AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 4.03 - Just Married (Part 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 20:36



La veille, dans l’après-midi.

Tout le quartier semblait calme cet après-midi là. lorsque Physalis Trachester, et sa fille Hororine était arrivé dans le quartier dans la superbe berline flambante neuve que la mère venait d’acheter, suivies de deux camions de déménagements. Dans un sens, cela était tout à fait normal puisqu’il était pratiquement vide étant donné que tous les habitants du quartier étaient au mariage histoire de voir le désastre que ça pourrait être.
Ce que les deux jeunes filles ne savaient pas
Les deux filles en sortirent, lunettes de soleil bien placé sur le nez, même si le soleil ne donnait pas vraiment.
La mère était une grande femme, de long cheveux blonds (fausse à première vue), très élégante, elle portait une robe de couleur blanche, toute simple mais très élégante, des petits escarpins assortis ainsi qu’à sa main droite, une petite pochette de couleur noire. Elle avait surtout l’air d’être très jeune et au premier abord, si on ne la savait pas mère, on pourrait jurer qu’elle était soeur avec sa fille. Cette dernière était habillé d’une robe également, de couleur jaune, ce qui allait parfaitement avec son teint bronzé, contrairement à sa mère elle était brune, plutôt petite, elle semblait avoir à peine vingt ans.
Elles avaient acheté une très grande maison, voisine de celle des Solis. Probablement l’une des plus grandes maisons du quartier, et également, l’une des plus chères. Apparemment, l’argent n’était pas un problème pour les deux jeunes femmes.
Tandis que les déménageurs commençaient à ouvrir les camions afin de les décharger, Physalis s’approcha de l’un d’eux :
-Très bien, mon cher – elle souleva ses lunettes afin de voir le prénom du jeune homme accroché au niveau de la poitrine sur son uniforme – Tex... pas étonnant qu’avec un prénom comme celui là vous soyez déménageur, marmonna-t-elle avant d’ajouter – vous ferez attention à bien tout emmenez dans chaque pièce et à ne rien cassez quand vous déballerez, vous les déménageurs, vous avez tendance à être maladroits.
-Oui madame, bien madame, répondit le jeune homme ne voulant pas la contredire étant donné qu’elle allait payer une bonne partie de son salaire.
-Mademoiselle, est-ce que je ressemble à une de ses vieilles bourgeoises ridées qui habitent le quartier?

Le jeune homme ne préféra pas répondre et se mit au travail en compagnie de ses collègues tandis que les deux jeunes femmes jetaient un coup d’oeil général au quartier.

-Je sens que l’on va bien se plaire dans ce quartier ma chérie, dit la mère en s’adressant à sa fille.
-Je n’en doute pas une seule seconde, confirma la jeune fille d’un regard appuyé en direction de la maison des Catalano.


« Woo, bombes en vue à quatres heures.
Attention à ne pas être à proximité lorsqu’elles exploseront Wisteria Lane. »


Dernière édition par Yukinari_ le Mar 24 Mar - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 20:37

Lendemain du mariage, en fin de matinée.
Après que le lieutenant Grized est attendu toute la nuit et une bonne partie de la matinée, tout en aidant les gérants à tout ranger, le retour de Brian, en compagnie de Saraluna, au restaurant dans lequel la suite de la cérémonie avait eu lieu, ils s’étaient tout deux rendus, après plusieurs appels infructueux, chez la jeune femme afin d’y attendre le retour du bien aimé de cette dernière.
-Tu es sûr que ça ne te dérange pas si j’attends ici ? Demanda-t-il à son ex.
-Non non ça ira, si ton intervention peut aider Brian avant qu’il ne fasse une bêtise...
-Je l’espère !
-Je comprends pourquoi il avait l’air si préoccupé depuis ce matin, j’aurais dû me douter que c’était important pour qu’il quitte le mariage comme ça.
-Tu ne pouvais pas savoir, personne n’aurait pu, encore moins Brian.
-Tout de même, comment a-t-il pu s’évader d’une prison, ce n’est pas comme si c’était un vulgaire supermarché de quartier.
-Peut-être, mais Corentin est très malin, il a suffit qu’un garde tourne la tête quelques secondes pour qu’il en profite.
-Et c’est bien ça le problème, ces gardes devraient être vigilant en permanence.
-Personne n’est parfait tu sais.
-Tu as sans doute raison, mais en attendant j’espère que Brian ne court aucun danger, ou ce garde aura affaire à moi.
-Ce n’est pas Brian qui me préoccupe le plus.
-Oh ne t’inquiètes pas, Tiziano et Imanita seront dans un avion d’ici quelques heures, ils partent trois semaines en lune de miel.
-Oh bien, une chose de préoccupante en moins. Qu’en est-il du jeune Smith ?
-Je ne sais pas, il était au mariage mais maintenant que tout le monde je suppose qu’il est rentré chez lui.
-Je vais aller vérifier si ça ne te dérange pas, en attendant enferme-toi à double tour, on ne sait jamais.
-Tu crois qu’il s’en prendrait à moi ?
-Je suppose qu’il en veut à son père donc qu’il ferait n’importe quoi pour le blesser, mais ne t’inquiètes pas, je laisse la voiture de police devant, ça devrait le dissuader même si je pense qu’il ne s’aventurerait pas dans ce quartier, surtout en plein jour.
-Bien... mais fais vite, je ne me sens pas à l’aise seule à la maison.

Trois heures plus tôt, dans la résidence Trachester.
Ce fut la première nuit passée pour Physalis et Hororine dans ce nouveau quartier. Elles pensaient qu’il allait être difficile, comme à chaque déménagement de prendre ses marques au départ mais elles avaient pourtant toutes les deux bien dormis. Elles étaient persuadés qu’elles allaient adorer ce quartier, il faut dire qu’elles n’en avaient entendu que du bien de la part de l’agent immobilier à qui elles avaient eu affaire. Elles ne s’étaient pas fait plus d’illusions que ça, après tout, c’était le travail d’un agent immobilier, vendre un maximum de maisons s’ils voulaient avoir un salaire à la fin du mois mais la visite de la maison les avaient complètement enchantés, elle était sublime. Elle possédait également de grandes pièces spacieuses et éclairées . Elle était dotée d’une magnifique entrée, dont le sol était du marbre véritable, marbre qui s’étendait jusque dans l’escalier qui menait à l’étage et jusque dans le salon. Un salon digne des maisons de séries américaines, immensément grand avec une vue imprenable, dû à l’énorme baie vitré qui le bordait, sur un charmant jardin de style italien accompagné d’une gigantesque piscine d’un bleu turquoise. Une cuisine moderne ouverte sur une salle à manger, qui pouvait recevoir facilement vingt personne à la fois, et sur une terrasse. Quatres chambres, possédant chacune leur propre salle de bain et dressing. Une dépendance de 70 m² située au fond du jardin ainsi que deux garages.
La maison était tellement grande qu’elle nécessiterait probablement l’embauche de quelques domestiques. Rien que la petite famille ne pouvait s’offrir en somme. Heureusement Physalis avait tout prévu, les déménageurs n’étant pas qualifié pour le ménage et ayant laissé un peu de désordre après leur passage, elle avait appelé une agence qui s’occuperait de nettoyer derrière eux pour aujourd’hui et s’occuperait de trouver du personnel qualifié un peu plus tard.
Il faut dire que la jeune femme n’avait jamais fais le ménage de sa vie. Fille d’un grand homme d’affaire américain et d’une célèbre juriste, elle avait toujours vécu dans le luxe. Elle même étant publicitaire dans l’industrie du cinéma et accessoiremment du luxe, elle n’avait pas à se faire de soucis pour ses dépenses. De même, son ex-mari étant avocat, la pension alimentaire qu’il versait pour leur fille chaque mois pourrait facilement subvenir aux besoins d’une famille normale pour six mois. Il est donc naturel que cette dernière n’ai jamais eu à passer le balai de sa vie non plus.
Les deux jeunes femmes s’étaient établi un programme pour la journée et avait bien l’intention, n’étant pas pour le moins introverties, de faire la connaissance de leurs voisins que l’on disait fantastique, ce que l’on pourrait traduire d’un oeil extérieur par du snobisme.
Trois heures après leur réveil, habillée, maquillée, coiffée et re-maquillée, elles se décidèrent à commencer la tournée du quartier. En débutant par leurs voisins... les Solis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 20:38

Au même moment, chez les Solis.
Le lieutenant Grized était venu vérifier si le jeune Smith était bien rentré chez lui après la cérémonie.
Il sonna à la porte, une fois, deux fois, trois fois... aucune réponse. Plutôt inquiet, il tenta un appel qui fut sans réponse. Ne tirant pas de conclusion trop hâtive, connaissant les jeunes du quartier pour découcher très souvent et retourna chez Saraluna afin de voir si elle ne possédait pas le numéro de portable de Gabrielle Solis.
Quelques secondes plus tard, Yukinari_ descendit à l’entrée ronchonnant – j’arrive, j’arrive, pas le feu – vêtu d’une serviette qu’il tenait autour de la taille et encore trempé. Visiblement il sortait de la douche... ou ne l’avait pas encore terminée. Il ouvrit la porte en grand, pensant au départ qu’il s’agissait de Gabrielle qui avait oublié ses clés, raison pour laquelle il ne s’était pas pressé de descendre, mais ne trouva personne.
-Hum, bizarre... ! Dit-il, se demandant s’il n’avait pas rêvé.

C’est alors qu’apparu dans son champ de vision, deux jeunes femmes, dont une brune qui lui jeta un regard par dessus ses lunettes en esquissant un petit sourire coquin. A en juger par leurs apparences, elles ne pouvaient être que les nouvelles voisines. Le jeune homme se dépêcha de rentrer, de fermer la porte derrière lui, puis s’y appuya en poussant un soupir de soulagement avant de remarquer que sa serviette était légèrement retombé à l’arrière et de se souvenir que c’était une porte vitrée donc que par conséquent, qu’il offrait aux nouvelles habitantes, une vue imprenable sur le voisinage.


12h30 : Aéroport de Fairview, 28km.
Habib Salama avait ramené les jeunes mariés jusqu’à l’aéroport dans la limousine qu’il avait loué pour deux jours.
Il était accompagné d’Anita Salama, son ex-femme, ainsi que de Carlos et Gabrielle Solis afin de souhaiter à Tiziano et Imanita bon voyage. Certes Gabrielle se fichait un peu de leur souhaiter bon voyage, elle les jalouseait même un peu, pensant que ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu l’occasion de prendre quelques jours au soleil, mais elle ne pouvait pas rater un voyage, si infime soit-il, en limousine. De plus, elle sentait que Tiziano et Imanita leur cachait quelque chose et que leur mariage était très bizarre, elle ne pouvait donc pas une occasion de les voir se ridiculiser... du moins à ses yeux.
Après avoir reçu une bonne vingtaines de bisous et de câlins, donné principalement par les pères des jeunes mariés, visiblement émus, voir un peu plus, les deux jeunes gens se dépêchèrent de se rendre ux portes d’embarquement afin d’avoir un peu de répit et de pouvoir respirer convenablement.

-J’ai cru qu’ils allaient jamais nous lâcher, soupira Tiziano.
-M’en parle pas, lui répondit Imanita, je n’ai jamais vu mon père comme ça.
-C’est pas comme si on allait mourir non plus, on part juste pour quinze jours.
-Ils ont peut-être eu peur, vu nos expériences de vols...
-Pas faux, objecta le jeune homme en rigolant.
-En tout cas tu as raison, ça fait du bien de respirer un peu... dis-toi qu’on est au moins tranquille pour deux semaines.
-Techniquement deux, n’oublie pas que Ciane et Yuki nous rejoigne à Hawaï la dernière.
-J’avais pas pensé à ça, moi qui prévoyait de passer mon temps à bronzer, je vais devoir baby-sitter à la place.
-On est méchant, dirent les deux jeunes gens en choeur avant de finir dans un fou rire.
-Enfin bon, deux semaines c’est déjà pas mal, deux semaines à ne penser à rien, et à profiter, je crois qu’on l’a bien mérité après tout ça, non?
-Tout à fait d’accord ! On aura bien assez de boulot à trouver un moyen de se sortir de cette galère la semaine suivante.
-Ouaip, rien que d’y penser j’ai mal à la tête.
-Attends bouge pas, donne-moi ta main !
-Pourquoi faire ? L’interrogea-t-elle méfiante, connaissant par coeur le Catalano.
-Hé, pour le meilleur et pour le pire tu te souviens ?
-C’est bien ça qui me fait peur.
-Rooo allez, fais pas ta mijorée, c’est un truc que j’ai vu sur le net quand je cherchais des techniques de... enfin bref – coupa-t-il voyant qu’il était allé trop loin – ça calme les maux de tête.
-Euh... ok...

Le jeune homme prit la main de la jeune fille, et l’entoura avec la sienne.

-C’est pour trouver le point de pression, la rassura-t-il.
-Tu commences à me faire peur, lui rétorqua-t-elle en fronçant les sourcils.

Une fois qu’il eût trouvé ce qu’il voulait, il démarra un massage lent et circulaire au niveau du poignet, presque en dessous de la paume de la main. Au bout de quelques secondes, il demanda :

-Alors ça fait quelque chose ?
-Pas vraiment, répliqua la jeune fille.
-Forcément si tu te concentres pas !
-Mais je suis concentré Catalano mais avoue que l’idée de toi te voir faire de l’acupuncture ça a un côté un peu ridicule, donc drôle.
-Ah c’est comme ça que ça s’appelle ? Fit-il surpris.
-J’y crois pas... bref, concentre-toi on a dit.
-Mais...
-...chuuut !

Le jeune homme préféra se taire pour le coup et ferma les yeux, comme Imanita venait de le faire. A ce moment là, il se sentait, non pas ridicule, comme la jeune fille l’avait laissé entendre, mais en connection avec elle... comme si ce mariage avait un effet positif sur leur relation parfois un peu tumultueuse. Il se sentait juste bien, tenant la main de son amie. Il avait cette impression qu’ils se connaissaient depuis toujours, et qu’ils étaient destinés à être ensemble. Ce qu’il trouvait étrange parce qu’il ne ressentait rien pour la jeune fille, certes elle était jolie et c’était son amie, mais en dehors de ces sentiments d’amitié, il ne la désirait pas, c’était Ima quoi pour lui, c’était comme pour Yuki et il ne désirait certainement pas Yuki... !
Soudain, une voix le sortit de ses pensées :

-Catalano, cria la jeune fille qui était en train de donner son billet à l’hôtesse en charge de vérifier ce vol, arrête de caresser cet accoudoir et amène tes fesses tout de suite avant qu’on loupe cet avion !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 20:38

13h15, Baracici.
Ciane Wilson avait décidé d’ouvrir son bar un peu plus tard en cette nouvelle journée de travail pour elle. Il faut dire qu’elle avait bien profité de la fête de la veille. Aussi elle avait décidé d’ouvrir son bar uniquement sur les coups de midi, sachant qu’elle trouvait qu’elle n’avait pas encore assez dormi. Pour couronner le tout, Sayla était parti quelques jours en compagnie de Gaël en France. Du coup, et ne pouvant même pas engagé l’autre Catalano pour l’aider (quoi que sur ce coup elle pensait que ce n’était pas plus mal), elle se retrouvait seule. Heureusement, hier elle était encore assez lucide afin de demander gentiment, sans pression, du moins de son point de vue, à Yukinari de venir l’aider.
Le jeune homme n’ayant rien à faire sans ses deux amis avait tout de suite accepté, quitte à passer une mauvaise journée, autant la passer avec quelqu’un qu’il appréciait plutôt qu’avec Gabrielle Solis qui en profiterait pour lui refiler tout le sale boulot de Tiziano.

-T’es en retard, fit remarquer Ciane au jeune homme lorsqu’il eut franchi le seuil de la porte.
-Je sais, j’ai été dérangé pendant ma douche, désolé.
-Ouuh, il était mignon au moins? (Oui je sais que tu dirais exactement ça So’ -_-)
-Un peu invisible...
-Hein ?!
-Rien, je me comprends.
-Heureusement parce que tu dois bien être le seul dans tout l’univers.
-Haha, très drôle ! Qu’est ce que je peux faire pour t’aider sinon ?
-Comme tu voudras, nettoyer les tables, servir les clients, réapprovisionner les frigos du bar... c’est pas avec le monde que j’ai qu’on va être débordé... affirma Ciane.
-Ca veut dire qu’on va avoir du temps pour imaginer Ima et Tiz’ coincé dans un avion à ne pas savoir quoi se dire ? Lui demanda Yukinari d’une voix enjoué.
-Exactement, lui répondit-elle, tout aussi excitée que lui.
-Ah mais d’abord, ajouta le jeune homme, tu savais que de nouveaux habitants arrivaient ?
-Non, mais je les ai vu passé devant le bar tout à l’heure, pire qu’Ima on dirait !
-Bizarre, j’ai l’impression que personne ne le savait... comme si elle était arrivé du jour au lendemain sans rien planifier.
-Elles m’ont l’air plutôt ordinaire pour le quartier.
-Tu parles, même M.I. n’a pas l’air inspiré...
-Me dis pas que tu lis encore ces ragots de midinettes ?
-C’est le seul moyen qu’on aura de s’informer du quartier à Hawai je te signale.
-Je compte bien profiter à Hawai, pas rester collée devant mon écran d’ordinateur.
-Ouais enfin on y va surtout pour aider Tiz’ et n’Ima.
-Ca veut pas dire qu’on ne peut pas profiter !
-Surtout s’il y a quelques surfeurs shirtless sur la plage, hein ? Emis le garçon innocemment.
-Tu as tout compris, acquiessa la jeune femme.
-Vivement la semaine prochaine tiens !!
-Ouais, en attendant on a du boulot ! Regarde qui voilà, lui fit-elle remarquer d’un coup de tête en direction de l’entrée.
-Oh non... rougit le jeune homme, honteux.
-Qu’est ce qui se passe ?! Lui demanda Ciane curieuse.

Hororine Trachester venait de rentrer dans le bar.


Quelques heures plus tôt, aux alentours de Fairview.
Brian Petterson avait passé la nuit dans sa voiture, sur le parking d’un centre commercial. Il s’était endormi avec un mal de tête énorme à force d’essayer de trouver un moyen de sortir de la galère dans laquelle son fils l’avait fourré. Il en avait fait de belles mais s’évader de prison alors qu’il purgeait une peine, c’était certainement la plus grosse bêtise qu’il n’ai jamais faite. Bien pire que la tentative d’assassinat ratée sur les jeunes du quartier. De plus, il ne se contentait pas de ça, il voulait carrément que son père lui trouve assez d’argent pour démarrer une nouvelle vie. Certes il l’aimait et aucun parent n’a envie de voir son fils en prison mais il ne pourrait jamais lui procurer vingt-mille dollars, surtout en si peu de temps. De plus, la plupart des policiers de Fairview devait être à la recherche de Corentin maintenant, comment leur expliquer quand il l’interrogeront, car ils le feront sûrement, qu’il soit surpris de la nouvelle de l’évasion de son fils et qu’en plus vingt-mille dollars ai disparu de ses comptes. Ca ne serait pas crédible et il ferait sûrement l’objet d’une inculpation pour complicité. Il avait beau réfléchir, il ne savait pas quoi faire.
Il regarda son portable afin de voir l’heure qu’il était et constata qu’il avait eu une dizaine d’appels en absence. Il pensait d’abord qu’il s’agissait de son fils, qui s’impatientait ou quelque chose comme ça. Ou encore un policier, pour leur dire qu’ils avaient retrouvé son fils... mais qu’il ne s’était pas laissé faire et qu’ils aient été obligé de le tuer. Finalement, il reconnut le numéro de Saraluna. Il avait complètement oublié de prévenir la jeune femme. Elle devait être morte d’inquiétude. C’est alors qu’il pensa au fait qu’il allait bientôt avoir un autre enfant et qu’il ne pouvait pas se permettre de faire n’importequoi pour l’avenir de son futur enfant, ainsi que celui de sa femme.
Il s’était décidé à retourner chez lui, de laisser la police l’interroger et de tout leur dire quand son portable sonna.

-Sara ?!
-C’est moi crétin !
-Oh Corentin...
-Alors, tu as l’argent ?
-Non !
-Tu te fiches de moi !? Je te donne deux heures pas plus !!
-J’ai dit non Corentin !
-Comment ça non ? Qu’est ce que ça veut dire ?
-Que je ne t’aiderais pas !
-Tu te fous de moi ? Tu veux que je te tue ?
-Tes menaces ne m’impressionnent pas. Je ne t’aiderais pas un point c’est tout, tu ferais mieux de purger ta peine !
-Je te signale que c’est de ta faute si j’en suis là !!
-Je t’interdis de dire ça, j’ai fait de mon mieux pour t’aider... !
-Je m’en fiche, je veux juste du blé, après tu peux m’oublier si ça te dit !
-Eh bien tu ne l’obtiendras pas de moi !!
-Dans ce cas je vais être obligé de sévir, tu n’as pas envie de perdre tout ce que tu aimes papa ?
-Si tu touches à un seul cheveu de Sara ou du bébé je...
-... tu quoi papa ? Hein, tu quoi ? Tu vas me tuer c’est ça ? Haha, me fait pas rire.
-Ne me tente pas.
-C’est cela oui, je te rappelle dans deux heures.
-Je ne répondrais pas !
-Tu as plutôt intérêt ! A toute !
-Je...

Le garçon avait raccroché. Brian était déconcerté mais en même temps heureux d’avoir réussi à tenir tête à son fils. En attendant, il serait bien resté dans sa voiture encore quelques temps, ça parraissait si calme et si paisible par rapport à ce qui l’attendait à l’extérieur.
Il prit une profonde inspiration, démarra sa voiture, et roula en direction de Wisteria Lane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 20:39

13h30 – Baracici.
La plus jeune des deux nouvelles habitantes venait de faire son entrée, non sans se faire remarquer puisque son téléphone portable avait sonné au moment même où elle avait franchi la porte, portant tous les regards sur elle et les oreilles sur son téléphone qui sonnait « I Kissed A Girl » de Katy Perry.
Elle s’adressa à tout le bar lorsqu’elle vit qu’on la regardait :
-J’adore cette chanson « j’ai embrassé une fille et j’ai aimé ça-aah » ! Bref... continua t-elle en se dirigeant vers le bar. J’aimerais un jus de fraise s’il vous plait !
-Un jus de fraise, tiens donc... enfin, je t’apporte ça de suite, se rattrapa t-elle.
-Oh tiens salut, dit-elle, s’adressant à Yukinari, on s’est déjà vu non ? Enfin techniquement j’ai vu tes fesses mais c’est la même chose non ? Enchanté, je m’appelle Hororine, mais tu peux m’appeler Horo.
-Salut, lui répondit Yukinari gêné en lui serrant la main.
-Et voilà ton jus de fraise ! Indiqua Ciane qui s’empêchait de ne pas rigoler.
La jeune fille s’installa sur un tabouret à côté du jeune homme.

-C’est cool de voir qu’il y a des gens de mon âge dans ce quartier, j’avais peur de m’ennuyer, avoua t-elle en sirotant sa boisson.
-Oh tu ne risques pas de t’ennuyer beaucoup ici, il se passe toujours quelque chose.
-Cool. Et au niveau des garçons, il y a de quoi faire ? J’ai cru voir que oui, dit-elle en jetant un coup d’oeil en direction de Yukinari, mais vu que tu es sans doute là depuis plus longtemps que moi, tu dois savoir.
-Oh, presque tous pris ou homos, le dernier célibataire en date, et pas forcément potable, s’est marié hier.
-Dommage, et qu’en est-il de toi ? Demanda t-elle au jeune homme à côté d’elle. Tu n’es ni pris, ni homo j’espère ?
-Je dois aller nettoyer les tables là-bas, dit-il en faisant tomber son tabouret. Je... j’y vais !
-Mais il n y a personne, lui rétorqua Hororine.
-Peut-être, mais les tables sont souvent très très sale ici...
-Dis que je fais jamais le ménage tant que tu y es ! S’emporta Ciane.
-Ne me tente pas, la taquina le jeune homme.
-File, fit-elle en lui lancant un torchon.
-Vous avez l’air de bien vous entendre, l’interrogea Hororine lorsque Yukinari s’éloigna.
-Oh, c’est un petit con mais je l’adore, et pourtant, c’était pas gagné au départ.
-Et vous êtes... ?
-Oh non, Dieu merci non ! Crois-moi ça doit pas être de la tarte d’être en couple avec celui là. En plus Yuki est plus du genre à aimer... enfin tu le découvriras bien assez tôt.
-Et toi, tu as quelqu’un... ? La questionna t-elle d’un sourire en coin.
-Malheureusement je n’ai pas vraiment le temps, trouva t-elle comme excuse, se demanda si la jeune fille n’était pas en train de la draguer. Et toi ?
-J’ai rompu avant de déménager, pensant que je trouverais de quoi passer mes longues nuits d’hiver ici.
-Oh... qui sait, tu trouveras peut-être ton bonheur... !
-J’espère bien, même si je pense savoir où chercher, dit-elle, se remémorant son arrivée hier. Enfin bref, je vais y aller, merci pour le jus de fraise, continua t-elle en déposant un billet de cinq dollars sur le comptoir. A bientôt !
-Euh oui à bientôt, répondit Ciane qui n’eut pas le temps de lui rendre sa monnaie que la jeune fille était déjà parti.
-Pê-errh- sse, toussa Yukinari. Ce à quoi Ciane rigola de bon coeur, pensant la même chose.

Non loin de là, chez les Hodge.
Physalis Trachester avait laissé sa fille aller seule à la rencontre des jeunes du quartier tandis qu’elle était parti de son côté, rencontrer la plupart des voisins. Elle avait repéré cette grande maison à son arrivée, elle avait l’air d’être entretenu par une femme de goût, tout comme elle. Elle frappa à la porte et fut accueillie par Bree Hodge.

-Bonjour, je m’appelle Physalis, nous venons d’arriver avec ma fille.
-Oh bonjour, fit Bree en lui serrant la main, nous n’avons pas entendu parler dinstallation de nouveaux voisins.
-Eh bien, nous avons déménager du jour au lendemain et nous sommes arrivés hier, et comme le quartier semblait plutôt vide, nous avons dû passer inaperçu.
-Oh oui, nous étions tous à ce stupide mariage. Mais je vous en prie entrez donc, vous tombez bien, la plupart des voisines sont ici, réunion hebdomadaire.
-Oh charmant.

Bree l’invita à rejoindre la salle à manger où ses amis était assise autour de la table à jouer au poker.

-Les filles, je vous présente Physalis ...
-...Trachester, Physalis Trachester, enchanté, dit la jeune femme, aidant Bree.
-Elle vient d’arriver à Wisteria Lane.
-Une nouvelle voisine ? Nous n’étions pas au courant, affirma Lynette.
-Oh comme je l’expliquais Bree, moi et ma fille avons déménagé du jour au lendemain et comme nous avons emménagé hier...
-Oh oui, ce stupide mariage. Je m’appelle Lynette, Lynette Scavo, enchanté.
-Susan Delfino.
-Et moi Gabrielle Solis.

Une fois que les présentations firent faites, Bree installa Physalis à une chaise et les femmes commencèrent à la questionner, comme il est coutume de le faire à Wisteria Lane, lorsqu’un nouvel habitant arrive.
-Vous êtes mariée ? Lui demandant Susan.
-Oh je vous en prie, tutoyez-moi. Et non, je ne le suis plus, mon mari m’a trompé il y a de cela deux ans donc je l’ai jeté dehors et continuer ma vie avec ma fille.
-Ah ces hommes ! S’exclama Susan.
-Et vous... je veux dire tu... tu fais quoi dans la vie ? L’interrogea à son tour Lynette.
-Je travaille dans la publicité.
-C’est vrai ? J’ai aussi travaillé dans la pub.
-Quelle coïncidence, décidément le monde est petit !
-Oui, souria Lynette.
-Et donc si j’ai bien compris nous sommes voisines, déclara Gabrielle.
-Exactement, j’ai eu l’occasion de pouvoir acheter cette charmante maison.
-Charmante et luxueuse, la plus belle maison du quartier.
-Je n’ai pas eu l’occasion de voir les autres maisons mais celle-ci est bien plus jolie que la mienne.
-Oh je vous en prie, déclara Bree d’un ton modeste.
-Non réellement, j’ai rarement eu l’occasion de voir des maisons si bien entretenues.

La conversation avait duré comme ça au moins une heure, Physalis se trouvant des points communs avec chacune des femmes au foyer. Elle avait traversé les mêmes épreuves que Susan, travaillait dans des domaines que Lynette et Gabrielle connaissait bien, et avait même marqué des points auprès de Bree qui l’adorait déjà.
Oui la jeune femme savait comment se faire apprécier, peut-être un peu trop facilement d’ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 20:40

Un peu plus tôt, dans la maison des Catalano.
Brian Petterson venait d’arriver devant la maison de Saraluna. Comme il s’y attendait, il y avait une voirture de police, probablement même le lieutenant Grized. Il resta quelques minutes assis seul dans sa voiture à se préparer aux éventuelles questions que pourrait lui poser l’inspecteur et se décida au bout de dix minutes, à enfin rentrer à l’intérieur.

-Sara, chérie, tu es là ? Demanda t-il comme si de rien n’était.
-Brian ? Brian c’est toi ?
-Oui !
-Oh mon chéri tu m’as fait tellement peur !
-Je sais désolé.
-Ne t’excuse pas, tu n’y peux rien.
-J’aurais dû tout te dire dès le début.
-Je comrpends, ne t’inquiètes pas.

Le lieutenant Grized s’éclaircie la gorge.
-Oh Lieutenant, je suppose que vous êtes au courant ?
-Oui, et j’aurais quelques questions à vous posez.
-Grized, laisse-lui le temps...
-Non ça ira Sara, il a raison, plus vite on en aura fini avec cette histoire, mieux ça sera.
-Bien, dans ce cas je vais aller nous préparer du café.
-Merci chérie.

Brian accompagna le lieutenant au salon et il prirent place respectivement sur un fauteuil et le sofa.

-Je suppose que votre fils vous a contacté, commença Grized.
-Oui...
-Et qu’il ne vous a pas dit où il se trouvait ?
-Non...
-Vous a t-il demandé quelque chose en particulier ?
-Vingt mille dollars.
-Oh...
-Je ne pourrais pas les lui donner même si je les avais de toute façon alors à quoi bon...
-Vous avez fait le bon choix Brian.
-Le bon choix ? Si on regarde où en est mon fils aujourd’hui, je ne suis pas sûr que les choix que j’ai pu faire soient bons.
-Personne n’est parfait et ne peut prévoir ce qui se passera.
-C’est gentil mais j’ai fait des erreurs, je dois les assumer. En attendant je ne peux pas laisser mon fils faire une deuxième bêtise. Que risque t-il s’il ne se rend pas ?
-Je ne sais pas exactement, dix ans peut-être plus...
-Bien...
-Le plus tôt il se rendra, le mieux se sera pour lui, c’est pour ça qu’on a besoin de votre aide. Il sait que vous êtes venus nous voir ?
-Non je ne pense pas, mais je lui ai dit que je ne l’aiderais pas. Il me croit faible et vulnérable, il pense que je bluffais je suppose. Il a dit qu’il me rappelerait.
-Bien dans ce cas, nous allons attendre son prochain appel et vous lui fixerez un rendez-vous.
-Je ne sais pas si je peux...
-Pensez à votre avenir Brian, à celui de Sara, de votre futur enfant...
-Justement, quel avenir a t-il avec un père comme moi...
-Je t’interdis de dire ça Brian, le coupa Saraluna, tu seras un merveilleux père, tu n’es pas responsable des choix que ton fils a pu faire, tu as fait tout ton possible pour l’aider !!
-Je ne sais pas...
-Brian, fais le pour moi, pour nous, notre famille en devenir...
-Tu as raison, il est temps que j’agisse en adulte responsable... dès qu’il rappelera, je lui fixerai un rendez-vous.

L’appel du jeune homme ne se fit pas attendre puisque à peine une heure plus tard, Brian reçut un coup de téléphone.

-Allo ?
-Alors, tu as arrêté de jouer aux gros durs ?
-J’ai les vingt mille dollars, où est-ce que tu veux que je te rencontre ?
-Pourquoi ce changement soudain ? Et où as tu trouvé l’argent ?
-Peu importe, tu veux cet argent ou non ?
-Bien sûr, seulement...
-Seulement quoi ?
-Tu me prends vraiment pour un abruti hein ?
-Quoi ? De quoi tu parles ?
-Je sais que tu as prévenu les flics !! T’aurais jamais dû faire ça, tu vas sérieusement le regretter !!
-Corentin att.... *tut-tut tut-tut-t.....*

Rome, de nuit.
Imanita et Tiziano étaient arrivés à l’aéroport Léonard-de-Vinci de Rome, tard dans la nuit. Ils avaientt immédiatement rejoint leur hôtel afin de goûter à un repos bien mérité.
Le lendemain, ils s’étaient décidés, quitte à passer deux jours dans cette ville, à visiter la plupart des monuments, et autre sites historiques, ainsi que les endroits les plus connus. Tiziano, étant en partie Italien et connaissant très bien la ville pour y avoir passer la plupart de ses vacances quand il était plus jeune, s’était improvisé guide. En commencant par le célèbre Colisée, qu’Imanita ne voyait pas si immense. Il l’avait ensuite fait visiter différents musée donc ceux du Capitole et comme s’y attendait le garçon, Imanita avait beaucoup aimé les sculptures et peintures représantant la gente masculine dans le plus simple appareil.
Après toutes ses visites, le soir, il l’avait emmené dans une petite pizzeria dans le centre-ville, qu’il connaissait bien pour y avoir mangé plusieurs fois avec sa grand-mère, le Da Baffetto, duquel on disait, qu’il faisait les meilleurs pizzas de tout Rome.
Le lendemain, et pour leur dernier jour, il lui avait fait viister le Rome Moderne. A commencer par La Sapienza, la plus grande université d’Europe et la seconde mondiale au niveau du nombre d’étudiants. Suivi d’un petit détour pour passer devant L’Auditorium Parco della Musica, l’un des complexes les plus importants du monde avant de finir devant le Cinecittà, la capitale du cinéma Italien, les studios où la plupart des films à gros budget Italiens sont tournés.
Elle avait été très impressioné et son ami prenait son rôle de guide très au sérieux, connaissant les moindres détails, historiques ou non,relatifs à la ville. Si un jour on lui avait dit que Tiziano Catalano possédait de la culture, elle ne l’aurait jamais cru.
Il avaient passé le reste de l’après-midi à faire un peu de shopping avant de s’arrêter sur une place devant une petite glace avec la vue sur une des célèbres fontaines à voeux que l’on pouvait trouver là-bas.

Le soir-même, direction l’aéroport pour prendre un avion direction Venise, a à peine une heure de vol d’ici.
Arrivée dans la soirée, direction l’hôtel. Après avoir dîné au restaurant de l’hôtel, petite balade dans les rue de la ville pour la digestion puis retour à l’hôtel pour une bonne nuit de repos.
Quatres jours de plus de visites en tout genre, de dégustations de plats régionaux et shopping. Balade en gondole obligatoire et détour par la place Saint-Marc et ses pigeons, qu’Imanita détestait plus que tout après qu’il lui ai ... dessus.
Puis au terme de ses quatre jours fabuleux pour les deux amis, détour par Vérone afin de rejouer Roméo et Juliette le temps d’une journée avant de retourner à l’aéroport le plus proche afin de se rendre en Autriche où une croisère de cinq jours sur le Danube, où farniente et plaisir des yeux, les attendaient.
Ensuite passage de deux jours par Paris, où Imanita et Tiziano allait vivre une expérience complètement différente. Imanita en bien, et Tiziano en beaucoup moins. Passage obligé par toutes les plus grandes boutiques parisiennes afin de faire le remplir sa garde-robe déjà bien garnie, et portage de sacs pour le jeune homme.
Au terme de ses deux jours, direction Roissy afin de se rendre vers leur destination finale, HAWAÏ !

A Wisteria Lane, cela faisait maintenant quinze jours que la police recherchait Corentin Petterson. Suite aux menaces qu’il avait faite à son père, il avait été décidé que ce dernier et sa compagen allait être placé sous protection judiciaire. Il y avait en permanence un policier posté devant la maison, de jour, comme de nuit. Yukinari Smith avait, lui aussi était placé sous surveillance, sans vraiment le savoir, afin de ne pas créer la panique dans le quartier.

De leur côté, Physalis et sa fille Hororine s’étaient très bien adaptées aux us et coutumes du quartier. La mère voyait souvent ses nouvelles amis pour des journées pokers et autres débitage de ragots. Elle était de plus en plus proche d’elles, tandis que sa fille peinait à se faire des amis. Elle avait bien fais la connaissance de Julie Mayer, la fille de Susan, mais pour elle la jeune fille était très ennuyeuse. Non ce qu’elle voulait c’est s’incruster dans la vie de deux personnes pour le moment, alors elle essayait de passer le plus clair de son temps en compagnie de Ciane et Yukinari. Ciane, d’abord ravie d’avoir une cliente si généreuse avait vite déchanté à l’écouter raconter sa vie si passionnante au côté des grandes célébrités... !
De son côté le jeune Smith essayait de l’éviter un maximum, ce qui lui reprochait la jeune Wilson d’ailleurs, car elle devait supporter la fille Trachester pratiquement en permanence.
Heureusement pour les deux amis, la fin de la seconde semaine arriva rapidement et il était temps pour eux de partir rejoindre Tiziano et Imanita à Hawai.
Ciane avait laissé la charge de son bar à Sayla qui était revenue de France il y a quelques jours. Son ami Gaël avait promis qu’il l’aiderait un maximum afin qu’elle ne soit pas trop débordée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 20:43

Le voyage jusqu’à Hawaii se passa plutôt bien, si on omet le fait que Yukinari était accroché au bras de Ciane tout du long, dû aux restes de traumatisme de son dernier voyage.
Ils devaient rejoindre Imanita et Tiziano à l’hôtel Sheraton Waikiki d’Honolulu. Les deux jeunes gens étaient déjà là depuis la veille et avait un peu profité de cette journée pour bronzer sur la plage (enfin surtout flirter pour Tiziano).
Ils leur avaient donné la consigne de les rejoindre dans leur suite en leur donnant le numéro.

Les deux jeunes étaient arrivés un peu perdus dans le grand hall de l’hôtel et après avoir demander leur direction, il s’était rendu à l’étage om leurs deux amis avait pris leur quartier.
Ciane frappa à la porte.

-J’espère qu’on ne s’est pas trompé.
-Mais non, la rassura Yukinari, mais non, pas convaincu lui-même pour autant.

Tiziano leur ouvrit la porte habillé d’un simple t-shirt blanc et d’un maillot de bain à fleur, typique du pays.

-Vous en avez mis du temps !!
-Oui bah c’est pas de notre faute le père d’Ima a décidé de vous faire dormir dans une mini-ville, fit remarquer Ciane en faisant référence à la grandeur de l’hôtel.
-Tu ne vas pas déjà te plaindre petite chose verte, cria Imanita qui se trouvait à l’autre bout de la pièce, en train d’essayer de ranger quelques sacs.
-n’Ima !!
-Hey, mon mignon !
-Alors c’était comment ces quinzes jours ?
-Oh bah tu sais... commença Tiziano.
-... banale, continua Imanita ne voulant pas révéler qu’il s’était en fait bien amusé, de peur qu’ils en profitent pour se moquer d’eux, ce qu’ils auraient fait sans aucun doute.
-Oui c’est ça ! Banal ! Ajouta le jeune Italien.
-Si vous saviez comme ça a été dur de le supporter pendant ces quinzes jours...
- ... dit celle qui n’a pas eu à porter une bonne vingtaine de sacs dans les grandes avenues de Paris.
-Mince alors ! S’exclama Ciane qui n’avait pas la langue dans sa poche.
-Quoi ? La questionna Imanita.
-On dirait vraiment que vous êtes un vrai couple de jeunes mariés !!!
-Je t’interdis de dire ça Green-Girl !!!
-Je dois avouer qu’elle n’a pas tort... comme si ce petit séjour vous avait métamorphosé, rajouta t-il innocemment.
-Mais n’importequoi, s’emporta Tiziano.

Les quatre jeunes gens continuèrent à plaisanter comme ça pendant plusieurs minutes avant de se décider à aller faire un tour sur la plage.

Le soir venu, ils allèrent manger dans un petit restaurant dans le centre-ville où il essayait de s’organiser pour savoir qui dormirait où.

-Tu n’as pas à discuter Catalano, le lit est à moi et Ciane.
-Exactement, confirma la barmaid qui ne pouvait pas se passer d’un bon lit.
-Dans ce cas je prends le canapé !! Tout seul !! Aboya Tiziano.
-Vous battez pas, je peux dormir n’importe où donc un matelas par terre m’ira parfaitement.
-Enfin un vrai homme ! S’exclama Imanita pour piquer au vif Tiziano.
-Je m’en fiche, on alterne, en milieu de semaine, je prends le lit !
-Tu rêves le macho, s’écria Ciane. Tu crois pas que je vais dormir avec toi dans le lit non plus. Je le garde toute la semaine.

Yukinari, pour qui était tout vu, profita de son repas en essayant de faire abstraction des cris de débats qui pouvait provenir de leur table et qui tournait tous les regards vers eux.
Ils avaient passé pratiquement tout le repas à débattre de ça et au final, Tiziano avait perdu et ses mains s’en souvenaient, les filles garderaient le lit toute la semaine.

Le lendemain, Ciane s’était réveillée de bonne heure afin de pouvoir aller courir un peu sur la plage. C’était une fille sportive qui aimait entretenir son corps. C’est pourquoi elle voulait profiter de l’air frais de la mer afin de se muscler un peu. Elle avait enfiler un petit top blanc et un petit short rose et s’était faufilé dehors discrètement afin de ne pas réveiller les autres.
Elle s’était rendue sur la plage où il y avait déjà quelques coureurs comme elle et autres surfeurs qui prenaient la vague de bon matin. Ca lui rappellait que le surf lui manquait et qu’elle devait toujours montré à Tiziano de quoi elle était capable.
Elle courait déjà depuis une bonne vingtaine de minutes quand elle fut interpellé par un homme qu’elle connaissait déjà.

-Oh c’est pas vrai, me dis pas que tu nous as suivi jusqu’ici ? Lui demanda t-elle.
-Je vous ai dit que ce n’était pas fini.
-Bon on t’as déjà dit qu’Ima n’était pas dispo, tu veux quoi d’autre ?
-L’entendre de sa bouche.
-Dans ce cas tu ferais mieux d’aller la voir elle !
-Je sais, dis-moi cette affreuse robe mauve l’autre jour cachait de jolies choses.
-Si tu crois pouvoir m’amadouer avec ça, je ne suis pas Ima, je ne glousse pas au moindre compliment, maintenant si tu pouvais me laisser continuer.
-C’est dommage, je parie que tu as très envie de t’amuser aussi, lui sussura t-il à l’oreille.
Ciane, un peu décontenancée, le rejetta doucement.

-Reste loin de nous !

De son côté, Imanita venait de se réveiller et avait observer la scène de la terrasse de la suite.
Elle avait pu admirer les exploits de Ciane à sauver quelqu’un de la noyade ainsi que ceux d’exposer sa poitrine à l’homme qu’elle convoitait. Même si Imanita était marié à Tiziano, ce n’était pas une raison pour marcher sur ses plates-bandes. L’Australienne savait très bien que leur mariage était faux. Elle allait lui payer sans aucun doute cet affront.

Ciane remonta dans la chambre, trempé de la tête au pied. Elle ne pouvait pas continuer son sport dans cet état et tant mieux car de toute façon elle n’avait pas vraiment envie de rester sur la page en compagnie du pervers d’Imanita. Elle aperçut cette dernière sur la terrasse en train de s’étirer dans un peignoir. Elle la rejoignit.

-Salut Ima.
-‘lut.
-Ca va ?
-Oui oui, je viens juste de me réveiller c’est tout.
-Bien !
-Pourquoi tu es toute trempée ? Lui demanda Imanita se demandant si la jeune fille lui dirait la vérité.
-Oh j’étais parti faire un footing au bord de l’eau et comme une imbécile j’ai trébuché et je suis tombé.
-Et c’est tout ?
-Oui pourquoi ?
-Non comme ça.

Ciane ne savait pas tellement pourquoi elle avait menti à son amie, peut-être c’était-elle dit qu’il ne vallait mieux pas que la jeune fille sache que son prince charmant était venu pour avoir des explications. Ou peut-être était-ce le fait qu’au fond d’elle, elle se sentait attiré par ce mystérieux jeune homme à la voix sensuelle.
Elle prit la décision d’aller prendre une douche afin de se rafraichir les idées. Elle tenta de passer par dessus le bazar qui régnait dans la chambre et trébucha sur un des sacs d’Imanita. Elle tenta de ne pas perdre l’équilibre mais il était déjà trop tard, elle était déjà en train de tomber. Elle essaya de se rattraper mais la seule chose qu’elle réussit à aggriper fut la couverture de Tiziano qui ne l’avait aps vraiment aider car elle était tomber sur Yukinari... la poitrine sur son visage... ! Le jeune homme se demandant ce qu’il venait de se passer avant de réaliser qu’il avait la tête enfouie dans un paire de seins. Il repoussa viollement Ciane qui roula sur le côté et se cogna contre le canapé où Tiziano qui, déjà dans une position bizarre, sous le choc, tomba sur la jeune femme, lèvre contre lèvre.
Imanita qui avait pu observer la scène depuis la terrasse était prise d’un fou rire.

Suite à ce petit incident, qui avait mis tout le monde mal à l’aise, mis à part Imanita qui à chaque fois qu’elle repensait à la scène était toujours aussi éclatée de rire, tout le monde avait décidé d’aller, après avoir mangé, à la plage.
Ciane avait proposé, histoire de briser la glace, à Tiziano de lui donner des cours de surf. Ce dernier avait accepté pensant que l’Australienne dans une combinaison, lui ferait peut-être oublier l’image de sa poitrine serré dans un tee-shirt transparent. La jeune fille avait été loué du matériel et avait donné rendez-vous à Tiziano sur la plage.

De leur côté, Yukinari et Imanita avait décidé de lézarder au soleil, tout en gardant un oeil sur l’expérience de surf de leur ami qui promettait d’être plus que drôle, et un autre sur les quelques vacanciers masculins qui pouvait passer.

-Bon c’est simple, tu n’as qu’à me suivre, conseilla Ciane à son ami alors qu’il était assis sur leur planche de surf dans l’eau et que Tiziano commencait déjà dangereusement à vaciller. Il te suffit de bien resté en équilibre sur ta planche et de battre les bras comme si tu nageais. Une fois que tu vois la vague arrivé, tu tentes de te relever tout en ne perdant pas l’équilibre.
Je vais te donner un exemple pour commencer.

La jeune fille s’éloigna à une vitesse incroyable et une fois que la première vague arriva, elle se leva rapidement de sa planche et commenca à glisser dessus tout en effectuant quelques figures faciles.

-Elle est douée, fit remarquer Yukinari.

Une fois revenue à la hauteur de Tiziano, elle lui lanca :

-A ton tour maintenant, montre-moi que tu sais mieux surfer que moi !
-Facile !

Le jeune homme s’allongea sur sa planche et perdit l’équilibre immédiatement. Tellement surpris qu’il but la tasse.
Ciane ne put s’empêcher de laisser échapper un rire.
Après avoir réussi à maitriser l’équilibre, il commença à nager en direction de la vague, là une fois encore, ça ne fut pas glorieux, au lieu de se lever comme Ciane lui avait indiqué, il cacha sa tête et passa par dessus la vague tout en se débattant avec ses bras.
Heureusement pour Ciane, même s’il était ridicule, il apprenait relativement vite. Excepté le fait de se mettre debout et de glisser sur la vague, il a eu beau essayer une vingtaine deux fois, ses chutes étaient plus spectaculaires et ridicules les unes que les autres.
Tiziano essaya une bonne partie de l’après-midi de maitriser les rudiments du surf mais abandonna finalement au bout de deux heures de lutte intense avec les vagues.

De leur côté, Imanita et Yukinari était dans le même était que Ciane, il ne pouvait s’empêcher de se moquer de Tiziano.

-Alors le macho ? Lui avait lancé Imanita lorsqu’il fut revenur sur la plage.

Chacun y allait de sa petite remarque et Tiziano, regrettait à ce moment-là, d’avoir défier Ciane sur son terrain.


Pendant ce temps à Wisteria Lane, chez les nouveaux habitants.
Physalis et sa fille était dans leur jardin, profitant de cette magnifique journée ensoleillé pour bronzer un peu et exploiter la piscine. Bien entendu, elle était déjà toute deux bien bronzé dû aux nombreuses séances d’UV quotidienne qu’elle faisait mais il leur en fallait toujours plus.
Hororine était dans la piscine à faire quelques longueurs lorsque, lasser, elle se dirigea vers sa mère.

-Dis M’man !
-Oui ? Fit Physalis sans lever la tête de sa chaine longue.
-Je m’ennuiiiiiie...
-Tu n’as qu’à faire comme moi chérie.
-Bronzer c’est ennuyeux, en plus j’ai le teint mat d’avance, à quoi ça me servirait.
-Justement, tu as de la chance, tu devrais t’estimer heureuse d’avoir hérité du seul bon côté de ton père.
-Mouais...
-Tu n’as qu’à jouer avec tes nouveaux amis.
-Ils sont partis et cette Julie Mayer m’ennuie.
-Oui bah en attendant tu devrais la supporter, tu sais bien que tu n’as pas le choix !
-Oui je sais, c’est bien ça le problème ! Quand est-ce que je pourrais arrêter de faire semblant d’être un pimbêche ?
-Quand je te le dirais ! Je sais que c’est difficile de jouer un rôle en permanence mais c’est pour notre bien.
-Mouais... en attendant je m’ennuiiiie.

Physalis leva les yeux au ciel tandis que sa fille coula la tête sous l’eau.


« Je ne vous ai pas apporté beaucoup de potins ces dernières semaines,
mais rassurez-vous, j’ai fait le plein et il y en a au
moins pour une année entière...
A bientôt pour tous les découvrir. »


xo-xo, M.I.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Imanita



█ . EMPLOI/LOISIRS : Journaliste de renom
█ . VOISINS : Van de Kamp
█ . HUMEUR DU MOMENT : Dare to Dair !!
█ . RAGOTS : 364
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 21:50

Un seul mot: Merchi!!!!!!

C'etait vraiment tres divertissant, on a oublié le temps d 'un episode toutes les autres intrigues "inquietantes" pour nous concentrer sur ce voyage et sur les aventures d'ICB et de Pinkie!!

Et surtout l'arrivée de nos deux nouvelles figures feminines va faire bouger les choses à Wisteria Lane, ça promet d'etre interessant!!

Encore merci pour cet episode qui tombe à pic et qui nous permet de nous reunir en cette soirée, ça faisait un bon bout de temps que ça n'etait pas arrivé!! wub1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 21:58

Nouveaux personnages à apprivoiser, lune de miel plus calme que je ne l'aurais imaginé, ( mais je vais me rattapper...!) et surtout beaucoup d'humour de divertissement bref un bon épisode comme d'hab', avec plusiseurs scènes cultes.

Merci Yuki.
wub1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   Sam 14 Fév - 21:59

Félicitations R., cet épisode était excellent, comme d'habitude !!

Toi qui n'étais pas inspiré, j'avais raison lorsque je disais que tu nous pondrais malgré tout un chef d'oeuvre !

Et puis l'arrivée de nos nouvelles recrues... wub1

Hâte de lire la suite, alors mets toi rapidement à l'écriture B. !!
wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4.03 - Just Married (Part 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 

4.03 - Just Married (Part 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: F&M :: Les épisodes :: Saison 4-
News Box !
█ . EPISODE 5.01 EN PREPARATION

...%

█ . BACK FROM THE TRIP,
Par I.


█ . IMANITA - APRES L'AVORTEMENT.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit