AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1.10 - The anger of the "maid-sister"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: 1.10 - The anger of the "maid-sister"   Dim 12 Aoû - 14:12




Il existe des êtres sur terre qui dés la première rencontre vous électrise. Leur allure, leur beauté, leur simplicité, leur générosité, leur gentillesse, leur personnalité attirent tous les regards. A peine arrivé à Weteria Lane, Gaël produisait un attrait particulier sur tous les habitants comme s’ils étaient aimantés par une attraction indescriptible et troublante, vers ce jeune homme à l’allure de sportif habillé d’un débardeur moulant et d’un bermuda de surfeur. Il n’y avait qu’à observer, et de là où je me trouve il n’y a pas meilleure place pour observer mes anciens voisins : Lamita, « la mangeuse d’hommes », pas encore rassasiée malgré sa fougueuse nuit d’amour dans les bras de Mike, sortie sur le pas de sa porte pour observer ce nouvel arrivant au volant de sa superbe voiture de sport rouge, ou encore LPC la plus perverse d’entre toutes, qui ne se souciait même plus des enfants de Lynette dont elle avait la garde, ou encore Kawaï tout juste de retour d’un long séjour en France qui suivait du regard tous les gestes de Gaël, Eddie ne manqua pas non plus le spectacle. On aurait dit que tout le quartier s’était arrêté de vivre, tous les habitants étaient comme hypnotisés par le pouvoir naturel de séduction de Gaël. Seule Imanita sous le charme de Florian, n’avait pas perçu ce climat particulier que Gaël avait distillé sans le savoir dans les rues de Wisteria Lane….
Gaël ne savait pas encore que lui et son ami Florian allaient susciter tant de convoitises…
Toujours à l’affût quand un beau jeune homme apparaissait dans le quartier Gabrielle fut la première à l’aborder ce qui contraria Lamita et…beaucoup de filles du quartier.

Gabrielle achevait son jogging lorsqu’elle tomba sur la superbe voiture sportive rouge flamboyant de Gaël. Comme par magie, elle fut irrésistiblement attirée par ce beau jeune homme qui de plus, conduisait une voiture comme elle les aimait.
Gaël ouvrit la portière, Gabrielle fit semblant de buter dedans.
- Oh faites attention, s’écria-t-elle en souriant toutefois.
- Excusez-moi madame, dit timidement Gaël le regard caché derrière des lunettes de soleil à la mode. Je ne vous avais pas vu arriver.
- Par contre moi, je vous ai vu arriver… dit-elle avec un sourire coquin. Et je ne suis pas la seule. Vous ne passez pas inaperçu…. Je m’appelle Gabrielle Solis. Je suis enchantée de faire votre connaissance.
Gaël se sentit mal à l’aise face à cette femme, certes très jolie et séduisante, heureusement l’arrivée d’une jeune femme à l’allure stricte mit fin à cette première rencontre au grand dam de Gabrielle.
- Vous êtes Gabrielle Solis, n’est-ce pas ? demanda-t-elle sans se préoccuper de Gaël.
- Voilà une manière bien cavalière d’interrompre ma conversation avec ce jeune homme, répondit Gabrielle d’un ton sec.
La jeune femme portait un corsage blanc fermé au ras du cou, sur lequel brillait une petite croix en or accrochée à une chaîne très fine, une jupe plissée bleue marine qui lui arrivait en dessous des genoux, des chaussettes blanches et ses sortes de mocassins vernis noirs. Ses cheveux tirés en arrière, étaient attachés en queue de cheval qui lui retombait dans le dos, elle portait des lunettes de montures noires qui lui donnaient le style d’une institutrice sévère. Elle jeta une brève œillade vers Gaël sans même le calculer et reprit :
- Je n’apprécie pas que vous tourniez ainsi autour de mon frère….
Gabrielle fronça les sourcils, ne comprenant pas de quoi cette personne désagréable voulait parler.
- Bon moi je vous laisse, dit timidement Gaël que l’arrivée de cette femme avait mis très mal à l’aise…
Gaël s’éloigna de quelques pas.
- Je vous préviens si je vous vois encore tourner autour de mon frère vous aurez affaire à moi….
- Qui êtes vous ? demanda enfin Gabrielle pour essayer de cerner du quel des ses nombreuses conquêtes cette femme était la sœur….
- Ho ne faites pas l’innocente, je suis Saraluna, la sœur de Tiziano.
Gabrielle accusa le coup se demandant toutefois comment cette femme autoritaire, qui ressemblait plus à une religieuse ou à une institutrice acariâtre pouvait être réellement la soeur de Tiziano.
- Alors comme ça vous veiller sur la vie sexuelle de votre frère ? dit Gabrielle.
- Je veille surtout à ce que des femmes comme vous ne s’amusent pas avec lui comme avec un simple jouet. Vous essayez de l’attraper dans les mailles de votre filet mais vous n’avez aucun sentiment pour lui.
- Si vous surveillez aussi bien les fréquentations de votre petit frère, chère madame, vous n’êtes vraiment pas une bonne gardienne…. A mon avis Tiziano est certainement mieux dans mes bras que dans ceux d’autres personnes qui ont mis le grappin dessus… Et je veux parler d’une personne en particulier….. mais bon comme vous suivez votre frère comme un gentil petit chien vous devez certainement tout connaître de sa vie sexuelle…. Je me trompe ?
Saraluna se contenait pour ne pas gifler cette femme odieuse. Comment pouvait-elle évoquer la vie sexuelle de Tiziano comme ça en pleine rue ?
- Vous n’avez décidément honte de rien, reprit-elle. Je suis choquée par vos propos. Désormais, tenez-vous éloignée de mon frère et cessez de répandre des ragots infondés partout.
- Vraiment, vous ne ressemblez pas à Tiziano, lui, il aime passer du bon temps, tandis que vous, à mon avis à part la lecture et la visite des musées, vous ne devez pas vous éclater souvent !!! Je suis pourtant sûre qu’une relation avec un homme vous ferez le plus grand bien, et apaiserait votre cœur de pierre…
Soudain Saraluna sentit qu’il se passait quelque chose d’étrange dans son dos. Une force magique, irresistible la força à se retourner : Gaël s’approchait de Florian. Les deux amis s’étreignirent très amicalement devant les regards ébahis des habitants présents. Saraluna les observa avec une étrange sensation…. Les deux garçons restèrent plusieurs secondes dans les bras l’un de l’autre…
- Comment tu vas mon frère ? demande Florian.
- Super bien….. Alors t’as trouvé un appart’ ? demanda Gaël en se détachant de Florian.
- Gaël est ton frère ? se renseigna Imanita qui se tenait toujours à côté de Florian.
- Non, c’est mon meilleur ami…. Pas vrai mon Gaëlou ? tiens je te présente une nouvelle amie Imanita, tu sais c’est la journaliste sympa et très mignonne dont je t’ai parlé l’autre jour…
Imanita se sentit rougir sous l’effet de ce merveilleux compliment.
- Je me souviens. Heureux de te connaître. Alors on le visite cet appartement ?
- Oui, on attend, la fille là bas.
- Qui ? Celle avec le chapeau de cow boy ??? s’étonna Gaël en levant les sourcils. Originale comme nana !!
En attendant, Gaël récupéra sa guitare à l’arrière de la voiture.

- Ouh la, faut redescendre sur terre, dit Gabrielle à l’attention de Saraluna toujours hypnotisée par les deux garçons.

C’est ce moment là que choisit Susan Mayer pour rejoindre Gabrielle et commettre sa meilleure gaffe de la journée :
- Ah Gabrielle tu es là ? Ho bonjour Saraluna, tes vacances sont terminées ??? Bon Gabrielle, on va chez Tiziano, je crois que Sandro est chez lui, c’est le moment où jamais pour mettre les deux garçons dans notre poche, pas vrai ???? Cette fois je suivrai tes conseils de séduction….
Susan souriait béatement devant les visages figés de Gabrielle et Saraluna. Elle n’avait pas encore pris la mesure de sa bévue. Saraluna jeta un regard glacial à Susan, elle prit un air sérieux de circonstance et dit :
- Sandro a emménagé dans le quartier ! Ce type a une très mauvaise influence sur Tiziano. Je vais le chasser de la maison et je vous conseille à toutes les deux ne pas approcher de chez nous : JAMAIS.
Elle tourna les talons, laissant Susan confuse, elle balbutia à l’attention de Gabrielle en se mordillant la lèvre inférieure :
- J’ai fait une boulette ? J’avais oublié que Saraluna était la sœur de Tiziano et elle ne rigole pas avec celles qui s’approchent un peu trop près de lui.
- Ne t’en fais pas, cette femme est coincée dans ses idées de sœur protectrice carrément dépassée. Sa place serait dans un couvent. En attendant, je pense qu’il vaut mieux ne pas mettre le feu aux poudres…. Tu attendras un jour ou deux pour reprendre ton exercice de séduction sur Sandro.
- Et toi tu vas abandonner ta relation avec Tiziano ?
- Personne ne m’a jamais dicté ma conduite. Ce n’est pas cette femme dure comme la pierre qui va commencer. Je mes suis promis d’avoir Tiziano et je l’aurai…. En attendant, regarde le beau jeune homme avec la voiture de sport là bas…..

Un peu plus loin dans le jardin des Scavo, LPC vêtue d’un short en jean délavé assez court, une large ceinture noire avec des chaînes et un gros ceinturon en forme de tête de taureau, un débardeur rose, très court qui laissait paraître son nombril percé d’un anneau en or, et de son légendaire chapeau de cow girl, observait l’arrivée de Florian et de Gaël, accompagnée par Kawaï, pendant que les enfants jouaient au ballon derrière la maison.
- C’est incroyable. Tu as les vues toutes en train de dévorer des yeux Gaël comme des chiennes affamées ! Lamita a vite oublié son plombier, elle s’est précipitée sur le trottoir, on dirait que ses yeux sortent de leurs orbites !! La pauvre. Elle change de mec comme de culotte !!! Et sa cousine Sabinouche, postée à la fenêtre de sa chambre, les jumelles braquées sur ce beau gosse…. Une vraie petite pervers !!!
- Il faut avouer qu’il est super mignon, constata Kawaï qui préférait ne pas relever les remarques acerbes de LPC.
- Trop jeune pour moi ce garçon. Je préfère nettement le rouquin. Regarde comment Imanita se la joue à ses côtés. Elle a les pommettes toutes rouges de bonheur. Pour une fois qu’elle se trouve à côté d’un homme, un vrai ! Elle se tortille les fesses comme une gamine. Si elle croit qu’elle va l’avoir, elle se met le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! Qu’elle s’amuse plutôt avec les gamins de son âge.
- Au fait, elle est toujours amoureuse d’Andrew ? demanda kawaï.
- Plus ou moins, tu sais être amoureuse d’un mec sans jamais oser l’approcher, là elle vit dans le virtuel la pauvre petite ! Enfin de toute façon pour Andrew je ne crois pas qu’elle ait ses chances.
- Pourquoi, il a quelqu’un dans sa vie ?
- Ton frère t’expliquera. Tu peux garder les enfants, s’il te plaît, je dois absolument m’occuper de Florian avant que cette pauvre Imanita se fasse des illusions !!!
- Attends LPC, je ne suis pas baby sitter….
Mais la jeune femme s’était déjà éloignée et se moquait bien des protestations de Kawaï qui n’avait jamais imaginé passer sa première soirée de retour au pays à garder des sales gamins insupportables !

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
avatar
Yukinari_



█ . AGE : 29
█ . EMPLOI/LOISIRS : Oreille Attentive
█ . VOISINS : Scavo
█ . HUMEUR DU MOMENT : Nostalgique
█ . RAGOTS : 615
█ . DATE D'ARRIVEE : 25/07/2007

MessageSujet: ...suite   Dim 12 Aoû - 14:13

...

LPC s’intercala entre Florian et Imanita.
- Je suis impardonnable de vous avoir fait attendre, dit-elle en prenant Florian par le bras, tout en repoussant Imanita avec insistance. Votre ami est arrivé, nous allons pouvoir visiter le deux pièces situés au-dessus de chez moi.
- D’accord, nous sommes prêts, acquiesça Florian.
- Euh Imanita, ta présence n’est plus nécessaire, ma chérie. Tu peux retourner travailler à ton journal. Je m’occupe de Florian et de son ami.
Elle ne laissa pas à Imanita le temps de réagir ni de répondre, elle emmenait déjà les deux garçons vers chez elle. Imanita pesta contre LPC qui l’avait évincée sans ménagement. Elle regrettait déjà de lui avoir présenter Florian.

Saraluna rejoignit Kawaï dans le jardin des Scavo.
- Ho Kawaï ? Tu es de retour ?
- Et oui comme tu vois.
- Comment c’était le France, ça n’a pas fonctionné là bas ?
- C’est une longue histoire, je ne souhaite pas en parler pour l’instant.
- Des problèmes avec Popin ?
- Laisse tomber s’il te plaît. Et toi quelles sont les nouveautés dans ta vie ?
- Oh rien de passionnant, je travaille toujours à la bibliothèque, j’aide beaucoup à la paroisse et je suis aussi présidente d’une association catholique dans le quartier qui milite pour diverses causes.
- Toujours aussi active et engagée Sara !
- On ne se refait pas.
- Tu devrais penser un peu à toi aussi.
- Oh je rentre de vacances, j’ai passé trois semaines en Italie.
- Cool !
- Sinon avec mes deux sœurs et mon frère, j’ai pas trop le temps de penser à moi.
- Un jour ou l’autre tu devras les laisser vivre leur vie pour t’occuper de toi, tu sais. Tu as l’air contrariée, je me trompe ?
- Non. C’est madame Solis qui m’agace. Elle essaie de séduire Tiziano. Elle veut s’amuser avec lui puis le jeter quand elle aura trouvé une autre proie.
- Gabrielle est une très jolie femme. Et puis Tiziano est grand maintenant, il sait où il met les pieds.
- Ah oui chez une femme mariée ! Tu trouves ça bien toi ? Comment tu réagirais si ton frère fréquentait une femme mariée.
- Mal mais peut-être pas pour les mêmes raisons.
- Je ne vois pas ce que tu veux dire….
- C’est normal t’inquiète. Cesse d’être toujours derrière ton frère.
- Mais il est encore immature et très influençable. Oh d’ailleurs, il faut que je rentre il paraît que son copain Sandro est à la maison, celui-là je te jure, une vraie calamité toujours doué pour embarquer Tiz’ dans des plans foireux… Pour peu qu’il ait emmené son sale hamster avec lui, je l’égorge cette bestiole!!! à plus tard Kawaï, tu me raconteras comment c’est la France ! Mais au fait, que fais-tu chez les Scavo.
- Je…. Moi aussi là je crains avoir été embarqué involontairement dans un plan foireux….

Sur la route Lynette suivait toujours la voiture du pharmacien dans laquelle avait pris place Bree van De Kamp. A ses côtés Yuki fixait le véhicule avec intensité tout en pensant à Andrew. Il devrait être content puisqu’ Andrew était sorti du coma mais il avait le cœur serré en repensant à Justin qui lui tenait la main à ce moment là. Inquiet, il se disait qu’il ne ferait pas le poids face à Justin mais il combattrait sa place auprès d’Andrew courageusement jusqu’au bout. On ne pouvait pas effacer les trois magnifiques semaines qu’il venait de partager avec Andrew d’un seul coup d’éponge.
La voiture se gara devant l’entrée de l’hôpital, Bree sortit et remercia George. Yuki ne remarque rien d’étrange dans le comportement de madame Van de Kamp. Pourtant, il demanda à Lynette de l’attendre dans la voiture, il voulait suivre Bree et essayer de se rassurer totalement sur l’état de santé de son ami.
- Tu sais Yuki, dit Lynette, je t’aime beaucoup et ça m’étonnerait que Bree te laisse voir Andrew. Tu vas te faire du mal pour rien.
- Ne vous inquiétez pas madame Scavo. Je resterai discret. Je veux juste me rassurer sur l’état de santé d’Andrew.
- D’accord, je t’attends dix minutes, pas plus.
- Je vous adore madame Scavo !
Un soupçon de joie apparut soudain sur le visage de Yuki quand il descendit du véhicule. Mais cette joie très fragile fut stoppée net quand il pénétra dans le grand hall de l’hôpital. Il aperçut madame van de Kamp en train de discuter avec Justin. Celui-ci devait sûrement lui raconter par le détail le réveil d’Andrew. Yuki en avait le cœur serré. Andrew était à quelques mètres de lui mais il ne pouvait pas l’approcher. Au bout d’un moment Bree serra dans ses bras Justin et Yuki entendit qu’elle le remerciait et qu’il pouvait revenir quand il le souhaitait parce qu’il faisait du bien à son fils….
Puis Bree emprunta l’ascenseur tandis que Justin se dirigeait vers la sortie, Yuki ne fut pas assez rapide pour se cacher et évitait son ennemi…. Justin paraissait surpris de le trouver là.
- Eh Yuki ? Mais que fais-tu ici ?
Pris un peu au dépourvu, Yuki, recouvre ses esprits et inventa un mensonge à la minute.
- Je venais rendre visite à un pote qui s’est cassé la jambe ce matin.
- Drôle de hasard, je suis venu voir moi aussi un ami, tu sais Andrew, il a eu un accident hier soir…. Tu n’es pas au courant ?
- J’en ai vaguement entendu parler…. En fait, mon frère est rentré de France aujourd’hui, je n’ai pas trop écouté les nouvelles du quartier. Ce n’est pas trop grave, j’espère ?
- Non… Enfin, on ne sait pas encore s’il aura des séquelles, mais il s’est réveillé. J’étais à côté de lui quand il a ouvert les yeux…. Il avait l’air heureux que je sois près de lui.
- J’imagine, lâcha laconiquement Yuki malgré le mal que lui faisaient les paroles de Justin.
- Bon je te laisse. A bientôt.
- Au revoir.
- Ah ! Une dernière chose…. Reprit Justin. Qu’est-ce qu’il y a entre toi et Andrew ?
Sur la défensive, Yuki fronça les sourcils se demandant si Justin lui tendait un piège, mais au contraire celui-ci allait lui faire le plus beau des cadeaux.
- Je ne comprends pas ta question, répondit Yuki de manière évasive.
- C’est pourtant clair. Est-ce qu’il y a quelques chose entre toi et Andrew.
- Non, mentit Yuki en haussant les épaules.
- Alors, il faudra que tu m’expliques pourquoi au moment où Andrew a ouvert les yeux, qu’il m’a vu, il m’a appelé Yuki….
- L’effet des sédatifs peut-être….
- Oui peut-être… fais attention à toi Yuki. Ciao.
Justine quitta l’hôpital en laissant Yuki un peu perplexe. Il avait le cœur triste mais d’un autre côté, il se sentait rassuré parce qu’à son réveil Andrew l’avait appelé…. Il n’avait donc pas oublié ces trois merveilleuses semaines d’amour…. Yuki se félicita parce que cette fois il prenait l’avantage sur Justin….


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desperatefunandmore.topic-board.net
 

1.10 - The anger of the "maid-sister"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: F&M :: Les épisodes :: 
Saison 1
-
News Box !
█ . EPISODE 5.01 EN PREPARATION

...%

█ . BACK FROM THE TRIP,
Par I.


█ . IMANITA - APRES L'AVORTEMENT.


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com