AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première étape : l'Australie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Première étape : l'Australie   Mer 9 Jan - 18:09

Avec Ciane nous avons décidé de partir à l’aventure faire un tour du monde… J’imagine que cette annonce vous surprend, même Gossip Girl qui prétend tout savoir sur nous tous, ne possédait pas cette information…

J’imagine aussi qu’en lisant ces lignes vous êtes en train de penser « bon sang, mais ce voyage risque d’être explosif et mouvementé entre cette féministe 100% et ce macho hors norme! ».

Dur pour vous tous de ne pas participer à ce voyage mais comme nous sommes gentils, à chaque étape, nous allons rédiger un carnet de voyage pour partager avec vous nos découvertes, nos anecdotes, nos galères, nos moments de farniente, nos activités, bref la vie loin de chez nous…

Evidemment, nous ne manquerons pas de vous envoyer des cartes postales, des photos( comme Ciane en train de surfer!!!:D )

Première étape de notre tour du monde : Ciane a insisté pour commencer par l’Australie (oui rien de très étonnant quand on connaît son goût immodéré pour ce pays où les habitants ont la tête en bas !!!!).

Là nous sommes dans l’avion une dizaine d’heures de vol, ça me laisse le temps de commencer ce carnet de voyage par notre départ….



Nous nous sommes donnés rendez-vous à l’aéroport, une heure et demi avant le décollage (avec deux loustics comme nous toujours en retard, il fallait prévoir un laps de temps assez large pour être s’assurer r de ne pas rater l’avion !!!)

Bon force est de reconnaître que dans ce domaine Ciane est encore pire que moi vu que, malgré qu’il m’ait fallu monter jusqu’à Paris par un premier vol, je suis arrivé avant elle… Je n’en tire aucune fierté car je suis arrivé seulement une demi heure avant le départ et Ciane est apparue dans le hall juste quelques minutes après. J’étais stupéfait de la voir débarquer en poussant devant elle un chariot chargé de deux grands sacs de voyage, traînant une énorme valise à roulettes, que même pas j’imaginais que ça existait des valises si grandes, j’aurais pu voyager dedans !!!! Elle portait aussi un sac à dos et sa planche de surf sur l’épaule !!! Je lui avais dit pourtant de prendre le minimum !!!

- Fais pas cette tête ! dit-elle. J’ai supprimé au moins la moitié de ce que j’avais prévu de prendre.

- Ouf, ça me rassure !!!!

Je me demande toujours pourquoi les filles emportent autant d’affaires : tout l’attirail de maquillage, les produits de beauté, des tonnes de vêtements alors qu’elles utilisent toujours les mêmes tenues leurs 2 ou 3 préférées… la plupart des affaires voyagent pour rien !!! Mais bon ça doit les rassurer. Le problème c’est qu’en général elles oublient les trucs les plus utiles, les plus nécessaires !!! Evidemment, moi avec mon petit sac de taille raisonnable et mon sac à dos j’avais moins l’air de partir à l’autre bout du monde. Ma paire de lunettes de soleil, ma casquette de base ball avec l’écusson de l’Italie sur le front, mon boxer short de bain, ma brosse à dents, mon portable et mon MP3 : rien que le nécessaire !!!

Il restait seulement 20 minutes avant le décollage, nous avons foncé vers le guichet d’enregistrement, l’hôtesse a fait une drôle de tête en contemplant les bagages de Ciane, et comme je m’en doutais elle a dû payer un supplément car elle dépassait largement le poids autorisé…

Bref, Ciane retrouva le sourire quand, devant la porte d’embarquement, elle aperçut le jeune et beau Stewart « cro mignon » comme elle dit, qui lui adressa son merveilleux sourire tonigencyl au moment où elle lui présenta son billet. Je la voyais vaciller sur ses jambes, toute émue sous le charme du bellâtre. (moi il me faisait penser à un jardinier….. si vous voyez ce que je veux dire….)

- Vraiment ils sont super mignons les australiens, me dit elle alors que nous montions dans l’avion.

- Oui bah t’emballes pas Ciane, on est encore en France là.

- Beau et musclé comme il est, je suis sûre qu’il est australien un vrai look de surfeur ! Ils doivent employer des australiens sur cette compagnie, non ?

J’ai pas voulu la contrarier, ce steward restera comme son premier souvenir de l’Australie…

Dans l’avion nous étions bien installés, dans la partie arrière de l’appareil. Ciane regardait par le hublot le crachin parisien qui ne serait plus qu’un souvenir lointain dans quelques heures lorsque nous atterrirons à Melbourne.

Pendant ce temps, moi je me régalais en observant attentivement l’Hôtesse sexy qui faisait la démonstration avec le gilet de sauvetage et le masque à oxygène en cas de problème. Bah oui c’est du sérieux, on rigole pas avec la sécurité, moi je n’ai pas manqué une miette de la démonstration… On ne sait jamais… Je regrettais seulement qu’elle ne fasse pas une démonstration de bouche à bouche… Je ne pense pas qu’elle soit australienne mais bon moi, ça ne me dérange pas… Ce voyage commençait très bien…

Bon Ciane faisait la tête parce que son bel australien était un agent au sol, il ne faisait pas le voyage avec nous… Mais il y en avait un autre, bon ok, on voyait qu’il avait déjà pas mal d’heures de vol au compteur celui là, le front un peu dégarni et tout, pas le genre australien d’après Ciane !!!!!! J’étais mort de rire. Dégoûtée, elle s’isola sous les écouteurs de son MP3 pour écouter Greenday et Savage Garden, histoire de se mettre déjà dans l’ambiance de l’Australie….

Décidément, ce voyage s’annonce bien…. Le vol sera long, je vais me fait un petit somme moi…

A bientôt…



A suivre….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Première étape : l'Australie   Jeu 10 Jan - 0:31

Bon comme toujours, l'italien exagère toujours tout... Je vais donc devoir rétablir une certaine vérité !

C'est vrai que je suis toujours en retard, j'ai beau essayer de me soigner, c'est pas facile...
Mais ce qu'il omet de dire, c'est que j'étais arrivée avant lui à l'aéroport ! Mais au bout de 20 minutes, j'en avais marre de poiraute donc en fille prévoyante, j'ai cherché les toilettes.
J'ai d'ailleurs été bousculée par une fille qui sortait des toilettes des hommes en s'excusant et qui a rapidement rejoint les toilettes des filles. On s'est regardées et on a eu un bon fou rire en voyant qu'elle s'était trompé de porte. On a discuté quelques minutes et elle m'a dit qu'elle ne faisait qu'une petite escale à Paris. Elle arrivait des USA et reprenait un avion dans la journée pour le Maroc. J'serai bien resté un peu plus discuter avec elle d'ailleurs, elle avait l'air sympa !


Mais bon, je voulais pas rater mon avion et je devais retrouver Tiz’ ! J’ai pas eu beaucoup de mal, il attendait patiemment au milieu du hall, son lecteur mp3 dans les oreilles, un jus de fraises dans la main, il feuilletait un magazine de ferraris.

On a passé la seconde et rejoint les portes d’embarquement.
D’ailleurs maintenant que j’y repense, un type bizarre nous a coursé en nous parlant de crocodiles, de danger, de maitres nageurs et de courants violents… Il devait essayer de nous dire quelque chose, mais quoi, ça reste un mystère !

On a donc couru vers la porte d’embarquement. J’ai pas compris comment une fille pouvait me dire que je dépassais le poids autorisé de bagages ! Elle devait être frustrée de rester au sol et jalouse de voir les gens partir vers des destinations de rêve telles que l’Australie, je vois que ça !

Enfin bon, Tiz’ a été sympa de me proposer discrètement de prendre 2 de mes sacs en les faisant passer pour les siens, ça m’a évité de payer une surtaxe encore plus exorbitante !


Et je retrouve bien le macho italien concernant le commentaire sur le stewart so cute !!!! Même pas capable d’avouer que ce mec était très mignon et très gentil en plus ! J’aurai dit qu’il était probablement italien, je suis sûre que Tiz’ aurait avoué que j’avais probablement raison !

Enfin bon, on est montés dans l’avion et on s’est assis. J’ai cherché du regard mon craquant stewart, mais j’ai compris quand les portes se sont fermées qu’il avait du rester à l’aéroport. Ils doivent avoir peur que les Australiennes le gardent pour elles ! Ca expliquerai d’ailleurs pourquoi ils nous ont refilé un vieux (au moins 40 ans !!!! Je pensais qu’on était déjà en retraite à cet âge quand on était stewart/hôtesse !)

D’ailleurs l’hôtesse en face de nous avait l’air ridicule avec ses gestes et son gilet de sauvetage ! Elle était très jolie je le reconnais, mais il faut bien avouer qu’elle parlait dans le vide !
La moitié masculine de l’avion était bien trop occupée à la déshabiller du regard pour retenir 3 mots de ce qu’elle disait, et la moitié féminine bien assez lucide pour savoir qu’en cas d’accident, une bouée en plastique ne nous sera pas d’un grand secours, et connaître la position des portes de l’avion ne nous aidera pas plus !

J’ai donc laissé Tiz’ s’extasier devant les longues jambes et le sourire impeccable de la belle brune et ai pris mon lecteur mp3 pour me plonger dans mes pensées.

Ce tour du monde dont je rêvais depuis tellement de temps, j’y étais enfin !!!
D’ici quelques heures, on mettrait les pieds en Australie, première étape d’un très long voyage !!!


A l’heure qu’il est, Tiz’ a enfin terminé de me vanter le sérieux de cette compagnie (tout ça parce que les hôtesses sont jolies et le jus de fraise à volonté ! Les mecs sont bien tous pareils !) et a fini par s’endormir. D’ailleurs s’il pouvait arrêter de baver sur mon épaule, j’apprécierai…

Je vais d’ailleurs reposer ce carnet avant qu’il ne se réveille, c’est lui qui a tenu à écrire ce carnet, et on entre dans une zone de turbulences…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Première étape : l'Australie   Jeu 10 Jan - 18:26

Suite du vol…



Soudain, alors que je roupillais profondément, tranquillement bercé par les turbulences de l’avion et enchanté par le rêve que je faisais, entouré sur une plage australienne par un harem d’hôtesses sexy et hyper bien foutues, je fus réveillé brusquement et je dois dire énergiquement par Ciane qui semblait complètement affolée en me secouant violemment pour me réveiller. J’imaginais déjà le pire……

- Réveille-toi Tiz’ !

- Quoi ? Où sommes-nous ? Que se passe-t-il ? marmonnai-je encore tout ensommeillé, la trace de l’épaulette de Ciane gravée sur ma joue….

- C’est horrible, mais réveille toi !

- Mon Dieu ! m’écriai-je en recouvrant mes esprits. On va s’écraser !!!! Ne t’inquiète pas Ciane, je suis là, (j’essayais de la rassurer alors que j’étais carrément mort d’inquiétude)… Attrape ton gilet de sauvetage sous ton siège…. Et le masque à oxygène ? Il est où le masque à oxygène ? L’hôtesse avait assuré qu’il tomberait tout seul en cas d’urgence. Elle s’est foutue de nous ? Bon pas de souci, j’ai bien retenu la leçon en cas d’accident…

- T’as fini ton cinéma là ? Il n’y a aucun problème avec l’avion voyons…. C’est plus grave que ça.

- Plus grave que de s’écraser dans l’océan ? fis-je en fronçant les sourcils...

- Oui. Rien de comparable.

Je me rassurais toutefois en constatant que les autres voyageurs étaient tout à fait calmes et sereins.

- Alors que se passe-t-il de si terrible ?

- J’ai oublié mon mascara waterproof !

- Ton quoi ? fis-je, stupéfait ?

- Mon mascara waterproof! répéta-t-elle en élevant la voix. T’es sourd ou quoi ? s’énervait-elle en fouillant frénétiquement son sac à main avec l’espoir très infime de l’avoir remisé dedans.

Elle prétend pourtant ranger parfaitement ses affaires dans son sac à main (mais là c’est une autre question que nous aborderons dans la suite du voyage).

- Put** t’as oublié ton masca machin waterproof machin ? ai-je repris d’un air horrifié (oui je joue bien la comédie). T’as raison c’est terrible!!! Je vais demander au pilote si il peut faire demi tour, et faire un crocher par chez toi.... En passant au desus de la Mayenne on fera un petit signe à Yuki par le hublot….

- Tiz’ ! Ce n’est pas rigolo, fit-elle avec un air sérieux, furieuse comme si le monde s’écroulait autour de nous. De quoi j’aurais l’air de surfer sans mon mascara waterproof ?

- Bah franchement, tu auras l’air moins ridicule que de surfer sans planche tu sais. Dans le surf, selon moi, le mascara waterproof n’est pas l’objet le plus indispensable….

- Tu veux rire ? Imagine que je sois en train de glisser dans un tube à côté d’un magnifique surfeur australien au moment où mon mascara coule sur mon visage me transformant en sorcière…

- A mon avis ton beau surfeur, il sera plus occupé à prendre la vague et à éviter de se prendre une gamelle plutôt que de contempler ton maquillage…

- Tu as décidé de me pourrir la vie Tiz’ ?

- Ecoute c’est pas la fin du monde je suis sûr qu’en Australie tu pourras acheter le mascara de tes rêves spécialement conçu pour les surfeuses coquettes comme toi... (« ça se voit que t’es jamais montée sur une planche », me suis-je dit…)

- Tu ne comprends jamais rien, conclut-elle en me tournant le dos.



Bon maintenant j’avais plus du tout envie de dormir. Je décidais d’aller me dégourdir un peu les jambes pendant que Ciane boudait et en attendant qu'elle se calme. Avec un peu de chance, je pourrais demander à l’hôtesse si elle sert du jus de fraises, histoire d’engager la conversation….

Je vous raconterai peut-être notre discussion si….. en plus d’être mignonne, elle possède de la conversation… surtout si elle a bon goût !!!!!!!!!!!!!!!!



A suivre…………….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Ciane



█ . AGE : 32
█ . EMPLOI/LOISIRS : Barmaid intransigeante et fan de surf
█ . HUMEUR DU MOMENT : Joyeuse
█ . RAGOTS : 326
█ . DATE D'ARRIVEE : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Première étape : l'Australie   Dim 13 Jan - 18:58

Bon, je suppose que Tiz' va "malencontreusement" faire l'impasse sur sa tentative de drague de l'hôtesse, et vu comment c'est parti, je ne peux vraiment pas ne pas vous en faire profiter !!!

Je reprend donc ce carnet de bord, qui risque bien de devenir une oeuvre qu'on va s'arracher d'ici peu vu les petites perles qu'il va contenir !



Monsieur est donc parti tenter sa chance auprès de l'hôtesse comme je vous le disais (Je reprécise pour Brian, qui a bien du mal à suivre sans ses lunettes, j'en suis sûre).

Déjà, j'ai pas voulu le blesser donc je lui ai rien dit, mais aborder une fille en lui lançant : "Excusez-moi Mademoiselle, vous auriez du jus de fraises ?", on a vu mieux comme entrée en matière. Mais bon, il fait ce qu'il peut pour engager la conversation, on peut pas le blâmer pour ça !

L'hôtesse lui a répondu avec un petit sourire :
- Euh non... je suis désolée, mais ce n'est pas la saison des fraises, voyez vous... Ca faisait longtemps qu'on ne m'avait pas posé une question (elle n'a pas précisé stupide mais on voyait bien qu'elle le pensait fortement) de la sorte !

Tiz' s'est mis à rougir (comme les fraises qu'il apprécie tant) et n'a pu qu'esquisser un petit sourire gêné... Moi de mon coté, j'avais plus du tout envie de bouder, j'observais désormais la scène discrètement, mais avec attention !!

Bien sûr, en bon macho, il s'est débarrassé du sujet embarrassant en précisant à l'hôtesse que c'était moi qui insistait pour boire un jus de fraises, et qu'il était bien d'accord qu'il s'agissait d'une idée saugrenue, mais qu'il ne voulait pas contrarier une fille enceinte et ses envies de fraises...

Je l'ai fusillé du regard sur ce coup, il allait vraiment trop loin !!! J'allais me lever pour rétablir la vérité, mais j'ai même pas eu le temps de le faire, il s'est sabordé tout seul comme un grand !

L'hôtesse nous ayant vu rentrer ensemble dans l'avion, a du penser qu'on était en couple (Preuve que même brune, elle était pas bien intelligente la pauvre pour penser un truc pareil !!). Elle a donc félicité Tiz', pensant qu'il était le père (non Brian, je ne suis pas enceinte, il ne s'agit que d'un quiproquo, respire !!), et lui a dit qu'il avait bien de la chance d'avoir une petite amie si jolie (Pas très intelligente certe, mais au moins réaliste. Tout n'est peut-être pas perdu pour elle après tout...) et qu'il ne devrait pas hésiter à demander si j'avais besoin de quoi que ce soit !

Bien-sûr, Tiz' a essayé de se débattre avec de multiples arguments pour lui prouver qu'on était pas ensemble, voyant bien son rêve de sortir avec une hôtesse de l'air fondre comme neige au soleil :
- Non mais c'est pas ma copine, c'est ma soeur !!! On voyage ensemble parce que son mec l'a laissée tomber, du coup elle veut rentrer en Australie chez nos parents... Et j'ai pas eu le coeur de la laisser voyager seule dans son état... vous comprenez, ce mec lui a brisé le coeur !! ... Et puis je suis célibataire, alors je pouvais bien faire ce petit voyage, pas de petite amie qui m'attend à la maison !!

En temps normal, vu la gravité des propos (sincèrement, un macho comme lui et une fille libre et intelligente comme moi... ensemble... non mais j'vois même pas comment ça a pu lui effleurer l'esprit ne serai-ce qu'une seconde !!) j'aurai aidé Tiz' à se sortir de cette situation et rétablir la vérité.
Mais je me suis dit qu'après tout, cette situation pouvait être interressante pour moi : Surplus d'oreillers et de couvertures, nourriture et boissons au choix, et petites attentions. Et puis le meilleur de tout, la tête de Tiz' !!!! Rien que ça, ça vallait le coup de laisser le personnel de bord y croire !

L'hôtesse lui a répondu que nous étions jeunes mais qu'il n'y avait pas de honte à vouloir fonder une petite famille rapidemment, puis elle s'est éloignée vers son collègue.

J'ai du me mordre la lèvre inférieure pour m'empêcher d'exploser de rire !! Cette pauvre fille n'avait décidémment rien compris et avait une capacité incroyable à se faire des films improbables sur ses passagers !!! Et le meilleur de tout, Tiz' était resté planté là, la tête entre les mains, dégouté de la tournure qu'avaient pris les choses !
Cette situation valait son pesant de cacahuètes, je regrettais juste de ne pas avoir pensé à prendre un paquet de pop-corn avant le décollage !

Tiz' a donc décidé d'abandonner, voyant qu'il n'arriverai à rien sur ce vol avec l'hôtesse, et est venu se rasseoir sur son siège.

(En bonne comédienne), et feignant de n'avoir rien vu ni entendu de la petite scène qui venait de se jouer sous mes yeux, j'ai oté les écouteurs que je venais de remettre rapidement, et lui ai demandé :
- Alors, ce tour du monde va se poursuivre à 3 avec la jolie hôtesse ?

- J'crois pas non, cette fille doit avoir le QI d'une huître, elle a rien compris de ce que je lui ai dit !

Comptant bien reprendre ma revanche, je lui ai donc demandé, faussement surprise :
- Qu'est ce qui s'est passé, le personnel ne parle ni français ni anglais sur cette compagnie ? C'est pourtant toi qui m'en vantait les mérites y'a même pas 2h !

- Si mais y'a un truc qui tourne pas rond chez elle, me demande pas pourquoi, elle pense qu'on est ensemble et que t'es enceinte !! (Je reconnais bien là le macho qui préfère édulcorer la vérité comme ça l'arrange plutôt qu'avouer ses erreurs...)

- Quoi ??? Mais qu'est ce que tu lui a dit pour qu'elle pense un truc pareil ??

- Rien ! J'sais pas ce qui lui est passé par la tête... Elle est jolie, on peut pas en plus lui demander d'être intelligente !

- Attends, elle a pas pensé ça sans raison, j'ai pas un gramme de celullite !!

- Elle a déduit ça quand je lui ai demandé un jus de fraises... Maintenant sois sympa, laisse-moi dormir, j'ai une migraine qui commence à s'installer et j'dormais profondément avant que tu hurles tout à l'heure !

J'ai décidé qu'il avait eu sa leçon par lui-même et que j'aurai encore souvent le loisir de l'embêter. Je l'ai donc laissé se rendormir.
Mais je reste persuadé que ce chapitre ne serai jamais apparu dans ce carnet sans mon intervention...



To Be Continued...
;)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Première étape : l'Australie   Dim 27 Jan - 21:49

L’atterrissage…



Ce début de voyage m’a fait découvrir une des nombreuses manies étranges de Ciane : me réveiller brusquement ! J’ai comme l’impression qu’elle y trouve un malin plaisir !!! Voilà qu’elle remettait ça… mais cette fois je n’allais pas me laisser terroriser pas son affolement ni son air catastrophé…

- Putain ! Ciane, quoi encore ? T’as oublié ta lime à ongle ?

- Très drôle ! Ma lime à ongle je ne l’ai pas oubliée et si tu continues, je l’utiliserai pour t’égorger !

- Me trancher la gorge avec un lime à ongle… j’en frémis d’avance.

- Je te réveille simplement parce que nous venons d’atterrir mais si tu préfères continuer à dormir, libre à toi.

Immédiatement je me collais le nez au hublot pour découvrir le paysage australien dont nous avions tant rêvé… tout en bougonnant quelques reproches à Ciane :

- T’es pas cool, t’aurais pu me réveiller avant,… que j’assiste à l’atterrissage…

- Tu es déjà tombé de haut avec ta soi-disante charmante hôtesse, je ne voulais pas te rappeler cette déconvenue avec ce nouvel atterrissage…

- Ça va, c’est bon lache moi avec ça…

Bizarre comme le paysage extérieur me rappelait ce que nous avions quitté plusieurs heures auparavant, avant notre décollage : une petite pluie fine, des immeubles partout, du béton, des autoroutes, des voitures dans les embouteillages, etc… pas vraiment le dépaysement escompté.

- Euh, Ciane, juste une question, tu ne m’avais pas dit que c’était l’été en Australie actuellement ?

- Si et alors ? Il pleut parfois l’été, ça n’a rien d’étonnant…

- Bah pas chez moi…

- Et bien comme ça au moins tu es dépaysé, sois content….

Nous sommes descendu de l’avion, l’hôtesse nous a souhaités un excellent séjour et nous a remerciés d’avoir voyagé sur sa compagnie, en m’adressant un joli sourire auquel je n’ai pas répondu, de toute façon , il était faux son sourire, je me laisserai plus prendre…. (comment ça jusqu’à la prochaine fois ?.......) Puis arriva le délicat moment de penser à récupérer tous les bagages de Ciane. Je me précipitais sur le premier caddie venu en me persuadant qu’un seul caddie suffirait et en songeant avec un petit sourire narquois que finalement, je m’en sortais bien puisqu’elle avait oublié pas mal d’affaires de première importance comme son mascara !!!! Le problème c’est qu’elle avait un peu de difficulté à reconnaître ses sacs qui tournaient sur le tourniquet, en donnant comme bonne raison qu’elles les avait achetés juste avant de partir, et donc, elle ne les connaissait pas encore très bien. Tu m’étonnes !!! pas physionomistes les nanas…

Inutile de vous préciser que nous étions largement les derniers autour du tourniquet à recompter les sacs et les valises, et nous étions, de loin, les plus chargés de tous les voyageurs…

Bref, nous avions enfin posé le pied sur la terre australienne et nous en étions très heureux et très fiers tous les deux, notre tour du monde commençait vraiment ! Nous fûmes pris d’un fou rire euphorique en pensant à tous nos amis restés à la maison……les pauvres commen ton allait les narguer, ce sera trop bien !!!

Mon rire s’arrêta net lorsque j’ai lu sur un grand panneau à l’intérieur de l’aéroport : « Welcome to Sydney ».

- Euh, Ciane rassure-moi… Tu ne m’avais pas dit qu’on devait arriver à Melbourne ?

- J’ai dit ça moi ? Tu as mal compris mon grand.

- Sans doute.

Je ne me faisais aucun souci puisque nous nous étions partagés la préparation de nos séjours selon les destinations. Et comme l’Australie était le pays que Ciane voulait absolument visiter, c’est elle qui avait organisé ce voyage. Je la voyais quand même un peu contrarié à ce moment là…

- Bon il fait nuit ici, je vais appeler un taxi pour nous mener à l’hôtel… Quel est le nom de l’hôtel où tu as réservé ?

- Euh…balbutia-t-elle, je ne sais plus attends, je cherche, me dit-elle, d’un air embêté. En fait, Tiz’, écoute moi sans t’énerver.

- Pourquoi je m’énerverai ? On est en Australie, c’est le pied, non ? On va s’installer dans un superbe hôtel, demain on visitera Sydney, puis les jours suivants toute l’Australie, les plages de surf….

- Justement, je te connais et tu vas t’énerver…

- Pourquoi ?

- Pour la première nuit j’ai réservé deux chambres à Melbourne.

- J’avais bien raison, tu pensais qu’on atterrirait à Melbourne…

- Oui, je me suis un peu plantée sur l’itinéraire.

- Un peu plantée ? Si j’en coirs la carte, il y a autant de kilomètres entre Sydney et Melbourne qu’entre Paris et Toulon !

- Pas de panique ! Il y a un point accueil là bas, je vais chercher un hôtel sur Sydney. Pendant, ce temps là, sois mignon, prends les bagages installe-toi au bar et commande-toi ton jus de fraise préféré, reste zen….

J’aurais jamais du lui faire confiance pour organiser ce voyage mais bon, Ciane est débrouillarde, elle allait nous trouver un refuge de repli je n’en doutais pas un instant. Un quart d’heure après elle me retrouva devant un verre de jus de pommes, ils ont même pas de jus de fraises dans ce pays de têtes à l’envers, je vous jure…. J’étais vachement déçu moi et la tête de Ciane ne me rassurait pas.

- Comment on dit jus de fraises en anglais ?

- On n’a pas de chance, me dit-elle.

- T’as raison, ils ont pas de jus de fraises sur la carte on dirait…

- Sydney organise un congrès mondial sur le tourisme international, 120 pays sont représentés…

- Et alors, on s’en fiche…

- Tous les hôtels de la ville sont complets… Tu t’en fiches encore ?..

- Quoi ? Putain ! Il faut qu’on aille à Melbourne ?

- Non, c’est trop loin. Elle m’a donné l’adresse d’une petite pension sympa à la périphérie de la ville…

- Cool !

- Le problème c’est qu’il ne leur reste qu’une seule chambre…

- Ciane, tu veux que je te dise un truc ? Pour les autres pays, je m’occuperai de l’organisation moi-même.

- On verra si tu fais mieux.

- Oui bah confondre Melbourne et Sydney, je sais pas si on peut faire pire, tu vois…

- En attendant, trouve nous un taxi…

- Faudrait au moins un mini bus pour empiler tous tes bagages.



Je vous raconte pas comment les passants nous regardaient bizarrement chargés comme nous étions et surtout Ciane avec sa planche de surf sur l’épaule en plein centre ville….



A suivre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Première étape : l'Australie   Dim 3 Fév - 17:33

Cette fois j’avoue que sur ce coup là Ciane n’a vraiment pas eu de chance… Son plan foireux s’est retourné contre elle. J’irai pas jusqu’à dire que ça me fait plaisir ce qui lui est arrivé mais je dois reconnaître, pour être tout à fait honnête, que j’ai ressenti une forme de satisfaction à voir qu’elle s’est mise dans un sacré pétrin toute seule. Et je sais que quand vous lirez ces lignes, même si vous refuserez de l’avouer, vous ressentirez cette même satisfaction….



Après avoir trouvé un taxi doté d’une voiture genre espace pouvant contenir tous les bagages de ma compagne de voyage, nous voilà partis vers les faubourgs malfamés de Sydney où l’hôtesse d’accueil de l’aéroport nous avait trouvé une chambre pour la nuit. Rien ne nous a été épargné : les dealers d’un côtés, les mecs shootés de l’autre, les filles qui louaient leur corps, les garçons qui tapinaient de leur côté, bref, bonjour l’ambiance et au milieu de tous ça deux petits touristes français qui débarquaient à peine, chargés comme c’était pas croyable avec une planche de surf sur la galerie de toit du taxi !!!! Vous imaginez le tableau !!!! Super comme premier contact avec l’Australie ! Ciane était blottie contre la vitre arrière, l’air renfrognée, n’osant même pas me regarder… Bref, nous sommes enfin arrivés à l’auberge de famille dont la façade était franchement délabrée, tenue par une grande famille d’immigrés d’origine ….italienne !!! Le taxi nous déposa avec tous nos bagages sur le trottoir, encaissa sa course et s’empressa de quitter ce quartier malfamé.

- Bouge pas, m’ordonna Ciane, j’entre toute seule et je vais plaider avec diplomatie et finesse pour obtenir une seconde chambre.

- Hé, je ne vais pas attendre sur le trottoir ! T’as vu tous les zonards qui traînent ici ?

- T’as peu pour ta belle petite gueule ? T’inquiète avec tous tes bagages, les clients auront vite compris que tu ne tapines pas ! Et puis je préfère entrer seule pour obtenir cette deuxième chambre. Toi avec ton manque de délicatesse légendaire, tu risques de tout faire foirer.

- Bon ça va mais grouille-toi !

- T’as vraiment les jetons on dirait derrière tes grands airs….

- Au lieu de te la jouer grouille-toi d’arranger la situation délicate dans laquelle on se retrouve à cause de ton inconséquence.

A peine cinq minutes plus tard, je ne sais pas ce qu’elle leur avait raconté mais j’ai vu déboulé une énorme mamma méditerranéenne habillée tout de noire, suivie par ( ce que j’appris plus tard) ses deux sœurs.

- Ho poverino mio ! s’écria la mamma. Vieni qui… entre vite tu vas prendre froid !



Là j’ai senti que Ciane ne contrôlait plus du tout la situation, je ne savais pas encore qu’elle leur avait raconté qu’elle voyageait avec son frère gravement malade, que celui-ci n’avait plus que quelques mois à vivre et qu’avant de mourir elle lui offrait le voyage de ses rêves : visiter l’Australie. C’est à ce moment là que tout est parti en live, mais vraiment live je vous jure !



J’aurais dû lui faire découvrir l’Italie avant de visiter l’Australie à Ciane pour qu’elle se rende compte des particularités méditerranéennes, mais bon on pouvait pas imaginer qu’en Australie nous serions tombés sur une grande famille italienne, plus encore sicilienne qui en réalité gérait l’auberge mais aussi toutes les activités du quartier! Chez eux la famille c’est sacré et dans la famille « le garçon » est encore plus sacré surtout s’il est gravement malade !!! Les femmes avaient décide de me soigner et de me bichonner. Je vous laisse imaginer une grosse mamma me prendre dans ses bras et me monter au premier étage !!! Merci Ciane !!!



J’ai donc était pris en main par les femmes siciliennes qui ont commencé à me dorloter… tout en reprochant sévèrement à Ciane d’avoir emmené son frère malade en voyage.

« che incosciente ! » répétaient-elle sans cesse.

Un mec patibulaire aida Ciane à monter les bagages dans la chambre, les femmes m’obligèrent à me reposer dans le lit, et descendirent en cuisine préparer la « pasta » !!!! Si je m’attendais à ça en Australie !!!!!

- Elles me tapent sur les nerfs ces bonnes femmes à s’occuper juste de toi, souffla Ciane harassée par le poids des bagages, le décalage horaire, sa mise à l’écart et la situation étrange dans laquelle nous nous trouvions.

Elle s’assit sur le bout du lit.

- T’inquiète, tu ne dormiras pas par terre, la rassurai-je. Elles ont demandé au type d’installer un lit de camp pour toi dans une petite pièce mansardée située dans les combles….

- Au grenier ? Je refuse de passer la nuit seule dans un grenier… Toi tu es galant, pas vrai ? Tu vas dormir dans cette pièce et moi je prends la chambre.

- Impossible, c’est moi que tu as fait passé pour un malade à l’agonie… Elles ne voudront pas me laisser dormir dans une pièce froide et humide… Et puis je te rappelle que si nous nous trouvons dans cette situation, c’est de ta faute. T’as pas été capable de savoir où nous allions atterrir.

- Alors on installera le lit de camp dans la chambre plutôt.

- Non, tu veux vraiment les mettre en colère ? Les filles et les garçons, ça dort pas ensemble chez le siciliens.

- Je te préviens, je ne mettrai pas les pieds en Italie, j’en ai mas claque des ritals moi…

- En Italie, ce sera pas pareil, tout se passera bien…

- Ah oui ? Et comment peux-tu en être sûr ?

- Parce que c’est moi qui organise notre escale en Italie et pas toi, je répliquais avec un sourire narquois.

- Et en plus je vais devoir manger des pâtes, se lamaenta-t-elle.

- S’ils acceptent de te nourrir sœur indigne….

- Très drôle ! C’est franchement pas l’idée que je me faisais de l’Australie…

- A qui la faute ? Moi j’y suis pour rien ! j’ai attendu dehors que tu règles la situation…

- Fais pas le malin. Oh les revoilà !

- Allora come stai carino mio ? Vai a letto, hai bisogna di dormire….

Ce qui embêtait le plus Ciane c’était de ne pas comprendre ce que les siciliens disaient, elle qui se réjouissait de mieux comprendre l’anglais que moi…. Et moi tranquille, je me régalais !!!! Surtout que la jolie jeune fille de la famille accompagnait sa mère cette fois et là j’acceptais de me faire dorloter par elle !!!!.... Angela qu’elle se prénommait….

- Toi, la fille tu dors au grenier, ordonna la mamma en s’adressant à Ciane. Ma fille Angela va te montrer le chemin. Demain matin tu viendras en cuisine avec nous préparer le déjeuner pendant que ton frère ira visiter la ville avec mes fils.

A contre cœur, la mine boudeuse, Ciane monta dans son grenier très confortable !!!!!!!!!!!!!!!!!!! J’étais mort de rire enfin jusqu’au moment où la mamma se mit en tête de vouloir me déshabiller et me faire couler un bain… Là ça devenait vraiment moins drôle….



A suivre…………
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
tiziano



█ . EMPLOI/LOISIRS : Esclave du père Salama
█ . VOISINS : Van de Kampf (en ce moment)
█ . HUMEUR DU MOMENT : mélancolique
█ . RAGOTS : 650
█ . DATE D'ARRIVEE : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Première étape : l'Australie   Lun 19 Mai - 16:48

Première journée de surf de mademoiselle Ciane...


Ok je sais ce que vous allez dire : ça fait longtemps
que vous n’avez pas eu de nouvelles de vos aventuriers autour du monde
préférés. Alors je vous livre aujourd’hui un nouvel épisode de mon carnet de
voyage si précieux. Vous êtes tous très impatients de découvrir la suite de
notre tour du monde et moi je suis très heureux de pouvoir partager avec vous
ces souvenirs inoubliables bien gardés à l’abri de mon carnet. Seule Ciane doit
rager de lire au grand jour quelques épisodes qu’elle se serait bien gardé de
partager avec vous mais bon votre Tiz’ est là pour ne rien vous cacher… Et
croyez-moi vous n’allez pas regretter de
lire ces pages !!!!



Nous avons quitté l’Australie depuis longtemps mais je ne
veux pas vous priver du plaisir de connaître les péripéties que nous avons
rencontré au pays des kangourous ! Après notre arrivée dans la ville que
Ciane n’avait pas prévu, son sens de l’orientation fait peur à voir (confondre
Melbourne et Sydney je risque pas de l’oublier celle là ! ,et quelques
difficultés à trouver de quoi dormir les premières nuits (avec Ciane qui s’est
enrhumée juste parce qu’elle a passé une nuit dans un grenier pourri et humide,
quelle petite nature, je vous jure J) nous avons enfin repris le cours normal de
notre voyage organisé avec soin et précision par Ciane (oui c’est un peu
ironique je l’avoue mais prévoir un atterrissage dans la mauvaise ville, ça
craint pour notre gentille organisatrice, non?). Direction la côte Est et ses
spots de surf. Nous avons rejoint Sunshine Beach, nous sommes installés dans un
magnifique hôtel situé sur le spot le plus réputé d’Australie, chambre avec vue
imprenable sur l’océan. Nous logeons dans une suite avec chambre séparée (je
rassure celles et ceux à l’imagination toujours florissante, tendancieuse et
vicieuse qui auraient pu s’imaginer que
nous partagions le même lit) avec tout le confort nécessaire, ce dont nous
avions besoin après les galères des 3 premiers jours.



Ce matin là, je fus réveillé par un remue-ménage assez
impressionnant, qui, sur le coup me fit penser que nous étions attaqués par une
armée de 1000 soldats mitraillettes au bras, pénétrant dans notre suite avec
leurs tanks. Mais non. En réalité, il s’agissait juste de Ciane, qui à elle
toute seule réussissait cet exploit incroyable de faire un raffut pas possible
de quoi presque réveiller les morts ! Déjà de mauvaise humeur au réveil,
je peux vous assurer que la colère monta en moi quand j’ai vérifié l’heure sur
mon portable : 6h30 ! Être en vacances et se lever à 6h30 ! J’y
crois pas ! Ma parole elle se lève avec les poules ! Bon, mon excès
d’humeur s’est rapidement estompé quand je me suis retourné vers le balcon où
se trouvait Ciane : image surréaliste, je vous assure. Elle avait enfilé
sa petite combinaison rose fluo manches courtes, les jambes lui arrivant au dessus des
genoux, elle avait remontés ses cheveux, rassemblés dans une sorte de chignon
ébouriffé, elle se tenait debout, droite face à l’océan, sa planche de surf
sous le bras comme si elle était en train d’estimer la puissance de la houle,
la hauteur des vagues, comme une vraie pro ! Ensuite elle avala deux
bananes, parait que tous les grands athlètes mangent des bananes avant une
compétition, c’est ce qu’elle affirme Ciane, genre comment j’me la
pète ! Puis elle se dirigea dans la salle de bains, posa sa planche contre
la porte et commença à se maquiller les yeux avec son waterproof machin avant
de s’asperger de parfum ! Je n’ai pas pu résister à l’envie de lui
demander si tous les grands athlètes pensaient aussi à faire ça avant une
compèt’ ! Elle a haussé les épaules
faisant mine d’ignorer ma remarque. Ciane : élégante, maquillée, parfumée
en toute circonstance, ce sont les poissons quoi vont être contents !



Elle retourna sur le balcon, fixa l’océan comme pour en
prendre le pouls, admira le swell, commença quelques exercices d’étirement.
Franchement, elle prenait très au sérieux sa séance de surf ! Moi, si vous
voulez mon avis, je ne lui donne pas plus de trois secondes debout sur sa
planche avant de faire plouf et re-plouf et re-re-plouf…. Comment elle va boire
la tasse ! Bon mais sérieusement, sa témérité m’épate! Elle se voit déjà
en train de se disputer les plus belles vagues avec les meilleurs surfeurs du
coin, en adoptant une attitude élégante, très sexy bien étudiée en équilibre dans
le tube, pour en même temps séduire les beaux australiens jeunes et
blonds ! Je suis mort de rire !



-
Bon tu m’accompagnes ou tu restes là à roupiller comme
le gros fainéant que tu es ? me demanda-t-elle.



Evidemment ce à quoi j’avais assisté, c’est à dire cette
préparation d’une grande championne, m’a incité à me lever de suite, car pour
rien au monde je ne voulais rater le spectacle. Et je vous conseille de lire
très prochainement la suite de l’aventure de notre frenchy surf girl Ciane’cup
en Australie, je vous promets vous allez vous régaler. Dommage que vous n’étiez
pas là pour voir ça, moi j’étais mort de rire ! Bon bah c’est pas tout ça faut encore que je
prenne ma douche avant de la rejoindre
sur la plage… A mon avis elle frimera moins dés qu’elle se sera fait engloutir
par la première petite déferlante de l’océan !





Vous l'imaginez vous Ciane debout sur la planche légèrement acroupie pourprendre la vague? Non? Moi non plus, je la vois plus dans l'eau en train de lutter pour ne pas se noyer!!! mdr


Je vous raconterai ça la prochaine fois Smile 2

A suivre......;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première étape : l'Australie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première étape : l'Australie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COIN DES MEMBRES :: 
Cici et Tiz' autour du Monde
-
News Box !
█ . EPISODE 5.01 EN PREPARATION

...%

█ . BACK FROM THE TRIP,
Par I.


█ . IMANITA - APRES L'AVORTEMENT.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit