux ?
- Pourquoi tu es partie ? demanda Ciane d’un ton innocent.
- J’étais seulement venue pour que Yuki me montre quelque chose… Qu’est ce que tu veux ?
- Rien… ah si, tu ne devineras jamais ce qui s’est passé !!
- Je t’ecoute…
- Yuk’ et Tiz’ se sont battus !!
- QUOI ?
- Ouais, Yuk’ s’est decouvert un amour caché pour toi, il a provoqué Tiz en duel !!
- Wilson, arrete tes conneries…
- Je rêve ou Tiz t’as mis de vilains mots dans la bouche ? repondit Ciane qui semblait tres amusée par la situation.
- Bon je raccroche, fit Imanita agacée.
- Ok j’arrête, j’ai pas pu m’en empêcher… Non serieux, ils se sont battus avec des mecs super machos qui s’en sont pris à Yuk’.
- N’en dis pas plus, je savais que Tiz’ serait incapable de tenir sa langue !! s’exclama Imanita furieuse.
- Eh, je veux pas de details moi, il fait ce qu’il veut de sa langue, reglez vos problemes tous seuls !!
- Je vois…Bonne nuit Ciane.
- Mouais tu parles d’une bonne nuit, les parents sont pas là et Loïc a invité son pote à venir passer la nuit à la maison… je le sens pas ce mec…
- Viens dormir chez moi alors, je suis seule à la maison, proposa spontanément Imanita. Mais je veux pas entendre un seul mot sur Tiz et moi.
-« Tiz et moi » c’est mignon !!
- C’est oui ou non ?
- Non merci, je te fais pas assez confiance pour dormir chez toi, qui sait ce que tu feras de moi pendant mon sommeil.
Imanita sourit.
- T’as raison de te mefier… Bonne nuit.
- Bonne nuit Salama, rêve pas trop de Tiz surtout !!

La jeune fille se pelotonna dans son lit, et resserant davantage son etreinte sur son oreiller, elle ferma les yeux alors que des dizaines de scenarios de Tiziano embrassant d’autres filles avec autant de ferveur lui envahissaient l’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mer 19 Aoû - 0:59

Rooo vous êtes brillant tous les deux wub1
C'est tout simplement génial et une très bonne idée ! Grâce à ça on va peut-être connaitre un peu plus en détail la personnalité, ou du moins comment elle s'est construite, de nos personnages ! Je vous ai déjà dit que vous étiez brillant? huh
En tout cas merci à vous deux pour ces beaux petits moments d'émotions ^^

Ps : vous devriez co-écrire un épisode moi je dis -_- (non j'arrêterais pas avec ça langue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mer 19 Aoû - 21:45

Oui c'est carrément fabuleux! Je ne regrette pas d'avoir écrit de côté des garçons pour avoir le plaisir ce soir de découvrir ce qui se passe du côté des filles!
Je dois reconnaître pour une fois(!!!), que ton idée de remonter le temps est géniale toujours en se référant au présent de DH, on peut comprendre certains trucs!
Bref je me suis régalé en lisant ton texte.
Je ne regrette pas de t'avoir en quelque sorte provoquée avec mon "côté des garçons" ça t'a inspiré cette suite.... et j'espère que ce n'est pas fini! dry

Avis aux amateurs on irait même jusqu'à lire un texte écrit tout en vert!!!!....
rolleyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mer 19 Aoû - 21:49

J'ai quand meme dit que j'etais curieuse de voir le "du coté des filles" de ton point de vue (macho), ton texte d'hier avait comme un gout d'inachevé -_-
J'attends toujours la suite en tout cas!! siffle2

Moi aussi je suis prete à lire un texte en vert, il n'y a aucun souci à se faire de ce coté là (ben oui , j'aurais qu'a le recopier ailleurs pour epargner mes pauvres yeux -_- )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Jeu 20 Aoû - 15:13

Vous êtes géniaux tous les 2 !

J'adore ces petits préludes qui nous expliquent bien des choses sur le comportement actuel de chacun !
Je pense qu'on devrait même en faire une mini-série, que vous écrirez à tour de rôle...
pervers1
Continuez à écrire, j'adore wub1


(Et écrivez vite, parce que mon ordi risque de rendre l'âme d'ici très peu de temps, et j'ai pas prévu d'en racheter un ni ce mois-ci, ni le prochain...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 25 Aoû - 18:24

Les rêves du côté des filles…

Le soir de ses 14 ans, Ciane avait passé une soirée d’horreur. Rien ne s’était déroulé comme elle l’avait imaginé. Elle avait espéré se faire enfin des amis dans cette ville où elle venait d’échouer avec sa famille, loin, très loin de l’Australie où elle avait abandonné toutes ses amies et sa passion pour le surf et l’océan… elle pensait que la fête de son anniversaire serait un pont pour lier de nouvelles amitiés. Même les deux seuls garçons avec lesquels elle s’entendait bien, avaient mis le pugilat pendant sa fête. Deux vrais petits merdeux ces deux là comme tous les gamins américains de leur âge. Ici, les jeunes lui paraissaient moins matures qu’en Australie. Heureusement, son grand frère Loïc avait remis un peu d’ordre mais ensuite il avait fallu tout nettoyer et quand Loïc s’était retiré dans sa chambre avec un pote à lui, elle s’était sentie seule, elle avait eu le besoin de parler avec quelqu’un, plus exactement avec une fille à qui se confier. A part, cette Imanita, la pimbêche orgueilleuse de la classe qui prenait tout le monde de haut juste parce qu’elle était la première de la classe, portait des chaussures de grande marque et changeait de sac à main tous les jours tout en se plaisant à rabaisser les autres, elle n’avait sympathiser avec aucune fille. Yukinari Smith lui avait assuré qu’Imanita pourrait devenir sa meilleure amie, elle en doutait. Cependant, ce soir là, la solitude lui pesait trop alors, bien qu’intimidée mais décidée à ne pas se laisser faire, elle avait appelé la pimbêche pour lui demander si elle pouvait dormir chez elle. Après avoir essuyé un refus, Imanita avait accepté. Et après plusieurs remarques désobligeantes, elles avaient enfin discuté de trucs de filles, mode, chaussure, et…. Garçons ! Même si Imanita s’était bien gardée d’évoquer le nom de Tiziano et si Ciane avait pourtant eu envie de la titiller sur le baiser qu’elle avait échangé justement avec le garçon quelques heures plus tôt. Elles s’étaient endormies très tard et de suite, Ciane avait plongé dans un rêve étrange. Elle se trouvait dans un monde magique, à Wisteria Lane tout le monde la regardait bizarrement, parce qu’elle avait la peau verte, les dents vertes, les cheveux verts, les yeux verts (pourtant c’est normal des yeux verts, non ?). Ils étaient tous trop bêtes elle décida de partir loin très loin dans un pays magique fait uniquement de forêts de gigantesques étendues de gazon bien vert, tous les habitants avaient la même peau verte, des haricots géants poussaient partout, l’un d’eux la demanda en mariage au moment où elle reçu un gros coup de coude dans les côtes qui la tira du sommeil alors qu’une voix stridente et désagréable à une heure aussi tôt le matin hurlait, lâche-moi Tiziano, pas devant tout le monde où je te crève un œil avec mes ongles !
- Oh Salama calme-toi faut pas prendre tes rêves pour des réalités, t’es pas encore mariée avec Catalano (une prémonition que lui reprochera quelques années plus tard Imanita au cours du mariage des deux amis) !
Alors que la pimbêche était à califourchon sur elle prête à lui crever les yeux.
- Que fais-tu dans mon lit Wilson avec cette nuisette verte de très mauvais goût ?
- Tu m’as invitée à dormir chez toi pour te tenir compagnie. Je te rappelle que tu as vécu ton premier vrai baiser avec un garçon hier soir.
- Tais-toi, j’essaie oublier ce cauchemar.
- De la manière dont tu étais en train de rêver de lui, je me demande si tu souhaites vraiment l’oublier…
- Je n’ai pas envie de parler de ça. Je vais prendre ma douche…
- Ima, il est sept heures du mat’, on ne s’est pas endormies avant trois heures… on peut encore dormir un moment, non ?
- J’aime me lever tôt et prendre le temps pour me préparer.
- On est samedi t’as un truc important à faire aujourd’hui ?
- Rien de précis mais on ne sait jamais. Finis ta nuit et laisse-moi tranquille.
- Tu vas devenir une femme à la merci de ton mari Salama.
- Ça ne risque pas de se produire.
- Tu crois que Tiziano ou Yukinari tout gay qu’il est se lèvent tôt ? Non, ils flemmardent au lit quoiqu’il arrive, le temps que la sœur de l’un et la mère de l’autre leur prépare leur petit-déjeuner !
- S’ils sont fainéants tant pis pour eux…
- Qu’est ce que tu reproches en fait à Tiziano ? Il est plutôt mignon… Je ne suis pas dans votre lycée depuis longtemps mais j’ai eu le temps de me faire une idée. Tu es la fille sur laquelle louchent tous les garçons mais comme tu es la première de la classe tu les intimides et Tiz’ c’est le mec que toutes les filles voudraient embrasser mais elles n’osent pas l’approcher parce qu’il se la pète un peu trop…
- Excellente analyse mademoiselle la psy. Mais je ne suis pas la fille la plus populaire du lycée.
- Mais la plus canon si. Ce qui prouve que les mecs ont mauvais goût !!!!
- Très drôle Wilson. Je préfère me concentrer sur mes études plutôt que sur les garçons. Tu ferais mieux d’en faire autant.
- Il n’y a pas que les études qui comptent. D’ailleurs, c’est toi qui as embrassé un garçon hier soir.
- Ça ne compte pas.
- Pourquoi ? Il n’y a pas de honte à tomber amoureuse.
- T’es dingue ! Je ne suis pas amoureuse de Catalano. Tu parles d’un cauchemar.
- Alors pourquoi tu criais son nom en dormant ?
- Parce que je voulais le tuer…
- Pourquoi ?
- Tu fais une enquête pour un magazine d’adolescente ?
- Non laisse tomber.
- Catalano est un gros con, il fout rien de l’année et pourtant il se maintient dans la moyenne. S’il se donnait un peu la peine il serait parmi les premiers…
- Tu aimerais te confronter à lui en cours…
- Jamais il ne pourra me battre. Maintenant tu me fatigues Wilson. Enfile cet affreux morceau de tissu vert qui te sert de robe et rentre chez toi. Mes parents vont bientôt rentrer et comme le temps est à l’orage entre eux, je préfère qu’il ne te trouve pas là.

Quelques heures plu tôt…

Embrasser un garçon, c’est un rêve que toutes les filles de 14- 15 ans formulent en permanence. Pas un baiser comme ça, pour faire comme les autres avec un garçon de la classe quand on est enfants, non un vrai baiser qui apporte des sensations inconnues. Et même si elle ne voulait pas se l’avouer et si elle n’avait pas encore compris pourquoi ils s’étaient embrassés aussi…. Tendrement, ce baiser l’avait toute retournée. Elle avait ressenti un instant agréable, une douce sensation dans le bras du plus improbable des garçons : Tiziano Catalano. Elle pourrait se vanter devant toute la classe d’avoir embrasser l’un des garçons les plus convoités du lycée mais elle se garderait bien d’ébruiter l’affaire. D’ailleurs si Ciane ou Yuki tentaient de répéter ce qu’ils avaient disons… cru voir ou comprendre, elle le leur ferait payer. Elle était là comme une idiote, une midinette à se faire des films alors que pour Tiziano elle n’était qu’une conquête de plus à inscrire à son tableau de chasse. Jamais elle ne lui donnerait ce plaisir même si pendant toute la nuit et encore là sous la douche, elle n’avait qu’une envie : recommencer. Elle savait que les garçons du lycée étaient tous attirés par elle, Ciane avait raison, mais elle voulait qu’un garçon s’intéresse à elle pas pour sa beauté physique mais pour sa beauté intérieure. Il n’était donc pas né celui à qui elle offrirait son jardin secret. Entre elle et Tiziano il n’y avait que provocation, manipulation, plans pour en mettre plein la vue aux autres. Et l’un comme l’autre était prêt à tout pour arriver à leurs fins. (Et à cette époque là elle ne savait pas encore à quel point cela était vrai !) Toute la nuit Tiziano avait hanté ses rêves… non plus comme l’ami avec lequel elle s’amuse mais l’amant au bras duquel elle se promène fièrement dans les couloirs du lycée sous les regards envieux des autres. C’était donc cela la sensation que l’on ressentait quand on embrassait un garçon… Elle appréhendait de le revoir lundi au lycée, croiser son regard, comment allait-il réagir, au baiser, à la gifle ? Au moins dans son rêve, l’affaire était réglée, elle l’avait étouffé dans son oreiller et s’était réveillée en sanglots car même s’il se la jouait petit macho, ce qui avait le don de l’énerver, elle ne voulait pas perdre son ami… Tout le problème se trouvait là et elle n’avait pas la solution sinon se plonger dans ses études et reprendre le même comportement vis-à-vis de Tiziano comme si ni ce baiser ni cette gifle n’avait existé…


Dernière édition par tiziano le Mar 25 Aoû - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 25 Aoû - 18:26

Les rêves du côté des garçons…

Si pour les adolescents, les filles représentaient des êtres mystérieux dont ils rêvaient explorer toutes les parties, tous les mystères sans oser trop s’avancer, les garçon étaient mystérieux aussi pur les filles. Par exemple, Imanita était persuadé que Tizano avait déjà embrassé la moitié de jolies filles du lycée mais en réalité ce genre de garçons populaires qui passent leur temps à jouer aux séducteurs sont aussi maladroits, timides, apeurés par l’inconnue… Pour Tiziano aussi ce baiser échangé avec Imanita était le premier même s’il aimait faire croire le contraire. Les filles leur taraudaient l’esprit et pas seulement l’esprit d’ailleurs mais ils avaient d’autres passions comme le sport, le foot, et… ce dont Tiziano avait rêver cette nuit là : un superbe scooter sur lequel il pourrait séduire toutes les filles qu’il veut… sur lequel il pourrait emmener Imanita au lycée. Le booster bleu, flambant neuf, que Saraluna refusait de lui payer. Il avait beau lui assurer qu’il serait mature et prudent au guidon,,. sa sœur ne lui faisait pas confiance, il ne comprenait pas pourquoi !!! Il se voyait déjà en train de débrider le moteur pour rouler le plus vite possible, faire du rodéo entre les voitures, se montrer intrépide aux yeux des filles. Au lieu de ça, Saraluna l’avait inscrit au catéchisme, pour lui faire entrer dans le crâne de belles choses saines. Tous les samedis matin. Alors qu’il rêvait au guidon de son booster, Saraluna entra dans la chambre, ouvrit la fenêtre, les volets, le froid le réveilla soudainement, sa sœur souleva la couette, l’envoya par terre pour qu’il ne puisse pas se blottir dedans plus longtemps, elle le tira par le bras le poussa dans la salle de bain puis sous la douche.
- Dans 10 minutes, je t’attends pour le petit-déjeuner. A 9 heures je t’emmène à l’église avec Sayla. Alors ne traîne pas.
Encore tout en dormi, il fit couler l’eau tiède sur lui, et après un moment s’aperçut qu’il n’avait même pas pris le temps de retirer son caleçon.

Toute la famille était rassemblé : sa mère juste devant lui le regarder droit dans les yeux, à sa droite son père, avec son petit sourire ironique, un peu plus en retrait son frère qui ne la ramenait pas trop mais qui lui, avait eu le courage de l’avouer à ses parents.
- Alors pourquoi tu nous as demandé à tous de nous réunir dans la cuisine ? demanda son père. Qu’as-tu de si important à nous dire.
Yukinari respira à fond, se tritura longuement les mains, il ne savait pas s’il aurait la force de parler. Sa gorge était sèche. Il sentait ses membres tremblaient de toutes parts… il savait qu’il allait détruire les derniers espoirs de ses parents, qu’ils allaient les décevoir, mais il ne pouvait pas vivre la face caché juste pour leur faire plaisir. Il devait mener sa propre vie à lui.
- Tu sais mon chéri ne fais pas durer le suspens, nous savons déjà ce que tu vas nous annonça, le rassura sa mère.
Yukinari se détendit un peu mais la phrase que prononça sa mère ensuite, le refroidit immédiatement.
- Tu vas nous offrir ce que ton frère ne nous donnera jamais. Ce n’est pas pour ça que nous l’aimons plus. Nous l’aimons toujours autant même si je regrette qu’il ne me donnera jamais de petits enfants. Mais toi tu es là n’est ce pas ?
Yukinari se rapetissait sur sa chaise au fur et à mesure. Aurait-il le courage de les décevoir à son tour. S’ils avaient accepté pour Kawaï c’est parce qu’ils avaient mis toute leur confiance en leur deuxième fils.
- Ne me fais pas perdre mon temps plus longtemps parle, insista son père.
Rassemblant tout son courage, Yukinari enlaça la main de la personne qui se trouver à ses côtés, s’humecta un peu les lèvres avec la langue, jeta un regard circulaire dans la pièce. La main chaude dans la sienne le réconforta, lui donna tout le courage pour annoncer cette nouvelle à ses parents, cette nouvelle qui allait sûrement les abattre.
- Et… Bien… Voilà… commença-t-il d’une voix toute tremblante. Nous allons nous marier.
- Bravo ! s’écria sa mère. J’étais sûre que ça arriverait tôt ou tard vous êtes tellement amis depuis toujours, que ça devait arriver.
- Je suis très fier de toi mon fils, articula son père. Je vous souhaite tout le bonheur du monde.
- Tu me fais le plus beau cadeau du monde mon chéri. Dit-elle en déposant un baiser sur le front de son fils, puis elle se tourna et dit à la personne qui se tenait à côté de lui en la prenant dans ses bras :
- Bienvenue dans la famille
Yukinari se tourna pour voir cette image carrément incroyable qui montrait sa mère en train d’enlacer et de féliciter le futur époux de son fils Andrew Van de Kamp. Mais il tomba de sa chaise lorsqu’il découvrit qu’en réalité la personne que sa mère félicitait et dont lui tenait la main était… Imanita.
C’est à ce moment de son rêve que Yukinari se réveilla, les fesses par terre car il était tombé en bas de son lit surpris par l’épilogue de son rêve…

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 25 Aoû - 19:58

Mais euh Tiz', faut nous prevenir à l'avance quand il y a des scenes d'horreur, y a des âmes sensibles dans le coin!! -_- (et quand je dis scene d'horreur je pense au reve de Cic' siffle2 )

A part ça j'ai rien à te reprocher, c'est vraiment bien fait, d'autant plus que c'est pas facile de decrire des rêves qui collent à la situation, donc bravo à toi et merci de jouer le jeu et de nous offrir de bons moments!! -_-

On attend tous avec impatience la suite de Cic'!! bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mar 25 Aoû - 20:10

OMG, tu es un grand malade mistergreen
Imanita et Tiziano face à leurs doutes, Cic' plus vraie que nature ( blue biggrin ) et je comprenais rien pour Yuki mais je vois pourquoi maintenant !
Je vais me répéter, mais I. tu as eu la meilleure idée de l'année de faire cet OS "flashback" ^^ et bravo à toi B. de contribuer à cette idée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mer 26 Aoû - 2:05

Une tres petite suite à la va-vite, je ne suis pas sure que ça soit tres bon, mais j'ai pas grand-chose en tête pour la suite, toute suite ecrite benevolement etant la bienvenue de la part de n'importe lequel d'entre vous -_- Pas de coté des filles et des garçons separés cette fois, j'ai eu du mal -_-



Lundi matin

7h15
Yukinari se réveilla ce matin-là avec cette rare impression de légèreté qui succédait généralement à un beau rêve. Encore dans sa bulle, il ne rechigna même pas quand sa mère débarqua comme un boulet de canon dans sa chambre, sans frapper et en lui criant de se dépêcher. Il sortit son portable de sous son oreiller, regarda l’heure, et s’accorda encore quelques minutes bien au chaud dans son lit, avant l’ultime choc des titans. Il sourit légèrement en repensant à la conversation qu’il avait eu avec Ciane la veille au soir, et pendant laquelle ils s’étaient beaucoup amusés à essayer de deviner les réactions qu’auraient leurs deux amis. La jeune fille avait parié qu’ils s’ignoreraient mutuellement, (« elle l’a quand même giflé, et elle est sûrement pas du genre à aller s’excuser ») mais connaissant Imanita et Tiziano depuis plus longtemps, Yukinari pensait qu’ils allaient continuer à se comporter comme d’habitude, c’est-à-dire à se montrer aussi détestables que possible l’un avec l’autre. Du moins il l’espérait, car il ne voulait pas penser à l’hypothèse de devoir choisir entre sa meilleure amie de toujours et son premier vrai pote, avec lequel il pourrait partager toutes ces choses qu’il n’était pas évident d’aborder avec une fille, aussi proche soit-elle. Il se leva finalement et tambourina à la porte de la salle de bains qu’il partageait avec son frère, se rappelant que Tiziano avait insisté pour qu’ils aillent au lycée ensemble.

Une heure plus tôt dans la maison voisine, Imanita s’était réveillée avec en fond sonore les voix de ses parents qui lui parvenaient du salon et qui avaient sûrement alertées tout le quartier. Elle ferma les yeux un instant, espérant se rendormir pendant encore quelques minutes, mais elle entendit distinctement un vase se briser, pendant que ses parents continuaient à crier de plus belle. Dommage, je l’aimais bien celui-là, pensa t-elle avec flegme en essayant d’ignorer le pincement qui la saisissait à chaque dispute. Sentant la tristesse l’envahir, elle sauta précipitamment de son lit et s’enferma dans sa salle de bains en faisant couler la douche car elle avait découvert que cela avait l’avantage d’étouffer les voix trop stridentes venant du salon. Elle se glissa sous le jet d’eau, et s’interdisant de laisser son esprit divaguer, elle ferma les yeux et passa en revue toutes ses tenues pour trouver celle qui allait convenir pour la journée.

Dans la maison des Catalano, Saraluna avait eu un choc en entrant dans la chambre de son frère. Alors qu’elle s’apprêtait à déployer les grands moyens pour le réveiller comme tous les matins, elle avait eu un hoquet de surprise en se retrouvant nez à nez avec un Tiziano douché, habillé et assis à la fenêtre.
- Tout va bien ? Tu es malade ? demanda t-elle méfiante, en parcourant sa chambre du regard, à la recherche d’un indice.
- Non ça va, j’ai juste faim et…
- Qu’est ce que tu as encore fait ? Dis-le moi, je vais finir par savoir de toute façon et tu seras puni…
- Quoi ? Mais je n’ai…
- Tiz’, je te connais comme si je t’avais fait, tu ne te tiens pas correctement si tu n’as pas fait une grosse bêtise. Dis-moi ce que tu as fait, je vais essayer de ne pas m’énerver, récita t-elle calmement.
- Mais je te dis que j’ai rien fait cette fois !! S’exclama Tiz.
- Comme tu veux, je finirais par le savoir de toute façon, va prendre ton petit-déjeuner.
Tiziano descendit les marches sous le regard suspicieux de sa grande sœur et arrivé à la cuisine, il trouva Sayla en train de se faire des tartines au chocolat (pas de pub, mais on se comprend -_-). Il lui piqua son assiette et s’installa tranquillement en s’assurant de tourner le dos à Saraluna qui continuait à le fixer.
- Hé, elles sont à moi ces tartines !! se plaignit sa petite sœur en essayant de récupérer son assiette.
- Plus maintenant.
- Sayla, si tu me dis ce que ton frère a encore fait, je te laisserai dormir plus tard samedi prochain, dit soudain Saraluna.
La cadette regarda rapidement son frère qui levait les yeux au ciel, agacé par la paranoïa de son aînée.
- Il veut sûrement essayer d’emballer une meuf, laissa tomber Sayla en se faisant de nouvelles tartines.
Tiziano s’étouffa un instant et Saraluna leur jeta à tous deux un regard hagard avant de faire un signe de croix.
- Non mais t’inquiètes c’est pas gagné, c’est un vrai bouffon, tu vas attendre longtemps avant d’être tata !!
- Sayla tu es privée de télévision pendant une semaine, et que je ne t’entende plus parler comme une dépravée. Tiziano sait bien qu’il est beaucoup trop jeune pour avoir des amies, n’est-ce-pas Tizou ?
Ne recevant pas de réponse, Saraluna quitta la pièce en soupirant, décidée à fouiller la chambre de son frère jusqu’à trouver quelque chose qui lui permettrait de le punir suffisamment longtemps pour qu’il ne pense jamais à « emballer une meuf ». Tiziano se leva pour quitter la cuisine, et il avait à peine fait quelques pas qu’il sentit quelque chose ressemblant à une tartine se coller à son pull.
- Putain t’es conne Sayla, c’est un sweat neuf !!!
- Plus maintenant, Tizou, sourit-elle narquoisement.


Ce matin-là contrairement à son habitude, Ciane passa un peu plus de temps que nécessaire devant son armoire. Car look gothique ou pas, elle avait comme toutes les filles cette constante angoisse d’être moins bien habillée que les autres, et depuis sa très récente amitié avec Imanita, il lui semblait impensable de passer pour un paillasson en paradant avec elle dans les couloirs du lycée. Ce qui expliquait le tas de vêtements qui s’accumulaient sur son lit et qui ne semblaient pas avoir trouvé grâce à ses yeux.
Apres beaucoup d’hésitations, elle opta pour son uniforme noir qu’elle agrémenta d’une ultime touche glamour (ça c’est elle qui le dit -_-), à savoir une cravate d’un vert anis, une paire de collants de la même couleur et d’énormes boucles d’oreilles en forme de feuilles d’arbre. Elle se regarda dans la glace, pivota une ou deux fois, apparemment satisfaite du résultat. Ne voulant pas être en retard pour LA confrontation de l’année, elle se précipita vers la cuisine, ouvrit un placard pour en sortir un paquet de biscuits et quitta aussitôt la maison en lançant un « Bye, je suis en retard !! » avant de claquer la porte.
- Il va falloir que tu lui en parles chérie, tout ce vert ça devient une agression visuel, dit le père de Ciane en grimaçant.


Quand Ciane arriva à la porte d’Imanita, elle n’eut même pas le temps de frapper, que celle-ci sortit en refermant rapidement la porte derriere elle pour couvrir les cris qui ne s’etaient pas calmés.
- Oula, ça a l’air d’être chaud chez toi, fit remarquer l’Australienne en jetant des regards curieux par la fenêtre.
- Je ne ferai aucun commentaire sur ta tenue, mais ce n’est ni l’envie ni l’occasion qui manquent, répondit Imanita en faisant semblant de ne pas avoir entendu, et en laissant volontairement son regard s’attarder sur les collants avec un air navré.
- Alors, tu es prête ? demanda Ciane en poursuivant sa marche.
- Oui, je dois dire que j’ai eu un peu de mal pour la conclusion du devoir de français, mais bon je n’ai eu qu’à…
- Ne fais pas l’idiote Salama, je te parle de Tiz’, l’interrompit Ciane en levant les yeux au ciel.
- Quoi, Tiz’ ? On ne va pas en faire tout un fromage, les accidents ça arrive à tout le monde, non ?
- Mais pourquoi tu veux que ce soit un accident ? Qui sait comment ça pourrait se terminer entre vous, ça vaut la peine d’essayer, non ?

Imanita s’arrêta de marcher excédée.
-Ca devient lourd là, je sais ce que je fais et si je dis que c’est un accident c’est que c’est vrai, alors arrête de me rabattre les oreilles avec ça Wilson!! Pour la dernière fois, ce qui s’est passé ce soir-là n’a aucune importance, ça ne change rien du tout pour moi, et aussi parfaite que je puisse être, j’ai fait une erreur mais ça ne se reproduira plus, tu saisis ?
- Tu saisis Wilson ? C’est pourtant pas compliqué, même moi j’ai compris et pourtant j’ai pas entendu toute la conversation, dit tranquillement Tiziano en faisant sursauter les deux filles.
- Salut vous deux ! fit Yukinari d’un air un peu gêné à ses deux amies.
- Vous écoutez les conversations des autres maintenant ? se fâcha Imanita sans pouvoir s’empêcher de rougir.
Tiziano continua à marcher sans faire attention à la remarque de la jeune fille qui le rattrapa, sous les regards attentifs des deux autres qui ne voulaient pour rien au monde interrompre le cours des choses.
- Pour qui tu te prends pour m’ignorer quand je te parle?
- Pour qui tu te prends pour croire que ce que t’as à dire m’intéresse ? répliqua t-il sèchement.
Ils se mesurèrent du regard un instant et se détournèrent au même moment, en entendant Andrew Van de Kamp héler Yukinari qui sembla oublier instantanément leur présence. D’un même mouvement, ils se retournèrent vers Ciane, comme pour lui demander de choisir son camp.
- Arrêtez de me regarder comme ça, je pars au lycée toute seule, vous vous débrouillez avec vos histoires, énonça t-elle dignement en les précédant rapidement.
A peine avait-elle fait quelques pas que Ciane se ravisa et revenant sur ses pas avec un petit sourire d’excuse elle demanda à Imanita :
- Euh… c’est quoi cette histoire de devoir de français à faire ?
- Je te laisserais recopier sur moi à la pause, promit-elle en jubilant. Va devant, je te rejoins.
Ciane soupira de soulagement et reprit sa marche, tandis que la jeune fille se tournait vers Tiziano avec un petit sourire victorieux.
- Un point pour Imanita Salama, zéro pour Tiziano Catalano, souffla t-elle avec une lueur de défi dans les yeux avant de s’éloigner en chantonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: The beginning   Mer 26 Aoû - 2:57

Je lis un peu rapidement et en retard, mais j'avoue qu'avant d'aller me coucher, c'est un vrai bonheur cette petite suite ! (Meme si je n'ai pas des reves aussi farfelus heureusement !)

Je vous remercie tous les 2 d'avoir posté juste avant mon départ, vous êtes géniaux avec R. de nous offrir à tour de rôle autant à lire depuis peu.

Continuez dans ce sens, je veux avoir une montagne d'écrits à lire à mon retour !!
wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The beginning   

Revenir en haut Aller en bas
 

The beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: F&M :: Les épisodes :: 
Off-Shooting
 :: Dialogues
-
News Box !
█ . EPISODE 5.01 EN PREPARATION

...%

█ . BACK FROM THE TRIP,
Par I.


█ . IMANITA - APRES L'AVORTEMENT.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com